Le journal de Personne

Éléments du fil RSS

LACTALIS

Quelqu'un m'a dit "ce que veut chaque individu est empêché par chaque autre, et ce qui s'en dégage est quelque chose que personne n'a voulu". On nous vend désormais la mort, parce que ça rapporte plus que la vie.

COMPLOTISME

"Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous", dit Barbara en s'adressant au public qui la finançait... Quant à moi, je dirai que mon amour des histoires, c'est vous qui le nourrissez chaque jour...ou pas. Tout ce que j'espère, c'est qu'aucun d'entre nous ne restera jamais sur sa faim...de liberté, de justice ou de justesse. Je ne vais pas vous parler de notre triple zéro aujourd'hui mais de notre double zéro UN...qui change tout.

Islam des pauvres, islam des riches

Des riches qui instrumentalisent des pauvres... les endoctrinent, les fanatisent pour qu'ils terrorisent d'autres pauvres, d'autres riches. Qui est derrière cette maudite guerre ? Réponse : l'Arabie Saoudite. Et quelques autres agités du bocal qui utilisent la même diagonale : la diagonale des fous de Dieu.

Adult-Air

Adult-Air : d'après ce qu'on raconte, c'est la compagnie aérienne la moins chère. Pour zéro euro, vous pouvez vous envoyer en l'air. Et ce n'est pas un vulgaire slogan publicitaire mais un rapport accablant sur les âmes insincères. Le péché d'adultère a toujours souillé l'atmosphère parce qu'on a encore du mal à tracer une frontière entre les véridiques et les faussaires.

Le dico de Personne

Si tu n'avais qu'un mot à composer avec une lettre de l'alphabet, lequel, selon toi, s'imposerait ?  
  • A comme amour en sachant que l'amant, l'aimé et l'amour ne font qu'un.
  • B j'hésite entre bonheur et bonjour.
  • C je songe à un prénom : Carmen... le charme qui désarme.

Matuidi, quelque chose sur l’homme ?

  Ça se passe en Italie ... à Cagliari, sur les gradins d'un stade bien rempli... L'international français, Blaise Matuidi a été hué, maltraité, humilié par la multitude blanche pour sa négritude. Pour eux, le noir n'est pas beau à voir... Ils imitaient les cris de nos amis les singes pour lui laver ou lui salir son linge. C'est pour la première fois de sa vie que le joueur français réalisa que le ballon ne tournait pas toujours rond... Que les hommes n'étaient pas racistes mais méchants, fondamentalement méchants, pour oublier le sport et lui réserver un tel sort!

Mariage virtuel

  Aujourd'hui, dimanche 7 janvier 2018, je m'en vais déposer un nouveau concept virtuel dans la boite à idées, universelle. Sous l'œil médusé de Google, je vais devant vous signer ce protocole pour m'en attribuer la paternité...   Le titre de mon billet l'a indiqué à juste titre : il s'agit d'un mariage virtuel... entre deux personnes bien réelles.

Et s’il n’y avait qu’un principe à retenir ?

Oublies la douceur, tu n'auras droit qu'à des pilules amères Je suis ta mère... La désillusion en personne... Celle qui préfère verser ou déverser des larmes plutôt que te bercer d'illusions. Je te lève, je te relève, je t'élève. Mais si tu fais un pas de travers, je te crève... Même dans tes rêves, tu ne verras jamais que mon glaive. Et en guise de bonheur, le feu et la fureur !

FAKE FAKE FAKE

La mauvaise Foi a présenté son nouveau projet de Loi : Interdire les fake news. C'est la plus fake des news. Le nec plus ultra du foutage de gueule. Le comble de la mauvaise Foi.   Il y a même une chaine qui ne manque pas d'humour en prétendant démêler  le vrai de l'info. C'est ce qu'on appelle : être trahi par sa propre réclame.

Le divan de Personne

  J'ai failli rater ma dernière séance... Silence ? Ne dites rien... je n'ai rien à vous dire pour ma défense, sinon que je pèche toujours par excès de défiance... Et si je vous redis que je ne crois pas du tout en vous... est-ce que je vous offense ? Pour moi, cela a toujours été une question de survie : de ne pas croire ce qu'on me dit... de me dire encore une fois qu'on me joue la comédie...

Ma dernière bataille

Pour mener à bien son existence, maintenant, je le sais il faut éliminer un par un tous les rats de la conscience parce que l'homme est un rat pour l'homme...  

2018 : ses meilleurs œufs

Mes chers compatriotes Si je suis là... si j'en suis là Dans la force de l'âge, haut placé dans les sondages Ce n'est pas parce que j'hérite mais parce que je le mérite. Pour moi, la France c'est Brigitte! Qui m'a tendu les bras pour me signifier qu'il n'y a pas de beauté en soi. C'est nous qui rendons la beauté belle Non pas avec nos idées, mais avec nos actes.

AHED

Elle a un joli nom qui en dit long sur son IJTIHED, son degré d'application et d'implication sur le terrain miné par l'occupant. Elle n'avait que 11 ans lorsqu'elle eut l'audace de maltraiter l'intraitable armée israélienne ! Provocatrice disent les médias de la partie adverse, force motrice disent les militants palestiniens. Elle osa lever la main sur celui qui lui a dérobé son destin...

2018 LA FIN DU POLITIQUE

Lorsqu'on fait des études politiques, qu'est-ce qu'on vous explique en priorité ? Pour vous mettre l'eau à la bouche ou le pied à l'étrier, on vous dit que la politique est un procès toujours inachevé, un processus dialectique qui oppose deux entités : l'ami et l'ennemi... le privé et le public... les dominants et les dominés qui ne font rien d'autre que s'affronter!

L’amer à boire

Je ne vous demande pas de me croire Mais je n'ai plus rien à boire... À part l'amer, l'amer à boire... Mes fruits n'ont plus de jus... un zeste de citron, une écorce d'orange... Et pourtant, je n'ai jamais été... aussi heureuse... aussi épanouie... aussi ravie. Je ne suis pas tentée par les bras cassés, mais par la main tendue... J'ai envie de redonner de l'espoir, pas d'en recevoir.

La fable de Jérusalem

J'aurais beaucoup de mal a vous ménager si vous ne m’expliquez pas pourquoi vous avez décidé de déménager votre ambassade à Jérusalem ? Ne me dites surtout pas que cela revient au même, sous prétexte que Jérusalem est la capitale historiale d'Israël ! Je ne vous cache pas tout le mal que vous faites au genre animal avec un comportement aussi bestial… Une quête aussi bête !   Auteur : Emeline Becuwe

J’ai tué l’homme

Je m'entraîne, je me suis entrainée avant de descendre dans l'arène... Pour prendre le taureau par les cornes... Ce n'est pas le taureau... C'est l'effronté que je m'apprête à affronter. C'est l'homme... qui a dépassé les bornes ! J'hésite entre le sabre et l'épée... Pour lui crever l'œil ou lui saper son orgueil. Il s'est trompé, il m'a trompé... il va ramper bientôt à mes pieds !

J’ai explosé Noël

A ce qu'il parait, il suffit d'ouvrir son cœur, pour y découvrir son bonheur. Je suis devant l'arbre de la reconnaissance...soyons donc un peu plus détendus, aucun risque de tomber sur le fruit défendu, et tous les fruits que je m'apprête à cueillir c'est pour vous. Oui, pour vous les offrir, vous embarrasser avec le meilleur et vous débarrasser du pire...    

La police de la pensée

Je porte l'uniforme Pour vous représenter la police de la pensée qui sévit sur les réseaux sociaux Elle sait qui vous êtes. Mais est-ce que vous savez qui elle est ? Elle lit dans vos pensées, et ne retient que celles qui lui semblent compatibles ou comestibles. Deux mots d'ordre pour exercer cette invincible censure : L'uniformité et la conformité... être un ou être commun.

PARIS : Capitale de l’Algérie

Qui l'eut cru ? Tout vient à point à qui sait attendre... c'est du petit Rabelais! Du petit arabelais! Du petit lait! Paris a été enfin reconnue comme capitale de l'Algérie par les États-Unis Arabes qui vont y implanter leur ambassade! La théorie du grand remplacement n'est plus une théorie... Mais le mouvement même de la vie...

Ce qui me sépare de lui

Je me reproche déjà le rapprochement... entre moi et Macron. Entre celle qui défend les perdants et celui qui se confond avec les gagnants. Tout nous sépare : les peines perdues de la veuve et de l'orphelin; et les trophées remportées par la jeune mariée et le fils à papa. Ce n'est pas le même combat !  

Jérusalem où es-tu?

Je suis un animal doué de raison. Je ne dispose pas seulement d'un instinct. Je dispose aussi d'une instance pour distinguer entre le bon grain et l'ivraie. L'instinct, c'est pour la subsistance, l'instance, c'est pour la gouvernance. Pour un peu moins d'obscurité et un peu plus de clarté.

Bakht et Bakhta

Dans les années 60, une professeure de français tomba folle amoureuse de son élève, alors âgé de 17 ans. On lui intenta un procès pour détournement de mineur. Elle a fini par se donner la mort en désespoir de cause. Cette histoire a été adaptée dans un film intitulé : "Mourir d'aimer" avec Annie Girardot.

Qui est le Père Noël ?

On me demande de dire qui je suis ? Je suis ce qu'on me demande de dire qui je suis, ni plus, ni moins. Je suis un costume. Je suis une coutume... tantôt le marteau, tantôt l'enclume. Je peux être rayé d'un trait de plume. Tout est dans ma tête, armée ou programmée, pour être à mi-chemin entre mensonge et vérité!

La collision des signes

Nous ne sommes plus sous-informés. Nous sommes plutôt surinformés. Les signifiés fusent. Les signifiants diffusent l'information. N'importe quelle information, de toute provenance et pour toute destination. Tout est désormais lié, tout a un lien avec tout, avec rien. Et cette profusion des signes ne va malheureusement pas sans confusion entre les lignes.

25 euros pour notre dame

Hier ou peut être aujourd'hui, quelqu'un m'a écrit... Il a appris ou compris que je vis sans ressources, il a donc décidé de faire appel à mon esprit. Par charité ou par fantaisie, il voudrait que j'écrive pour lui, un texte par jour comme le faisait Guaino pour Nicolas ou Buisson pour Sarkozy. Il a même agrémenté sa flatterie en fixant un prix : 25 euros tout ronds!

Figaro et Gorafi

Deux titres. Deux programmes où le nom de l'un est l'anagramme de l'autre. Les deux illustrent à juste titre, le drame de toute info : la difficulté de distinguer le vrai du faux.   On nous dit que le Figaro, c'est de l'info alors que Gorafi, ce n'est qu'une parodie. C'est vite dit... d'où notre souci! Même si l'un est sérieux et l'autre facétieux. Ça reste litigieux. On n'est pas moins suspicieux.  

Il est où le malheur ? Il est où ?

Le malheur, c'est moi... en moi, il est ancré Alors que le bonheur, c'est l'Autre... en lui, il est sacré.   A-t-ton seulement besoin de le montrer ou de le démontrer ? Il suffit de le ressentir pour y consentir, de l'éprouver pour l'approuver.   Il est où le bonheur, il est où? Partout, mais pas en nous. Toujours en dehors de nous...

La petite vendeuse de scénarios

Mon Dieu, suis-je obligée de mendier ? Il fait froid et mon amour propre est à l'étroit. Je ne crois pas que la précarité puisse être surmontée une bonne fois pour toutes... La charité est passagère mais non salutaire, elle étanche la soif mais ne la retranche pas... elle panse la plaie mais ne compense pas la douleur... elle remonte le moral mais ne démonte pas le mal !  

La colère arabe

L'homme de la rue arabe... est en colère. Il n'espère plus. Il désespère ! Il n'a même plus envie de nombrer ses innombrables divergences avec ses dirigeants. Soit ils sont jeunes et ambitieux, soit ils sont vieux et gâteux... D'aucuns ne le rapprochent de Dieu... tous leurs attributs l'en éloignent.

L’envie d’avoir envie !

J'ai envie d'avoir envie signifie d'abord que je n'ai pas envie... et que j'essaye d'en avoir ou que je vais tout faire pour en avoir... faire l'effort nécessaire, m'efforcer, me renforcer. Parce que la vie ne va pas de soi, l'envie, c'est pareil... Il faut sans cesse recommencer : se lever, se laver, se nourrir, sourire... ce n'est pas si facile...

Pauvre Jérusalem

Je désapprouve dit la France Je n'approuve pas dit l'Allemagne Je réprouve dit la Grande Bretagne Jérusalem ne peut faire l'objet d'une décision unilatérale. C'est ainsi que les faux culs ont ouvert le bal, avec des noms propres et des mains sales... ils ne compatissent pas... ils se réjouissent.

TRUMP a allumé le feu !

TRUMPISTES, REPENTEZ-VOUS ! Et je vous épargne le pire en parlant de repentir. Parce qu'avec la langue bien pendue de l'homme le plus tordu de la planète, il ne vous reste plus qu'à vous pendre ou à vous rendre à l'évidence, à reprendre conscience que l'élu de votre cœur est bête à manger du foin! Le gros bêta qui vous rappelle la bête humaine dépourvue de jugement et de sentiment. Il peine et fait de la peine...

Une ambassade pour le Mossad

WASHINGTON RIYAD TEL-AVIV... Le bon, la brute et le truand... Le bon évangéliste, la brute wahhabite et le truand sioniste... Ils ont le même dessein : faire toujours comme si ils n'y étaient pour rien. Trois pays aux traditions lucratives qui s'enrichissent, entre autres, sur le dos des pèlerins ou des pantins.

TRUMP CAPITALISE JÉRUSALEM

Non, je ne vais pas pousser le moindre cri, Je ne vais pas hurler avec les loups... j'ai bien envie de tendre l'autre joue au lieu de tordre le cou à l'évidence... Ou d'en vouloir encore aux grandes puissances et à leur sempiternelle nuisance. Comme Gandhi, je vais dire non à la violence. Comme le Christ, je vais dire oui à la souffrance.

Maëlys : la solution de l’énigme

Et si le coupable était innocent ? Aucun procès, fut-ce d'intention, ne peut se dispenser de cette remise en question... de ce débat contradictoire, car il renferme une contradiction. Aucun protagoniste n'est à l'abri d'une erreur, d'une horreur judiciaire.   Coupable ou non coupable ? En attendant la petite Maëlys est introuvable! Ce qui rend le crime a proprement parlé, improbable.

Maëlys et le drame de la police

Je ne sais pas ce qui intéresse le plus les français : le droit ou le doigt d'honneur ?  Elle a été torturée, violée puis assassinée. Mais la police n'en sait pas plus sur la petite Maëlys. Elle ne sait pas si elle a été torturée. Elle ne sait pas si elle a été violée. Elle ne sait pas si elle a été assassinée.

Il était une fois dans l’ouest… de l’Afrique

Il était une fois dans l'ouest... dans l'ouest de ... l'Afrique noire ou fondue au noir au point que notre président a tout confondu : l'humour et la bonne humeur, le comique et le politique. On n'a même pas besoin de forcer le trait pour rire ou ne pas rire du portrait qu'il fait de son prochain...l' Africain.

Ce que je ne voudrais dire à personne

Ce que je ne voudrais dire à personne Je peux le dire à tout le monde. Ce n'est pas un hasard Mais je voudrais qu'on m'appelle Personne. Tout autre patronyme Tout autre pseudonyme m'insupporte et m'abîme. Parce que je n'ai ni l'impression ni l'intention d'être quelqu'un. Je n'hérite et ne mérite aucun signe de distinction. Mon solfège est sans privilège... Avec très peu de notes, pas assez, pas du tout.

Le non-dit et l’interdit

Je ne sais pas si je fais partie des enragés mais je crois savoir où se situe le danger. Il est entre les mains des carriéristes et des fanatiques! On ne sait plus comment faire pour leur résister ? Pour les dénoncer ou se prononcer sur leur pseudo-religiosité qui confère au pouvoir le sens du sacré et au sacré le sens du pouvoir !   Nous sommes un peu déglingués, je le reconnais.

Attention, les enfants nous regardent !

L'innocent est celui qui ne comprend pas ce qui lui arrive. Le bien, le mal ne lui disent rien. C'est un enfant... ceux qui n'ont jamais entendu parler de Dieu... regardez bien les yeux d'un enfant ! Étymologiquement, c'est celui qui ne parle pas... n'en parle pas... Mais il pleure quand on lui fait mal. Sans savoir pourquoi.

Quel est ton niveau d’exigence ?

Ma première dissertation de philosophie, je m'en souviendrais aussi longtemps que je vivrais... j'étais jeune enseignante... j'avais presque le même âge que ceux dont j'avais la charge. Des garçons rien que des garçons qui avaient beaucoup de mal à tenir leurs distances... malgré mon profil psychorigide ou ma dureté non dissimulée... Affectivement frigide, j'ai toujours été insensible à leurs douleurs...

L’obsolescence des Amours

On peut le déplorer... on peut le regretter mais on aura du mal à le contester : l'éphémérité de nos amours est un fait incontesté... incontestable. On l'a plus d'une fois éprouvé même si on s'évertue à le désapprouver... Nos amours ont une durée limitée... quasiment mesurable... on est loin de l'incommensurable!

On ne peut séparer l’islam de l’islamisme

On ne peut séparer politique et religion... sans se mentir, sans se trahir, sans occulter leur intime imbrication... sans ignorer leur secrète prétention à l'universalité, à la totalité, à l'unité parfaite. On ne peut séparer politique et religion. Elles sont inséparables ! C'est le judaïsme qui est à l'œuvre ou à la manœuvre en Israël.

Je ne suis pas jouable !

Je ne suis pas jouable... l'expression est peu ou pas utilisée... un peu malheureuse...  un peu tendancieuse... avec une part de prétention insupportable... qui peut rendre n'importe qui, désagréable. Certains diront que c'est de la démesure... que je le veuille ou non, c'est de l'orgueil... de l'orgueil démesuré par dessus le marché. Je ne suis pas jouable... peut aussi vouloir dire que je ne suis pas embarcable.

Je cherche un partenaire

Pour créer une entreprise, même unipersonnelle, j'ai besoin d'un associé, d'un partenaire, d'un producteur. J'ai beau me surnommer Personne, me comporter comme si j'étais Robinson, seule au monde, j'ai besoin de quelqu'un, moralement et matériellement pour partager ou réaliser un projet destiné au plus grand nombre. De quoi s'agit-il ?

De la conception et de la réalisation d'un dictionnaire vivant.