AlterInfo in trouble: another struggle for the freedom of speech on the Internet (+traduction français)

AlterInfo in trouble: another struggle for the freedom of speech on the Internet (+traduction français)

Parmi ceux-ci on retrouve plusieurs lecteurs et institutions de renoms, tous identifiés par leur I.P. de connexion. “La diversité et la pertinence des textes publiés semblent intéresser beaucoup plus de monde que nos adversaires aimeraient le faire croire. Si comme le présupposent nos détracteurs, nos visiteurs n’étaient que de doux dingues ou de vulgaires antisémites, comment expliquer la diversité des connexions ? Pour illustrer leur déviation et démontrer que leurs accusations ne relèvent que de l’ordre du fantasme, nous conservons à toutes fins utiles les I.P. de connexions des institutions étatiques - gouvernements et parlements ainsi que de différents ministères (nationaux et étrangers), même l’Elysée de manière moins récurrente (que peuvent d’ailleurs bien chercher les conseillers présidentiels sur notre site… ?) Que penser de ces nombreuses institutions financières – banques centrales de différents pays, imaginez que même la Banque Mondiale vient glaner des infos sur notre site… et les différents médias marchands nationaux qui régulièrement visitent aussi nos pages ?”

Ces poursuites sont d'autant plus étonnantes qu'Alterinfo traite des problématiques du sionsime (une idéologie politique xénophobe qui est portée entre autre par des chrétiens et condamnée par de nombreux Juifs) et souligne fréquemment le distingo qu'elle fait entre sionisme et judaïsme.

Nous viendrait-il à l'esprit de taxer d'anti-américain celui qui critique l'idéologie politique néolibérale de Dick Cheney ?

Ne vous méprenez pas. Dans cette affaire c'est la liberté d'expression sur Internet qui est visée. AlterInfo a besoin de vous... MAINTENANT ! “Pour triompher, le mal n'a besoin que de l'inaction des gens de bien.” (Edmund Burke)

AlterInfo in trouble: another struggle for the freedom of speech on the Internet (+traduction français)
Parmi ceux-ci on retrouve plusieurs lecteurs et institutions de renoms, tous identifiés par leur I.P. de connexion. “La diversité et la pertinence des textes publiés semblent intéresser beaucoup plus de monde que nos adversaires aimeraient le faire croire." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire