Réseau Voltaire

Éléments du fil RSS

La Lettre ouverte des anciens militaires : un complot contre la République ?, par Thierry Meyssan

En trois ans, la France a traversé deux grandes crises qui n'ont pas trouvé de réponses : la remise en cause de la globalisation par les Gilets jaunes et celle du délitement de l'État par les syndicats de police. Aucune n'a reçu de réponse sur le fond. Si les constats de ces lanceurs l'alerte sont partagés par tous, il devient impossible de les dire publiquement. La démocratie ne meurt pas de l'absence de débats contradictoire mais, pire, de l'érection de tabous.

La Turquie d'aujourd'hui, un problème mondial, par Savvas Kalèndéridès

La Turquie a une nouvelle fois échappé aux conséquences de ses actes, cette fois au Haut-Karabagh. Elle est probablement aujourd'hui dans la ligne de mire du Pentagone qui souhaite la détruire comme tous les autres États du Moyen-Orient élargi. C'est bien là le problème : elle risque d'être mise à feu et à sang pour poursuivre la « guerre sans fin » et non pas pour vaincre son idéologie raciste. Il ne faut pas se tromper d'adversaire : l'ennemi ce n'est ni le fantasque Erdogan, ni son pays la Turquie et son allié l'Azerbaïdjan, c'est l'idéologie suprémaciste et raciste du loup des steppes.

Le musée azéri des trophées de guerre

Le président azéri, Ilham Aliyev, vient de doter son pays d'un musée national pour cultiver chez son peuple sa haine des Arméniens. Il l'a personnellement inauguré le 12 avril 2021. Il s'agit d'un vaste parc situé dans la capitale, Bakou. Plus de 300 tanks et pièces d'artillerie azéries, détruits ou confisqués lors des combats, y sont exposés. Il comprend aussi bien une tente rassemblant, à défaut des cranes, des casques des soldats arméniens morts durant la récente guerre de Haut-Karabagh (photo) que des (...)

Rien ne va plus entre Joe Biden et l'Église catholique

Si l'investiture du président Biden avait d'abord été saluée par le Vatican comme la seconde d'un catholique aux Etats-Unis, l'Eglise catholique n'a pas été longue a se faire moins enthousiaste à la vue de ses conseillers. Les évêques US examineront une motion visant à l'excommunier lors de leur prochaine conférence épiscopale, en juin. Il s'agit d'obtenir un éclaircissement sur sa position face à l'avortement : le président Biden renvoie-t-il chacun à sa conscience ou entend-il encourager cette pratique ? (...)

Prise en main des clés du commerce en ligne chinois

Le gouvernement nationaliste chinois a entrepris une vaste opération de prise en main de son commerce en ligne. Il n'est pas question pour lui de voir des sociétés privées le dominer hors de tout contrôle comme en Occident. Après avoir durement sanctionné la société Alibaba (2,8 milliards d'amende pour pratiques monopolistiques) et son fondateur Jack Ma (disparu des radars), le gouvernement a « conseillé » aux 33 autres géants du web chinois de réinvestir une part considérable de leurs profits dans la (...)

La lutte contre les attaques informatiques criminelles

Lorsqu'ils traitent des attaques informatique, les médias ne donnent pas un image du champ de bataille, uniquement de telle ou telle attaque. Ils mélangent les opérations criminelles et celles dirigées par des États contre d'autres. Et, dans ce dernier cas, ils ne rendent compte que des attaques contre leurs pays et alliés, jamais de celles menées depuis leur camp. Selon une étude basée sur les données de Webster (USA), Ruixing (Chine), Comodo Security Solutions (USA) et NTT Security (Japon), en 2018, (...)

Pour affaiblir Trump, John Kerry a-t-il trahi son pays ?

La question était sur toutes les lèvres au Congrès, le 27 avril 2021 : pour affaiblir le président Trump et conserver de bonnes relations avec l'Iran, John Kerry a-t-il révélé aux Iraniens des secrets militaires ? Un enregistrement audio du ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, repris par le New York Times, laisse entendre que l'ancien secrétaire d'État, John Kerry, lui aurait révélé des informations classifiées sur les actions d'Israël en Syrie contre les milices chiites. Si (...)

Déclaration d'Emmanuel Macron et Félix Tshisekedi sur le Tchad

La France et la République démocratique du Congo condamnent fermement la répression des manifestations au Tchad et demandent la cessation de toutes les formes de violences. Elles rappellent leur soutien à un processus de transition inclusif, ouvert à toutes les forces politiques tchadiennes, conduit par un gouvernement civil d'union nationale et devant mener le pays à des élections dans un délai de 18 mois. Elles expriment leur soutien aux efforts d'accompagnement engagés par l'Union africaine et (...)

La Turquie pourrait être à nouveau dans la ligne de mire du Pentagone

Le 26 avril 2021, la police et la justice turques ont arrêté 532 personnes accusées de liens avec l'organisation de Fetullah Gülen. Cet ancien allié du président Erdoğan aurait organisé —avec l'aide de la CIA— une tentative d'assassinat du président qui à tournée en coup d'État improvisé, en 2016. Il est aujourd'hui réfugié aux États-Unis. Environ 80 000 citoyens ont été emprisonnées depuis les événements de 2016 et sont toujours en attente de jugement, tandis que plus de 150 000 fonctionnaires ont été limogés. (...)

Afghanistan, le plan US pour une nouvelle catastrophe, par Manlio Dinucci

Le président Biden a annoncé le retrait des troupes US d'Afghanistan, officiellement contre l'avis de ses généraux. En réalité, moins du cinquième des forces US sur place seront retirées, tandis que des bases nouvelles seront installées tout autour du pays. Au total, le dispositif militaire destiné à contrôler le pays sera donc amplifié. Quand aux troupes qui quitteront l'Afghanistan, elles ne rentreront pas chez elles, mais seront redéployées en Syrie et en Iraq.

Joe Biden rend hommage aux victimes du génocide arménien, par Joseph R. Biden Jr.

Chaque année, en ce jour, nous nous souvenons de la vie de tous ceux qui sont morts lors du génocide arménien de l'ère ottomane et nous nous réitérons notre engagement à faire en sorte qu'une telle atrocité ne se reproduise jamais. À partir du 24 avril 1915, avec l'arrestation d'intellectuels arméniens et de dirigeants de la communauté à Constantinople par les autorités ottomanes, un million et demi d'Arméniens ont été déportés, massacrés ou ont marché vers la mort lors d'une campagne d'extermination. Nous (...)

Réaction turque à la reconnaissance US du génocide arménien, par Mevlüt Çavuşoğlu

Nous rejetons et dénonçons dans les termes les plus forts la déclaration du président des États-Unis concernant les événements de 1915 faite sous la pression des cercles arméniens radicaux et des groupes anti-turcs le 24 avril. Il est clair que ladite déclaration n'a pas de fondement scientifique et juridique et qu'elle n'est étayée par aucune preuve. En ce qui concerne les événements de 1915, aucune des conditions requises pour l'emploi du terme « génocide » strictement défini dans le droit international (...)

Tchad : les alliés de la France se seraient entretués

Selon la version officielle, le maréchal Idriss Deby Itno a été assassiné au lendemain de sa réélection à la présidence du Tchad, le 20 avril 2021. Il aurait été tué par des membres du Front pour l'alternance et la concorde au Tchad (FACT). Si cette version était la bonne, la France aurait à la fois soutenu les mercenaires du FACT en Libye, aux côtés du maréchal Khalifa Haftar, et le président Deby au Tchad. Ses deux alliés se seraient (...)

Le « syndrome de La Havane » est imputable à une arme nouvelle (Pentagone)

Les membres de la Commission des Forces armées de la Chambre des représentants ont été invités à assister à une audition à huis clos sur une menace nouvelle. Deux sous-secrétaires à la Défense, Jennifer C. Walsh (Politique de Défense), et Griffin Decker (Recherche), ont expliqué que le « syndrome de La Havane », attribué à tort aux Cubains, est une blessure occasionnée par une arme nouvelle dont les États-Unis ne disposent pas. Cette arme « à énergie dirigée », probablement créée par la Russie ou (...)

« Pour un retour de l'honneur de nos gouvernants »

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs du gouvernement, Mesdames, Messieurs les parlementaires, L'heure est grave, la France est en péril, plusieurs dangers mortels la menacent. Nous qui, même à la retraite, restons des soldats de France, ne pouvons, dans les circonstances actuelles, demeurer indifférents au sort de notre beau pays. Nos drapeaux tricolores ne sont pas simplement un morceau d'étoffe, ils symbolisent la tradition, à travers les âges, de ceux qui, quelles que soient leurs (...)

Les corrompus au Venezuela ne sont pas ceux que l'on croit

En 2017, la procureure générale du Venezuela, Luisa Ortega Díaz, dénonçait la convocation d'une Assemblée générale constituante, puis accusait le président Nicolás Maduro d'avoir touché 35 millions de dollars dans le cadre du scandale Odebrecht où de nombreux dirigeants latino-américains étaient impliqués, et l'homme fort du pays, Diosdado Cabello, d'avoir encaissé 100 millions de dollars dans une autre affaire de corruption. Luisa Ortega Díaz étant une chaviste historique, mariée à un député chaviste, Germán (...)

Le conflit du Tigré, par Sophia Tesfamariam

J'ai l'honneur d'exprimer avec force la consternation de mon gouvernement face aux propos déplacés proférés par la Représentante permanente des États-Unis d'Amérique auprès de l'Organisation des Nations Unies lors de la séance privée tenue hier par le Conseil de sécurité. À cet égard, le rôle complaisant et peu constructif du Bureau de la coordination des affaires humanitaires et, notamment, sa persistance à s'aventurer dans des domaines qui dépassent le cadre de son mandat, est un fait malheureux et (...)

Les 12 méga-donateurs de la politique US

Douze donateurs US ont dépensé 3,4 milliards de dollars pour financer la vie politique états-unienne depuis 2009, selon Issue One. Ils ont donc payé un treizième de la totalité de l'argent investi dans la « démocratie » états-unienne. Il s'agit de : Michael Bloomberg Bloomberg $1.4 billion Tom Steyer & Kat Taylor Farallon Capital LLC $653 million Sheldon & Miriam Adelson The Venetian Las Vegas Casino $523 million Richard & Elizabeth Uihlein Uline Shipping Supply $138 million Ken (...)

L'Administration Biden finance l'enseignement du « 1619 Project »

Le secrétaire à l'Éducation, Miguel Cardona (photo), vient d'instituer des bourses visant à récompenser l'enseignement du « 1619 Project » dans les écoles. Le « 1619 Project », vulgarisé par les suppléments homonymes du New York Times, assure que les États-Unis ont été fondés en 1619 avec le projet d'y instaurer l'esclavage. Jusqu'à présent, on considérait soit qu'ils avaient été fondés par les Pères pèlerins en 1620 —célébré lors de la fête de thanksgiving—, soit lors de la proclamation de l'Indépendance en 1776 (...)

La signification de la condamnation de Derek Chauvin

La condamnation du policier blanc Derek Chauvin pour la mort du citoyen noir George Flyod a été saluée dans tous les États-Unis, y compris par le président Biden, comme une victoire de la lutte contre le racisme. Pourtant il n'a, à aucun moment, été débattu par le tribunal de cette question. Celui-ci ne l'abordera éventuellement que par la suite, lors de la fixation de la peine. Pour le moment, le tribunal n'a débattu que de l'immunité de la police ; un sujet majeur qui n'intéresse pas l'opinion (...)

Déclaration des États-Unis et de la Chine à propos de la crise climatique

Les États-Unis et la Chine sont déterminés à coopérer entre eux et avec d'autres pays pour s'attaquer à la crise climatique, qui doit être traitée avec le sérieux et l'urgence qu'elle exige. Il s'agit notamment de renforcer leurs actions respectives et de coopérer dans le cadre des processus multilatéraux, y compris la convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique et l'accord de Paris. Les deux pays rappellent leur contribution historique à l'élaboration, à l'adoption, à la signature et à (...)

De la Ceca au Pacte vert, faire de l'Europe une puissance verte

Communiqué conjoint de la France, de l'Allemagne, de la Belgique, de l'Italie, du Luxembourg et des Pays-Bas Le 18 avril 1951, le Traité de Paris instituait la Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier. Signé par nos pays, l'Allemagne, la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas, ce traité créait un marché commun du charbon et de l'acier. Nos six pays faisaient ainsi, à Paris, le pari simple et visionnaire de la coopération pour reconstruire un continent meurtri et fracturé par (...)

Le gouvernement britannique a tenté de voler de l'argent au Venezuela

Comme tous les États, la République bolivarienne du Venezuela a déposé des avoirs dans des banques étrangères aux fins d'assurer les marchandises qu'elle exporte, notamment son pétrole. Ainsi a-t-elle déposé plusieurs milliards de dollars à la Banque d'Angleterre. Cependant, début 2019, lorsqu'elle a décidé de liquider certains de ses avoirs en raison à la fois de ses difficultés d'exportation et de ses besoins alimentaires croissants, celle-ci a refusé de les lui restituer. Suscitant un vif émoi dans le (...)

Sortie du rapport rwandais sur le rôle de la France dans le génocide

Le gouvernement rwandais a publié un rapport sur le rôle de la France dans le génocide. Il a été établi par un cabinet d'avocats états-uniens, Levy Firestone Muse, et conclu à la fois à la responsabilité et à la non-complicité de la France. Il fait le pendant au rapport du gouvernement français établi par des historiens sous la présidence de Vincent Duclert.

Plus de troupes US en Syrie et de mercenaires US en Afghanistan

Le président Biden a solennellement annoncé le retrait des troupes régulières US d'Afghanistan. Pourtant les généraux Kenneth McKenzie, commandant des forces US au Moyen-Orient (CentCom), Mark Milley, chef d'état-major des armées, et Austin Miller, qui dirige les forces de l'Otan en Afghanistan avaient tous trois plaidé pour leur maintien. L'US Army a le monopole de l'exportation des drogues afghanes. Il apparait, qu'avant de partir, les GI's agrandissent deux bases militaires US. Celles-ci seront (...)

Ordre US contre la Russie : l'Italie au garde-à-vous , par Manlio Dinucci

Tous les Etats-membres de l'Otan ont été priés de se rendre au plus vite au Conseil de l'Atlantique-Nord et de signer une déclaration contre la Russie. Aucun n'a manqué à l'appel. Cependant, lorsque le président Biden a semblé reculer en invitant son homologue russe à un sommet, ils se sont faits moins enthousiastes. Tout se passe comme s'ils étaient redevenu obéissants aux USA, mais qu'ils étaient moins pressants depuis qu'ils avaient goutés à la liberté sous le président Trump.

Londres adapte ses lois à l'espionnage moderne

Selon The Times, le gouvernement de Boris Johnson préparerait un dispositif législatif pour surveiller les actions d'États étrangers face à la Couronne . Il s'agirait d'obliger toute personne travaillant au Royaume-Uni pour un autre État de se déclarer sous peine de lourdes poursuites. Identiquement, la loi permettrait de poursuivre toute personne qui, depuis l'étranger, aurait une activité informatique illégale au Royaume-Uni. La loi sur les secrets officiels de 1911 (Official Secrets Act) ne (...)

Les alliés devront-ils mourir pour Kiev ?, par Thierry Meyssan

La population ukrainienne est divisée entre une partie de culture européenne et une autre de culture russe. Cette singularité offre à Washington un terrain de jeu face à Moscou. Depuis quelques semaines, les tambours battent, sonnant la guerre. Pourtant aucun des alliés ne souhaite ni mourir pour Kiev, ni se sacrifier face à la Russie.

La Russie interpelle un diplomate ukrainien

Le gouvernement russe a autorisé l'interpellation d'un diplomate ukrainien, le 17 avril 2021. Selon la police, il était en possession de documents russes classifiés Secret-Défense. En vertu des accords de Vienne, il dispose de l'immunité diplomatique et, même pris en flagrant délit d'espionnage, devra être relâché.

Des intêrets israéliens, états-uniens et turcs attaqués à Erbil

À Erbil, capitale de la région du Kurdistan iraquien, les bureaux du Mossad israélien, puis une base militaire US et enfin une autre base militaire turque cette fois, ont été successivement attaqués, les 13, 14 et 15 avril 2021. Pour la première fois, ces attaques n'ont pas été perpétrées avec des missiles sol-sol, mais avec des drones. La presse locale relie la première attaque aux affrontements israélo-iraniens et les deux dernières attaques à un groupe inconnu dénommé « Les Gardiens du sang » (...)

La Turquie recrute des jihadistes pour les envoyer en Ukraine

Le président turc, Recep Tayyip Erdoğan, a reçu son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky, à la villa Huber d'Istanbul, le 10 avril 2021. Immédiatement les services secrets turcs ont entrepris de recruter des jihadistes internationaux, dans la zone qu'ils occupent au Nord-Ouest de la Syrie, pour les envoyer en Ukraine. La Turquie a déjà eu recours à des jihadistes internationaux qu'elle a recruté identiquement pour les utiliser en Libye et en Azerbaïdjan. 150 soldats de l'armée régulière turque (...)

« Nous plaçons les Russes face à leurs responsabilités », par Antony Blinken

Aujourd'hui, nous avons annoncé des actions visant à tenir le gouvernement russe responsable de l'intrusion dans les systèmes de SolarWinds, des rapports de primes mises sur les soldats américains en Afghanistan et des tentatives d'ingérence dans les élections américaines de 2020. Nous avons pris contact avec les autorités russes pour leur faire part de nos préoccupations concernant leurs actions et les mesures que nous prenons en réponse. Le président [Biden] signe actuellement un nouveau décret (...)

Le président Biden annonce le retrait des GIs d'Afghanistan

Le président Biden a annoncé, le 14 avril 2021, le retrait des troupes US d'Afghanistan . Cependant, il ne s'agit pas là de l'application du programme de son prédécesseur (retrait des troupes et arrêt de la « guerre sans fin »). Joe Biden n'a d'ailleurs jamais évoqué l'abandon de la stratégie Rumsfeld/Cebrowski. Selon le secrétaire à la Défense, le général Lloyd Austin, les États-Unis continueront à payer les salaires de l'armée et de la police afghanes et devraient prendre en charge l'équipement de l'armée de (...)

Réunion des principaux alliés sur l'Ukraine

Le secrétaire d'État Antony J. Blinken a rencontré ses homologues de France, d'Allemagne, d'Italie et du Royaume-Uni aujourd'hui à Bruxelles, en Belgique. Ils ont réaffirmé leur soutien à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine et ont salué la retenue de l'Ukraine face aux provocations russes, notamment au renforcement de sa présence militaire, à sa rhétorique incendiaire et à la multiplication des attaques sur la ligne de contact. Ils ont souligné la nécessité pour la Russie de désamorcer (...)

Annonce du retrait militaire US d'Afghanistan, par Joseph R. Biden Jr.

Bonjour. Je m'adresse à vous aujourd'hui de la salle Roosevelt, la salle des Traités de la Maison-Blanche, l'endroit même où, en octobre 2001, le président George W. Bush a annoncé à notre pays que les forces armées des États-Unis avaient lancé des frappes contre des camps d'entraînement de terroristes en Afghanistan. Quelques semaines seulement s'étaient écoulées depuis les attentats contre notre pays qui avaient tué 2 977 âmes innocentes, transformé Lower Manhattan en zone sinistrée, détruit des sections du (...)

La vision unique du cosmonaute Gagarine, par Raffaele K. Salinari

Youri Gagarine, le premier homme qui entra dans l'espace, n'était pas astronaute, mais cosmonaute. Cette différence sémantique renvoie à deux conceptions du voyage : pour les États-uniens, il s'agit de conquérir des planètes, tandis que pour les Soviétiques, il s'agit de découvrir l'immensité. Malgré les apparences et la propagande, l'URSS irreligieuse n'était pas athée : elle avait le sens de la Transcendance.

Conversation téléphonique entre Joe Biden et Vladimir Poutine

Le président Joseph R. Biden, Jr. s'est entretenu aujourd'hui avec le président russe Vladimir Poutine. Ils ont discuté d'un certain nombre de questions régionales et mondiales, y compris l'intention des États-Unis et de la Russie de poursuivre un dialogue de stabilité stratégique sur une gamme de maîtrise des armements et de nouvelles questions de sécurité, en s'appuyant sur la prorogation du nouveau traité START. Le président Biden a également indiqué clairement que les États-Unis agiraient fermement (...)

Cuba procède aux tests de phase trois de deux de ses vaccins anti-Covid

Cuba, dont la recherche médicale est de très haut niveau, développe cinq vaccins anti-Covid différents. Plusieurs sont en tests de phase 3. L'un d'entre eux, l'Abdala, vient d'être inoculé à 48 000 volontaires. Un second, le Soberana 02, vient quant à lui d'être inoculé, pour sa deuxième dose, à 42 000 volontaires. Chacun de ces vaccins comporte trois doses distinctes. Les tests sont réalisés avec des groupes témoins de même taille que les groupes réellement vaccinés. Selon l'Organisation panaméricaine de (...)

La Commission OTAN-Ukraine se penche sur l'état de la sécurité en Ukraine

La Commission OTAN-Ukraine s'est réunie ce mardi (13 avril 2021) au siège de l'OTAN, à Bruxelles, pour faire le point sur l'état de la sécurité en Ukraine et alentour. Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, M. Dmytro Kouleba, a informé les Alliés des derniers développements intervenus dans la région. Les Alliés ont réaffirmé le soutien indéfectible de l'OTAN à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Ils ont exprimé leur préoccupation face au renforcement du dispositif militaire de (...)

Déclaration du G7 sur l'Ukraine

Nous, ministres des affaires étrangères de l'Allemagne, du Canada, des Etats-Unis d'Amérique, de la France, de l'Italie, du Japon et du Royaume-Uni, et le Haut-représentant de l'Union européenne, sommes profondément préoccupés par les mouvements significatifs de forces armées russes en cours aux frontières de l'Ukraine ainsi qu'en Crimée, territoire ayant été annexé de manière illégale. Ces mouvements de troupes à grande échelle, intervenant sans notification préalable, constituent une menace et un facteur de (...)

Rencontre de Jens Stoltenberg et Dmytro Kouleba

Ce mardi (13 avril 2021), le secrétaire général de l'OTAN, M. Jens Stoltenberg, a reçu le ministre des Affaires étrangères d'Ukraine, M. Dmytro Kouleba, au siège de l'Organisation à l'occasion d'une réunion de la Commission OTAN-Ukraine consacrée à la situation en matière de sécurité en Ukraine et alentour. « Le renforcement considérable du dispositif militaire de la Russie ne se justifie pas, ne s'explique pas, et est extrêmement préoccupant », a déclaré le secrétaire général. M. Stoltenberg a appelé la (...)

Rencontre d'Antony Blinken et Dmytro Kouleba

Le secrétaire d'État, Antony J. Blinken, a rencontré aujourd'hui le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, à Bruxelles. Le secrétaire Blinken a affirmé le soutien indéfectible des États-Unis à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine face à l'agression continue de la Russie. Le secrétaire a fait part de son inquiétude quant aux actions délibérées de la Russie visant à aggraver les tensions avec l'Ukraine, notamment par sa rhétorique agressive et sa désinformation, par la (...)

Ceci n'est pas un masque !, par Jean-Claude Paye, Tülay Umay

Dès le début de la pandémie de Covid-19, nous avons souligné que le port généralisé du masque chirurgical ne répondait pas à une nécessité sanitaire, mais réactivait un comportement archaïque. Nous publions aujourd'hui l'analyse de deux psychanalystes et sociologues sur les effets mentaux de ce port généralisé. Il induit, selon eux, des comportements psychotiques que nous pouvons vérifier avec l'accroissement actuel des troubles psychiatriques.

Ukraine, bombe US en Europe, par Manlio Dinucci

Le président Joe Biden, le secrétaire d'État Antony Blinken et sa prochaine sous-secrétaire d'État, Victoria Nuland, sont en train de relancer la guerre en Ukraine qu'ils avaient tous trois déclenchés en 2013-14. Cette fois, ils acheminent des navires de guerre en mer Noire et préparent même des avions bombardiers nucléaires.

Le coup d'État qui n'a pas eu lieu en Jordanie, par Thierry Meyssan

Le coup d'État avorté en Jordanie n'a rien à voir avec une rivalité interne au sein de la famille royale, même si celle-ci a permis de trouver un chef. Il s'agit d'une opposition à la remise en cause de la normalisation des relations israélo-arabe par Donald Trump et de la réactivation d'un conflit vieux de trois-quarts de siècle par Joe Biden. Washington veut reprendre la « guerre sans fin » au Moyen-Orient élargi.

Tension militaire en mer Noire

Les États-Unis et la Russie déplacent des forces militaires en Ukraine et dans la mer Noire depuis une semaine. Le Pentagone a annoncé le transfert de deux destroyers, l'USS Roosevelt et l'USS Donald Cook, en mer Noire dans le cadre des exercices Defender-Europe 21. Tandis que cinq avions de transport C-130J Hercules sont arrivés à Kiev depuis Stuttgart. Moscou a également dénoncé la création d'un centre de formation de l'Otan au tir de précision près de Marioupol. Le ministre russe des Affaires (...)

L'association qui veut juger le président el-Assad est une escroquerie

Une opération de déstabilisation a été organisée contre le Working Group on Syria, Propaganda, and Media (Groupe de travail sur la Syrie, la Propagande et les médias) du professeur Tim Hayward (directeur du Just World Institute de l'université d'Edimbourg) . Elle a été conduite par la Commission for International Justice and Accountability - CIJA (Commission pour la justice internationale et la responsabilité) ; une association créée pour établir la culpabilité de la république arabe syrienne et de (...)

Moscou propose au Hezbollah d'ouvrir une représentation en Russie

Au mois de mars, le gouvernement russe a reçu pendant trois jours le président du groupe parlementaire du Hezbollah au Liban, Mohamed Raad. Il était accompagné du chargé de communication du « Parti de Dieu », Ammar al-Musawi, et Ahmad Melli, spécialiste des Relations internationales. La Russie appréhende désormais le Hezbollah non pas comme une organisation de la Résistance libanaise, mais comme un parti politique transnational, présent en Syrie, en Irak et au Yémen. Cette manière de voir est déjà (...)

La vérité sur le « sofagate » d'Ankara, par Thierry Meyssan

C'est à tort que la presse a présenté l'incident protocolaire d'Ankara comme une humiliation de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Layen par le président Erdoğan. En réalité, celui-ci en connivence avec le président du Conseil de l'Union, Charles Michel, a tenté de hisser ce dernier au poste inexistant de président de l'Union.