Réseau Voltaire

Éléments du fil RSS

Les Séoud se divisent publiquement

La répression du complot pour faire tomber le prince héritier saoudien, Mohamed ben Salmane (dit « MBS »), a provoqué la fuite de plusieurs membres de la famille royale. Alors que le roi Salmane a assuré lui-même le secrétaire d'État US, Mike Pompeo, tout ignorer de cette affaire et de l'assassinat de Jamal Khashoggi, la rumeur assure que son fils, MBS, s'est fait présenter la tête coupée de l'homme de confiance du prince Al-Waleed. Le prince Ahmed ben Abdelaziz, frère du roi Salmane, s'est installé (...)

En plus des bombes, des missiles nucléaires US en Italie ?, par Manlio Dinucci

Comme on pouvait le craindre, l'abandon de facto du Traité INF —conclu entre Washington et Moscou à la fin la Guerre froide—, relance cette compétition. Sauf que, cette fois-ci, c'est plus compliqué encore puisque ce sont les États-Unis qui ont violé les premiers le Traité alors qu'ils violent également celui de non-prolifération, et que la Russie a discrètement pris de l'avance technologique en feignant de laisser traîner le problème.

La « route de la soie » passera par la Jordanie, l'Égypte et Israël

Après l'attaque de Daesh contre Palmyre, la Chine a renoncé au tracé traditionnel de la route de soie historique (Bagdad, Palmyre, Damas, Tyr). Un tracé alternatif avait été envisagé, non plus à travers la Syrie, mais la Turquie. Au cours de l'Antiquité, il existait aussi une route secondaire par Petra (Jordanie) et Alexandrie (Égypte). En définitive, la nouvelle route devrait passer par la Jordanie, puis se scinder vers l'Égypte et Israël. La tracé par l'Égypte a été validé par l'administration (...)

Le Koweït appelle la Turquie à installer une base militaire sur son territoire

Le récent voyage du prince héritier saoudien Mohamed ben Salmane au Koweït a profondément inquiété les dirigeants du pays. Le prince héritier a proposé de fixer les frontières entre les deux pays en annexant des champs pétroliers encore peu exploités (Khafji et Wafra). C'est très exactement la même démarche qu'il avait eu avec le Yémen (zone du « Quart vide ») et qui a abouti à la guerre actuelle. Soucieux de ne pas affronter le royaume saoudien, le très modéré émir, cheikh Sabah al-Ahmad al-Jabir al-Sabah, (...)

Washington et Téhéran

Va-t-on vers un changement de régime en Iran ?, par Matin Baraki / Macédoine : l'élite dirigeante euro-atlantique tente d'ignorer l'échec du référendum, par la rédaction du mensuel Ruptures / Préserver le modèle d'Etat suisse.

L'anti-terrorisme version Trump, par Thierry Meyssan

Si la nouvelle stratégie anti-terroriste des États-Unis ne change pas grand-chose dans cette lutte, elle modifie en profondeur les règles de travail du Pentagone et du secrétariat à la Sécurité de la Patrie. Il ne s'agit pas tant d'une rationalisation de ce qui a été construit depuis 2001 que d'une redéfinition des missions de l'État fédéral.

Les frontières de la Syrie rouvertes avec le Liban, Israël et la Jordanie, bientôt avec l'Iraq.

Les postes-frontières entre la République arabe syrienne et le Liban ont déjà tous été rouverts. Le 15 octobre, les postes-frontières de Quneitra avec le Golan occupé par Israël et de Nassib/Jaber avec la Jordanie ont été rouverts. Le ministre iraquien des Affaires étrangères, Ibrahim Jaafari, est venu préparer le 15 octobre à Damas la réouverture du poste-frontière de Boukamal avec son pays. La réouverture des postes-frontières avec ses voisins (sauf la Turquie) marque la fin des hostilités (...)

Polémique avec CNBC concernant les missiles hypersoniques russes, par Valentin Vasilescu

Réagissant à l'article de Valentin Vasilescu révélant la possibilité théorique de la Russie de couler les portes-avions états-uniens dès le détroit de Gibraltar, le Pentagone a fait publier un reportage par CNBC. Selon la chaîne US, le missile russe Avangard ne serait pas opérationnel. Sauf que l'argument utilisé pour justifier cette assertion ne fonctionne pas.

Jamal Khashoggi et le complot manqué contre MBS

Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi a disparu au consulat d'Arabie saoudite d'Istanbul, le 2 octobre 2018. Selon la presse US, un piège lui aurait été tendu à l'occasion d'un rendez-vous pour lui délivrer de nouveaux papiers d'identité en vue de son remariage. Une quinzaine d'agent des services secrets saoudiens seraient venus l'interpeller, l'auraient torturé, tué, puis démembré. Ses restes auraient été rapatriés en Arabie saoudite. Depuis lors, la Turquie et les États-Unis demandent des (...)

Les États-Unis organisent leur retrait de la CIJ

Washington a très mal pris la condamnation de certaines de ses sanctions contre l'Iran par la Cour internationale de Justice (CIJ). Téhéran ayant argumenté en se fondant sur le Traité bilatéral sur l'Amitié, les Relations économiques et les Droits consulaires du 15 août 1955, Washington a annoncé qu'il dénonçait ce Traité. La Cour examine actuellement une plainte de l'Autorité palestinienne dénonçant l'illégalité du transfert de l'ambassade US à Jérusalem. Elle se fonde sur le plan de partage onusien de la (...)

La Grèce détecte l'arrivée massive de jihadistes

Alors que l'arrivée de jihadistes mêlés au flot de migrants entrant dans l'Union européenne par la Grèce était jusqu'ici anecdotique, l'alerte vient d'être lancée face à une arrivée plus massive. Depuis la signature de l'accord russo-turc de Sotchi, plus d'un millier de combattants de Daesh et d'Al-Qaïda ont été discrètement exfiltrés d'Idleb par le Millî İstihbarat Teşkilatı (services secrets turcs). La police grecque a détecté au moins 120 jihadistes parmi les nouveaux immigrants, notamment dans le camp de (...)

La Russie peut couler tous les porte-avions US navigant à l'est du Groenland, par Valentin Vasilescu

Dans un article précédent, Valentin Vasilescu avait montré l'impossibilité pour le Pentagone d'établir un blocus anti-Russe en Méditerranée et, d'une manière plus générale, de procéder à quelque blocus naval que ce soit contre la Russie. Poursuivant son raisonnement, il montre aujourd'hui que les États-Unis n'ont plus la capacité de conduire une guerre navale contre la Russie à l'est du Groeland. Moscou a déjà démontré la supériorité de ses armes au sol, en Syrie.

Impact du Réseau Voltaire (1), par Réseau Voltaire

L'article de Manlio Dinucci sur le comportement du gouvernement letton face à sa minorité russe a suscité une réaction écrite de ce gouvernement auprès d'Il Manifesto (Italie). À la différence du droit de réponse de l'Otan à l'article de Manlio Dinucci sur le fonctionnement de l'Alliance qui était une réponse à notre traduction en langue anglaise , la Lettonie semble réagir au texte initial en italien . === La brève sur l'origine US de l'épidémie de peste porcine en Belgique a circulé sur les réseaux (...)

Droit de réponse du gouvernement letton

Suite à la publication le 18 septembre 2018 de l'article de Manlio Dinucci « Le nouveau rideau de fer », le gouvernement letton a fait adresser par son ambassade à Rome la lettre suivante à la rédaction d'Il Manifesto. Manlio Dinucci y a répondu et Thierry Meyssan a replacé cet échange dans son contexte.

La fable du libéralisme qui sauve le monde, par Bruno Guigne

Comparant l'état de la Chine populaire, de Cuba et de l'Inde, en s'appuyant sur les travaux de Jean Drèze et d'Amartya Sen, Bruno Guigue montre les progrès sociaux de régimes étatiques par rapport aux retards d'un régime « libéral » (au sens des Chicago Boys). Il n'évoque pas la question des investissements financiers et de l'alliance prônée par Deng Xiaoping entre le Parti communiste et les transnationales et préfère se concentre sur celle des Biens communs. Si certains régimes étatiques ont échoués, d'autres ont réussi.

Washington corrompt des parlementaires macédoniens pour obtenir l'adhésion à l'Otan et à l'UE

Les Macédoniens ont refusé l'adhésion à l'Otan et à l'UE que le gouvernement Zaev leur proposait par référendum, le 30 septembre 2018 . Cependant, le soir même les secrétaires généraux de l'Alliance et de l'Union appelaient à contourner la colère populaire et à poursuivre le processus, cette fois par voie parlementaire . Selon Milenko Nedelkovski, Washington a immédiatement débuté un programme d'achat des voix des députés, révèle le Mina Report . Un responsable du département d'État US, « l'agent Tesla » (...)

Relations internationales : le calme avant quelle tempête ?, par Thierry Meyssan

Toutes les questions internationales sont suspendues aux élections législatives états-uniennes. Les partisans de l'ancien ordre international misent sur un changement de majorité au Congrès et une destitution rapide du président Trump. Si l'hôte de la Maison-Blanche s'y maintient, les promoteurs de la guerre contre la Syrie devront y admettre leur défaite et trouver d'autres champs de bataille. Au contraire, si Donald Trump perd les élections, le conflit en Syrie sera immédiatement relancé par le Royaume-Uni.

L'armée d'insectes du Pentagone, par Manlio Dinucci

Le Pentagone poursuit tous types de recherches. L'Agence pour les projets de recherche avancée de défense (Darpa) imagine d'utiliser des insectes pour infecter des cultures, tandis que le Bureau de recherche de la Navy espère en utiliser d'autres comme capteurs, capables de détecter des explosifs. Ceci n'est pas de la science-fiction.

La présidence française de la francophonie : un scandale français, par Pierre Péant

L'Union africaine et le président français, Emmanuel Macron, soutiennent la candidature de la ministre des Affaires étrangères rwandaise, Louise Mushikiwabo, à la tête de l'Organisation internationale de la francophonie. Pierre Péant revient sur cette démarche incompréhensible, condamnée par la presque totalité des anciens ministres des Affaires étrangères français.

Les États-unis peuvent-ils déployer un blocus naval contre la Russie ?, par Valentin Vasilescu

Le secrétaire US à l'Intérieur a évoqué un possible blocus naval de la Russie. Cependant, ainsi que le montre Valentin Vasilescu, cette option n'est pas pratiquable : l'armée russe parviendrait à couler les portes-avions des groupes expéditionnaires US. Le principe des grandes unités ne fonctionne plus sur le champ de bataille, que ce soit les porte-avions en mer ou les chars sur terre comme on l'a vu en 2006 avec la victoire du Hezbollah sur les chars Merkava.

Les expériences du Pentagone en Géorgie provoquent une épidémie de peste porcine en Belgique

Les 100 000 pages de documents rendus publiques par l'ancien ministre géorgien de la Sécurité nationale, Igor Guiorgadze, laissent apparaître que le laboratoire de Gilead Sciences du Centre Richard Lugar de Tbilisi (Géorgie) poursuivait des tests d'armes chimiques et biologiques pour le Pentagone . Ces expériences, prétendument destinées à lutter contre l'hépatite C, ont coûté la vie à 73 patients dont au moins 49 ont été délibérément sacrifiés. Selon le responsable de la lutte biologique, chimique et (...)

Le Pentagone entend transformer des champs de céréales en OGM

La revue Science publie une étude sur les recherches conduites par le Darpa (Defense Advanced Research Projects Agency) sur les « Insectes alliés » [1]. Il apparaît que le Pentagone entend infecter des insectes avec des virus capables d'implanter des gênes dans des champs de céréales arrivés à maturité, c'est-à-dire transformer des plantes normales en OGM. Selon les chercheurs de l'Institut Max Planck (Allemagne) et de l'université de Montpellier (France), cette technique pourrait également être (...)

Qui viole le Traité INF : Washington, Moscou ou les deux ?

À l'issue de la réunion des ministres de la Défense de l'Otan, le 4 octobre 2018 à Bruxelles, le secrétaire général Jens Soltenberg a évoqué une possible violation du Traité INF par la Russie. Signé en 1987 le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (INF en anglais) devait mettre fin à la Guerre froide. Les deux Grands s'engageaient à détruire simultanément tous leurs missiles nucléaires à portée intermédiaire. Cependant en 2007, la Russie déclara que les armes du Bouclier anti-missile (...)

Les crimes de Gilead Science masquent-t-ils des tests du Pentagone ?

La société Gilead Sciences a délibérément poursuivi les tests du Sovaldi (Sofosbuvir), son médicament contre l'hépatite C, en violation des normes internationales et contre le gré des patients. 24 patients sont morts en décembre 2015, lors des essais conduits par le laboratoire géorgien de la firme états-unienne. Cependant, Gilead Sciences a décidé de poursuivre les tests sans informer ses cobayes des morts précédentes, ce qui a conduit à 49 nouveaux décès. C'est ce que vient de révéler, documents à (...)

MiG-31 : porteur du missile de croisière à propulsion nucléaire Burevestnik ?, par Valentin Vasilescu

Selon les services de Renseignement US, les tests russes de missiles de croisière à propulsion nucléaire ont échoué. Pourtant, l'ambassadrice états-unienne à l'Otan a soudainement déclaré que les USA détruiraient les missiles élaborés par la Russie enfreignant le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire. Explications :

Des États arabes s'apprêtent à rénouer avec la Syrie

Le président syrien démocratiquement élu, Bachar el-Assad, a accordé un entretien au quotidien koweiti Al-Shahed. Il y révèle que la Syrie et plusieurs États arabes sont sur le point de renouer leurs relations diplomatiques. Il s'agit de la première interview du président el-Assad à un média du Golfe depuis le début de l'agression étrangère (financée par l'Arabie saoudite et le Qatar), en 2011. La Syrie a été exclue de la Ligue arabe, dont elle est un membre fondateur, en violation des statuts de (...)

La CIJ suspend certaines sanctions US contre l'Iran

Dans un arrêt rendu le 3 octobre 2018, la Cour internationale de Justice (CIJ) a annulé, à titre conservatoire, plusieurs des sanctions unilatérales éditées par les États-Unis à l'encontre de l'Iran. La CIJ est l'organe arbitral des Nations unies. Elle avait été saisie par la République islamique d'Iran selon qui les sanctions prises par les États-Unis en se retirant du JCPoA contreviennent au Traité bilatéral sur l'Amitié, les Relations économiques et les Droits consulaires du 15 août 1955 [1]. La Cour (...)

La France dénonce le terrorisme iranien

Une tentative d'attentat a été déjouée à Villepinte le 30 juin dernier. Cet acte d'une extrême gravité envisagé sur notre territoire ne pouvait rester sans réponse. Par arrêté du 2 octobre 2018 du ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et du ministre de l'économie et des finances et sans préjudice des résultats de l'action pénale entreprise contre les initiateurs, les auteurs et les complices de ce projet d'attentat, la France a pris des mesures préventives ciblées et proportionnées sous la forme de (...)

France-Iran : le représentant de l'ayatollah Khamenei relâché

Le gouvernement iranien est intervenu auprès de la France dans l'affaire du Centre Zahra . Selon Téhéran, l'accusation de préparation d'un attentat contre le meeting des Moujahiddines du peuple du 30 juin 2018 est le fruit d'un complot d'un État tiers. Niant toute responsabilité de son pays dans cette affaire, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Ghasemi, a appelé la France à s'asseoir autour d'une table et à confronter les informations des uns et des autres. Paris a (...)

Arrestation du représentant de l'ayatollah Khamenei en France

Un disciple franco-algérien de l'imam Rouhollah Khomeini, Yahia Gouasmi, qui est devenu le représentant de l'ayatollah Ali Khamenei en France, a été arrêté avec 10 de ses compagnons, le 2 octobre 2018, lors d'une vaste opération conduite par près de 200 policiers. Le Centre Zhara, qui fédère les chiites de France, a été perquisitionné, puis fermé par la police. Simultanément plusieurs comptes bancaires liés à l'Iran ont été gelés par décret gouvernemental pour une durée de six mois. La police française (...)

Les implications de la création d'une gestion intégrée moderne de l'espace aérien syrien, par Valentin Vasilescu

Le nouveau système russe de gestion intégrée des données sur le champ de bataille syrien n'est pas uniquement conçu pour prévenir les agressions israéliennes. Il rend également impossible aux États-Unis et à la France de soutenir par la voie aérienne leurs bases illégales en Syrie. C'est pourquoi, anticipant une défaite, l'ambassadeur James Jeffrey a évoqué le retrait des troupes d'occupation US.

Onu : naissance du monde post-occidental, par Thierry Meyssan

L'administration de l'Onu avait espéré un clash entre les pro et les anti-Trump lors de l'Assemblée générale. C'est tout à fait autre chose qui s'est passé. Alors que plusieurs États, dont la France, dénonçaient les méthodes de l'hôte de la Maison-Blanche, la Russie s'est livrée à une analyse de l'alliance occidentale. Selon Moscou, la grande majorité des problèmes actuels est due à une volonté des anciennes puissances coloniales de conserver coûte que coûte leur domination sur le reste du monde. Pour les dépasser, une formidable coalition a vu le jour.

Le pouvoir politique des armes, par Manlio Dinucci

Contrairement à la communication officielle et aux commentaires des différents partis politiques, personne ne s'oppose aux dépenses du nouveau gouvernement italien. La totalité des formations politiques soutient au contraire l'accroissement des dépenses militaires même si elle n'est aucunement exigée par la situation.

Les accusations de Netanyahu contre le Liban démenties par les faits

Le ministre libanais des Affaires étrangères, Gebran Bassil, a réuni le corps diplomatique, le 1er octobre à Beyrouth. En présence d'officiers généraux de l'armée, il a démenti les allégations du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, à la tribune de l'Onu. Selon celui-ci, le Hezbollah aurait construit trois sites d'adaptation et de lancement de missiles, dans le quartier chiite à proximité de l'aéroport international Rafiq Hariri. Monsieur Bassil a mis en garde contre les allégations israéliennes (...)

Le Pentagone pourrait retirer ses forces d'occupation en Syrie

Suite à l'attaque britannico-franco-israélienne du 18 septembre 2018 qui a coûté la vie à 15 soldats russes, un accord est intervenu entre Moscou et Washington pour retirer les troupes d'occupation (France, Turquie, USA) de Syrie, éliminer les jihadistes, et mettre fin à la guerre. L'ambassadeur des États-Unis pour la Syrie, James Jeffrey, a indiqué que la décision du président Trump de maintenir une présence militaire en Syrie n'est pas incompatible avec le retrait des troupes d'occupation US exigé par (...)

Les Macédoniens se prononcent contre l'adhésion à l'Otan et à l'UE

Les Macédoniens ont été invités, le 30 septembre 2018, à répondre par référendum à la question suivante : « Êtes-vous favorable à une adhésion à l'Otan et à l'Union européenne en acceptant l'accord passé entre la République de Macédoine et la République de Grèce ? ». L'accord avec la Grèce avait été négocié par l'ambassadeur des États-Unis à Athènes, Geoffrey R. Pyatt, connu pour avoir préalablement organisé le putsch de Kiev avec l'aide du parti nazi Secteur droit. Il prévoit de transformer le nom de l'« Ex-République (...)

La Suisse humanitaire

« C'est possible ! » Au sujet de l'œuvre du pédiatre Beat Richner, par Erika Vögeli / Déclaration commune de Pyongyang. Les dirigeants de la Corée du Sud et de la Corée du Nord font part de leur détermination à instaurer la paix / L'UE profite en premier lieu aux multinationales et non pas aux peuples. En matière de politique commerciale, l'Autriche devrait revenir dans l'AELE, Interview de Inge Rauscher / Jusqu'à quel point la politique est-elle devenue folle ?

La communication de Benjamin Netanyahu

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a retenu les leçons du général Colin Powell. Il est ainsi parvenu à renouveler la rhétorique de son pays qui se limitait jusque là à instrumenter la « solution finale ». Lorsque les États-Unis et le Royaume-Uni décidèrent d'envahir l'Iraq et de renverser le président Saddam Hussein, le secrétaire d'Etat US n'hésita pas à brandir au Conseil de sécurité une fiole, prétendument remplie d'anthrax. Pour terrifier son auditoire, il ne manqua pas de préciser qu'elle (...)

CIJ : l'État de Palestine contre les États-Unis

L'État de Palestine a introduit une instance, le 28 septembre 2018, contre les États-Unis devant la Cour internationale de Justice (l'organe arbitral des Nations Unies). La Palestine conteste le transfert de l'ambassade états-unienne à Jérusalem. Pour cela, elle s'appuie sur la résolution 181 (1947) de l'Assemblée générale de l'Onu, c'est-à-dire sur le plan de partage de la Palestine . Ce dernier stipule que la ville de Jérusalem, définie au sens le plus large, est un corpus separatum des États (...)

Onu : la Syrie appelle au retrait imédiat des forces d'occupation US, françaises et turques

Intervenant à la tribune de la 73ème session de l'Assemblée générale de l'Onu, le Vice-Premier ministre syrien, Walid Al-Moallem, a appelé au retrait immédiat des forces d'occupation états-uniennes, françaises et turques [1]. Cette déclaration intervient après l'attaque conjointe britannico-franco-israélienne et la destruction d'un avion de surveillance russe. Depuis, la Russie livre à forte cadence des matériels militaires de brouillage et de surveillance, ainsi que des batteries anti-aériennes S-300. (...)

« L'Otan, indispensable rempart de paix et de sécurité », par American Jewish Committee

Nous, signataires de cette Charte, sommes les héritiers reconnaissants de l'ère de sécurité transatlantique d'après-guerre, instaurée par des dirigeants visionnaires, américains et européens, inspirés par des valeurs partagées et unis contre des menaces communes. Nous nous élevons pour la défense de l'alliance précieuse des démocraties, de ses traités, institutions et normes ; cette alliance a assuré une paix durable et généré la prospérité que nous connaissons depuis la guerre froide jusqu'à nos jours. Nous (...)

Livraison ininterrompue de matériel de guerre électronique russe en Syrie, par Valentin Vasilescu

La Russie applique des décisions prises après la destruction d'un Iliouchine Il-20, le 17 septembre 2018 lors d'une attaque conjointe britannico-franco-israélienne. Le ministère russe de la Défense dote l'armée syrienne non seulement d'un système de défense anti-aérienne plus performant (des S-300), mais de tout un matériel de guerre électronique. Simultanément, le Pentagone retire ses Patriots de plusieurs pays de la région. L'équilibre des forces est profondément modifié.

The strategy of demonising of Russia, par Manlio Dinucci

The strategy of the European populist parties linked to Steve Bannon has run into a difficult contradiction. Logic would seem to indicate that they should be seeking a rapprochement with Russia, as the Italians have done, for example. But their US sponsor is working in the opposite direction - to sabotage the economy and the political confirmation of Moscow.

Discours de Michel Aoun devant la 73e séance de l'Assemblée générale des Nations unies, par Général Michel Aoun

Excellence, Madame Maria Femanda Espinosa Garcés, Présidente de l'Assemblée Générale Excellence, Monsieur le Secrétaire Général de l'ONU Antonio Guterres Excellences, Messieurs les Chefs d'Etat et de gouvernement Mesdames, Messieurs Permettez-moi en premier lieu, Madame la présidente de vous féliciter pour votre élection à la présidence de l'Assemblée Générale des Nations Unies en sa 73ème session et de vous souhaiter plein succès dans cette mission. Permettez-moi également de remercier son Excellence (...)

Discours d'Alain Berset devant la 73e séance de l'Assemblée générale des Nations unies, par Alain Berset

Madame la Présidente de l'Assemblée générale, Monsieur le Secrétaire général des Nations Unies, Mesdames et Messieurs les Chefs d'État et de Gouvernement, Excellences, Mesdames, Messieurs, C'est un grand privilège de m'exprimer devant vous aujourd'hui à New York. Si nous sommes réunis ici, nous le devons à ceux qui, après la tragédie de la Deuxième Guerre mondiale, ont cru qu'un ordre international basé sur des règles internationales et le dialogue - et pas sur le seul rapport de force - nous conduirait à la (...)

La Russie va appliquer une zone d'exclusion aérienne totale en Syrie, par Valentin Vasilescu

Alors que la presse internationale s'interroge sur le nombre et la version des missiles S-300 qui seront livrés sous quinzaine à la Syrie, Valentin Vasilescu s'intéresse au dispositif anti-aérien russe. Il s'agit, ni plus, ni moins, que d'appliquer une zone d'exclusion aérienne aux Occidentaux (Israéliens inclus).

Discours de Miguel Díaz-Canel Bermúdez devant la 73e séance de l'Assemblée générale des Nations unies, par Miguel Díaz-Canel Bermúdez

Madame la Présidente, Monsieur le Secrétaire général, Il est impossible d'être ici, de parler de cette tribune au nom de Cuba et de ne pas évoquer des moments historiques qui le sont à la fois pour l'Assemblée générale et pour notre mémoire la plus chère : Fidel Castro, Che Guevara, Raûl Castro et notre ministre de la Dignité, Raûl Roa, pour ne citer que les plus importants, ont fait retentir ici non seulement la voix de notre peuple, mais aussi celle d'autres peuples latineaméricains, africains, (...)

Discours d'Emmanuel Macron devant la 73e séance de l'Assemblée générale des Nations unies, par Emmanuel Macron

Monsieur le Président de l'Assemblée générale des Nations unies, Monsieur le Secrétaire général, Mesdames et Messieurs les Chefs d'Etat et de Gouvernement, Mesdames et Messieurs, Nous sommes toutes et tous ici les héritiers d'un formidable espoir, celui de préserver les générations futures du fléau de la guerre, de construire un ordre international fondé sur le droit et le respect de la parole donnée, de faire avancer l'humanité vers un progrès économique, social, moral dans une liberté toujours plus (...)

Ouverture de la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, par António Guterres

Madame la Présidente de l'Assemblée générale, Mesdames et Messieurs les chefs d'État et de gouvernement, Mesdames et Messieurs les représentants, Mesdames et Messieurs, Notre monde souffre d'un grave syndrome, celui du déficit de confiance. Troublés, les peuples ne se sentent pas en sécurité. La confiance en est à un point de rupture : confiance dans les institutions nationales ; confiance entre États, ou confiance dans l'ordre mondial fondé sur des règles. À l'échelle nationale, les peuples (...)