Réseau Voltaire

Éléments du fil RSS

Les paradoxes de la lutte contre la Russie

Invité de l'émission de Markus Lanz sur la ZDF, le 7 juillet 2022, l'ancien vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel a fait remarquer la stupidité de la politique énergétique allemande. Les citoyens allemands sont priés de ne plus prendre de douches chaudes pour satisfaire l'exigence des Verts selon lesquels il ne faut pas acheter de gaz russe en raison de la guerre en Ukraine, tandis que les citoyens ukrainiens continuent à se chauffer précisément avec du gaz (...)

Accord UE-Russie sur l'approvisionnement de Kaliningrad

Un accord a été enfin conclu entre l'Union européenne et la Fédération de Russie sur l'approvisionnement de Kaliningrad. Les Traités internationaux font obligation à la Pologne et à la Lituanie d'autoriser le transit via le corridor polonais de Suwalki et via les chemins de fer lituaniens. Cependant les « sanctions » illégales de l'UE contre la Russie avaient dans un premier temps conduit à stopper le transit. Puis la Pologne avait rouvert le corridor de Suwalki à la circulation, mais le Lituanie avait (...)

Déstabilisation politique en Occident

– En juin 2022, Chris Pincher, Whip du parti conservateur britannique, a été vu à Londres en état d'ébriété draguant des hommes au Carlton Club. Par la suite, le 3 juillet, divers témoignages ont montré que ce n'était pas la première fois qu'il violait la morale puritaine de la classe dirigeante du pays. Il s'en suivit des démissions en chaîne au sein de l'administration de Boris Johnson (63 collaborateurs sur 179) et finalement la démission du Premier ministre sans aucun lien avec son action politique, le 7 (...)

L'Ukraine détruit son usine de Nova Kakhovka

Les Forces armées ukrainiennes ont détruit l'usine la plus importante au monde pour la fabrication d'équipements pour les centrales hydroélectriques, le 12 juillet 2022, à Nova Kakhovka (oblast de Kherson). L'attaque a été réalisée avec des lance-roquettes états-uniens M142 HIMARS. Elle a fait au moins 7 morts et 70 blessés parmi la population ukrainienne civile. A l'évidence, l'état-major ukrainien considère avoir perdu l'oblast de Kerson et détruit ce qui y a de la valeur pour en priver la (...)

Les plans de l'Otan contre la Russie passent par la Biélorussie (Loukachenko)

Le président biélorusse, Alexandre Loukachenko, a déclaré, lors d'une cérémonie de remise de diplômes militaires, le 12 juillet 2022, que les plans d'invasion de la Russie de l'Otan passent par l'Ukraine et la Biélorussie. Il a révélé avoir longuement discuté par téléphone la veille avec le président russe, Vladimir Poutine, de l'opération spéciale russe en Ukraine, de l'embargo illégal lituanien contre le trafic entre la Russie et son exclave de Kaliningrad et, surtout, de la défense conjointe de la Biélorussi (...)

Les Français ont besoin de se parler, par Thierry Meyssan

Le résultat des élections présidentielle et législatives françaises affaiblit aussi bien l'Exécutif que le Législatif et bloque la situation politique. Les électeurs ont refusé de soutenir le régime et d'endosser ses décisions. Depuis 2005, ils n'ont cessé de dire ce qu'ils combattaient tandis que leurs dirigeants les ignoraient. Ce qui pourrait rétablir le pays est donc parfaitement identifié, mais la majorité des élus tient à avoir raison et non pas à servir leur peuple.

La Russie plus regardante sur les aliyahs

Contrairement à ce qu'a laissé entendre le Jerusalem Post du 5 juillet, le ministère russe de la Justice n'a pas écrit à l'Agence juive, mais à une de ses filiales chargée d'oeuvres sociales. La Russie a en effet établi qu'elle utilise ces œuvres comme couverture pour des opérations d'espionnage et qu'elle recrute des scientifiques non juifs. Moscou ne s'oppose donc pas à ce que des juifs russes fassent leur aliyah, mais à ce que des non-juifs abusent de ce privilège pour se mettre au service (...)

Les gros donateurs démocrates veulent sauver la républicaine Liz Cheney

Alors que la fille de l'ancien vice-président des États-Unis, Liz Cheney, a été exclue du Parti républicain en raison du combat qu'elle mène contre l'ancien président Donald Trump, les principaux donneurs du Parti démocrate volent à sa rescousse. Le producteur de films Jeffrey Katzenberg, la directrice du City Group Jane Fraser, le cofondateur de LinkedIn Reid Hoffman et le directeur du fonds spéculatif Baupost Group Seth Klarman lui auraient déjà versé de très fortes donation. Selon les sondages, Liz (...)

Lech Walesa favorable au démantèlement de la Russie

Interviewé le 8 juillet 2022 sur LCI, l'ancien président Polonais et prix Nobel de la Paix Lech Walesa a déclaré qu'il fallait démanteler la Fédération de Russie. Selon lui, il conviendrait soit d'encourager la révolte des 60 nationalités prisonnières de la Fédération, soit de scinder d'une autre manière le pays en le ramenant de 144 à 50 millions d'habitants.

L'Ukraine veut une armée d'un million d'hommes

Le président Volodymyr Zelensky a ordonné à son ministre de la Défense, Oleksii Reznikov (photo), de constituer une armée d'un million d'hommes pour reprendre les « territoires occupés » par la Russie. L'armée russe n'a qu'environ 200 000 hommes engagés en Ukraine. Au contraire les forces ukrainiennes avant la guerre se composaient de 200 000 hommes des armées régulières auxquels il fallait ajouter 100 000 hommes des milices bandéristes. Durant les huit dernières années, par rotation, ce sont 400 000 (...)

Zelenski rappelle Melnyk

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a procédé le 9 juillet 2022 à une rotation de plusieurs de ses ambassadeurs. Il a notamment rappelé ceux en poste en Hongrie, en Norvège, en République tchèque, en Inde et surtout son représentant à Berlin, Andreij Melnyk. Celui-ci pourrait devenir ministre adjoint des Affaires étrangères. Cependant ses opinions et son action font l'objet de nombreuses polémiques. Melnyk est un disciple de Stepan Bandera (« notre héros ») qu'il célèbre à chaque occasion (...)

Crise entre Israël et la Russie

Le ministère russe des Affaires étrangères a dénoncé les bombardements israéliens en Syrie et a demandé leur arrêt immédiat sans condition. Le ministère russe de la Justice a écrit au gouvernement israélien pour exiger la cessation immédiate des activités de l'Agence juive sur son territoire [1]

La Hongrie ne vendra pas son gaz à ses partenaires européens

Pour faire face à l'embargo qu'elle a décrété contre les hydrocarbures russes, l'Union européenne a imaginé en juin une procédure de stockage et de répartition de ce qui est disponible dans les pays ayant une dispense provisoire pour en acheter. Durant les trois premiers mois de la guerre, l'UE a acheté pour 57 milliards d'euros de pétrole, de gaz et de charbon à la Russie. Aujourd'hui seuls la Tchéquie et la Hongrie continuent à se fournir. Cependant la Hongrie, qui dénonce l'interprétation dominante de (...)

Changements en Syrie

Le président turc a obtenu que l'Otan lâche ses mercenaires kurdes au Nord de la Syrie. Anticipant la libération des familles des jihadistes détenus par les mercenaires kurdes, la France vient de changer soudainement de politique et a commencé à rapatrier ses ressortissants pour les juger elle-même. Le lâchage du PKK implique le retrait à venir des troupes états-uniennes illégalement présentes au nord de la Syrie. Selon le site israélien DEBKAFile, l'aviation russe aurait bombardé la base (...)

L'UE pousse la Géorgie à entrer en guerre

Lors d'une conférence de presse, le président du parti au pouvoir Rêve géorgien - Géorgie démocratique, Irakli Kobachidze, a déclaré qu'il espérait que son pays obtiendrait le statut de candidat à l'Union européenne en décembre… sans entrer en guerre contre la Russie. Il a indiqué avoir reçu des sollicitations (mais n'a pas précisé lesquelles) de responsables européens pour hâter cette candidature si son pays entrait en (...)

Israël pourrait désormais bombarder l'Iran

Israël aurait modifié ses F-35, dont la capacité d'autonomie est de 1 400 kilomètres, pour qu'ils puissent bombarder l'Iran, situé 400 kilomètres plus loin. Toutes les opérations aériennes israéliennes en Iran ont dû être abandonnées jusqu'à ce jour en raison de l'obligation de réapprovisionnent en vol. Une solution avait été trouvée en 2008 avec la location d'aéroports en Géorgie, mais ils avaient été détruits dès le premier jour de la guerre d'Ossétie-du-Sud. « Israel makes dramatic upgrades to military (...)

Premier anniversaire de l'élection d'Ibrahim Raïssi

Le président de la République islamique d'Iran, Ibrahim Raïssi, fête le premier anniversaire de son élection. Il s'était engagé à faire lever les sanctions états-uniennes en signant un nouvel accord nucléaire avec eux ; à résoudre les problèmes de logement ; à lutter contre la corruption ; à diminuer le chômage et à résoudre la crise économique. Malheureusement, les États-Unis ne sont pas pressés de conclure un nouvel accord ; les sanctions sont maintenues ; peu de logements sont construits ; la corruption est (...)

Ukraine : quiproquos, méprises et incompréhensions, par Thierry Meyssan

La guerre d'Ukraine n'a lieu qu'en raison d'abord de l'ignorance des Occidentaux de ce qui se passait en Ukraine et d'autre part d'une série de quiproquos et de méprises. Les Occidentaux, centrés sur eux-mêmes, incapables de penser comme leurs interlocuteurs, n'ont cessé de se tromper. Finalement, lorsque les opérations militaires prendront fin et que les Russes auront atteint leurs objectifs publiquement énoncés dès le premier jour, ils pourront même se persuader d'avoir gagné.

Révélations sur les négociations israélo-syriennes

Les notes prises, le 9 juin 1996 à Washington, par le diplomate Dore Gold lors de l'entretien entre le nouveau Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et le président états-unien, Bill Clinton, ont été rendues publiques par les Archives de l'État d'Israël. Dore Gold y explique ce qu'était la position de l'ancien Premier ministre, Yitzhak Rabin, qui venait d'être assassiné. Il était prêt à laisser Clinton restituer le Golan en échange au minimum d'une garantie de paix de la Syrie. Netanyahu ne (...)

Un exercice sur la variole du singe en mars 2021

Un exercice simulant une épidémie mondiale de la variole du singe a été organisé, il y a quinze mois, en mars 2021, par la Nuclear Threat Initiative et la Conférence sur la Sécurité de Munich. La rencontre annuelle de Munich n'ayant pas pu se tenir en raison de l'épidémie de Coronavirus, des discussions par vidéo eurent lieu en février. La variole du singe n'est apparue en Europe et en Amérique du Nord qu'en mai 2022. La Nuclear Threat Initiative avait organisé d'autres exercices comparables en 2020 et (...)

La Turquie interdit le franchissement des détroits à l'Otan

En application de la Convention de Montreux (1936), la Turquie vient d'interdire aux navires de l'Otan participant à l'exercice Ramstein Legacy 2022 de franchir les détroits. Cette interdiction atteste que la Turquie considère cet exercice, non seulement comme une expérimentation de l'interopérabilité des forces de l'Otan, mais aussi comme jouant un rôle dans la guerre en Ukraine. Elle estime que laisser passer cette armada mettrait sa propre sécurité en (...)

Les bandéristes changent d'emblème

Sur indication des services de Relations publiques britanniques, le régiment Azov vient de changer d'insigne. Il abandonne le crochet de loup (Wolfsangel) de la Division SS Das Reich pour trois épées placées en trident. Le trident était l'emblème de la République nationale ukrainienne qui fit sécession de l'Empire russe après la révolution bolchévique de 1917. Elle ne fut jamais reconnue par Moscou et prit fin en 1920. Cet emblème a été repris par l'Ukraine, en (...)

Exclusif : Klaus Schwab contre la Russie

Le président du Forum économique mondial, Klaus Schwab, a organisé l'édition 2022 pour soutenir l'Ukraine face à la Russie. Il a non seulement laissé l'oligarque Pinchuk installer une « Maison des crimes de guerre russes », mais il a planifié des prises de parole en séance plénière dont une du président Volodymyr Zelensky. Ce soutien inconditionnel aux bandéristes s'explique par l'origine de Klaus Schwab. Contrairement à sa légende familiale, il est le fils d'un général de la Wehrmacht (photo). Celui-ci a (...)

Les programmes militaires secrets ukrainiens, par Thierry Meyssan

En 2016, les États-Unis se sont engagés à armer l'Ukraine pour qu'elle livre et gagne une guerre contre la Russie. Par la suite, le ministère de la Défense US a organisé un programme de recherche biologique en Ukraine, puis d'énormes quantités de combustibles nucléaires ont été secrètement transférées dans le pays. Ces données modifient l'interprétation de cette guerre : elle n'a pas été voulue et préparée par Moscou, mais par Washington.

Ukraine : Europol s'inquiète de l'afflux d'armes en Europe

Dans une interview à Die Welt am Sonntag, la directrice d'Europol, la Belge Catherine De Bolle, exprime son inquiétude face au possible afflux d'armes en Europe à l'occasion de la guerre en Ukraine. Nous avions indiqué que les deux tiers des armes US et européennes destinées à l'Ukraine n'y parviennent pas, mais s'accumulent au Kosovo et en Albanie afin de réarmer Daesh au Sahel [1]. Sans s'aventurer sur ce terrain, la commissaire De Bolle fait remarquer que pendant trois décennies des groupes criminels (...)

Archives britanniques : Londres était opposé à l'élargissement de l'Otan

Un nouveau document vient d'être extrait des archives britanniques. Il est daté du 6 mars 1991 et provient d'un dossier sur les négociations entre le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France. Il est un petit peu antérieur à la « doctrine Wolfowitz », c'est-à-dire à l'irruption des Straussiens au sommet de l'administration US. Il atteste : – l'opposition du gouvernement de John Major aux demandes d'adhésion à l'Otan et de garanties de sécurité des pays de l'Est (Pologne, Hongrie et autres) ; – les engagements (...)

La Haut-Commissaire de l'Onu pour les DH visite la Chine

C'est un coup dur pour la diplomatie occidentale : la Haut-Commissaire des Nations-unies pour les Droits de l'homme, la Chilienne Michelle Bachelet, vient d'effectuer un séjour de six jours en Chine, notamment à la recherche du « génocide des Ouïghours », mais elle n'a rien trouvé. Aucun de ses prédécesseurs ne s'était rendu en Chine depuis 17 ans. Madame Bachelet a interviewé quantité d'officiels, de responsables d'associations, de leaders religieux et de témoins. Elle a même visité la prison de Kashi sans (...)

Le nouvel ordre public en Ukraine

La loi ukrainienne n°7214 « sur l'interdiction de la propagande du régime totalitaire nazi russe, l'agression armée de la Fédération de Russie en tant qu'État terroriste contre l'Ukraine, et les symboles de l'invasion militaire du régime totalitaire nazi russe en Ukraine » est entrée en vigueur le 22 mai 2022. Elle prévoit de saisir les biens de toutes les personnes accusées de soutenir la Russie (donc presque toute la population du Donbass). Cette mesure s'applique aussi à ceux qui assimilent le bandérisme (...)

Le programme militaire nucléaire ukrainien

Selon Laurence Norman, journaliste au Wall Street Journal, Rafael Grossi, le directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique, aurait indiqué au Forum de Davos que la centrale ukrainienne de Zaporijjia détient 30 tonnes de plutonium et 40 tonnes d'uranium enrichi. Le taux d'enrichissement de l'uranium n'est pas indiqué. À 5 %, il ne peut être utilisé qu'à des fins civiles ; il ne peut servir à fabriquer des armes qu'à partir de 80 %. Le 19 février 2022, le président ukrainien, Volodymyr (...)

L'hypothèse chinoise sur les expériences biologiques militaires US

Washington a admis diriger 336 laboratoires biologiques dans 30 pays à travers le monde, dont 26 en Ukraine. Cependant, les contrats saisis par l'armée russe suggèrent que les États-Unis ont en réalité signé des contrats avec 49 pays, bien plus qu'ils ne l'aient admis. Selon Washington ces contrats ne violent pas la Convention sur l'interdiction des armes biologiques de 1975, bien qu'ils soient développés par un organe du Pentagone, l'Agence fédérale de réduction des menaces contre la Défense (Defense (...)

Ouverture de la « Maison des crimes de guerre russes » à Davos

Cette année le Forum de Davos se tiendra au mois de mai et non plus en hiver. Les citoyens russes en seront exclus quelque soit leurs relations avec les autorités de leur pays. La Maison de la Russie qui servait à mettre en valeur ce pays et sa culture a été transformée en « Maison des crimes de guerre russes ». Une exposition photographique y dénonce la « guerre d'agression non provoquée » (sic) de la Fédération de Russie. Elle a été inaugurée en vidéo par le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Le (...)

Les armées US vont devoir payer le prix du sang (général Milley)

Alors qu'il s'exprimait devant la nouvelle promotion des officiers de West Point, le 21 mai 2022, le président du Comité des chefs d'état-major US, le général Mark A. Milley, a dressé une nouvelle image des armées US. Selon lui, la prédominance militaire des États-Unis touche à sa fin. Les armées US ne sont pas prévues pour les nouvelles formes de guerre comme on le voit en Ukraine et on s'y prépare à Taïwan. Il est urgent de s'adapter à de nouveaux ennemis dans des guerres de haute intensité. Désormais, le (...)

Une nouvelle guerre se prépare pour l'après défaite face à la Russie, par Thierry Meyssan

La guerre en Ukraine est un trompe l'oeil. Derrière les apparences de l'unité de l'Otan et de sa consolidation par de nouveaux adhérents, plusieurs gros joueurs ménagent la chèvre et le chou. En réalité tous ceux qui ne sont pas aveuglés par leur propre propagande savent que leur camp va perdre et qu'il planifie déjà d'autres ennemis sur d'autres champs de bataille. Washington fait contre mauvaise fortune bon cœur et utilise la pression russe pour serrer les rangs.

L'interview fleuve d'Eichmann partiellement retrouvée

Life Magazine du 11 mai 1960 a publié un article prétendument écrit à partir d'une interview fleuve que le SS-Obersturmbannführer Adolf Eichmann aurait accordé durant 70 heures en Argentine au SS néerlandais Willem Sassen. Cet entretien n'aurait pas dû être publié du vivant d'Eichmann, mais Sassen n'aurait pas pû s'empêcher d'en tirer un profit personnel. Durant le procès d'Eichmann qui suivit, celui-ci basa sa défense sur une version complétement différente de son rôle dans la « Solution finale de la (...)

L'Ukraine bientôt dépecée par les Alliés

Washington envisage de profiter de la victoire russe en Ukraine pour rattacher Lviv/Lwów à la Pologne comme ce fut le cas après la Première Guerre mondiale. À l'époque, une brève guerre ayant opposé les Ukrainiens aux Polonais pour le contrôle de la Galicie sur fond d'effondrement de l'empire austro-hongrois, la Conférence de paix de Versailles et la Société des Nations (SDN) décidèrent de rattacher administrativement cette région à la Pologne pour 25 ans, puis de convoquer un référendum (...)

L'armée française appuye officiellement l'armée ukrainienne, bandéristes inclus

Le chef d'état-major des armées françaises, le général Thierry Burkhart, a diffusé un tweet le 18 mai 2022, dans lequel il parle de l'« appui » des armées françaises aux armées ukrainiennes. Le mot « appui » indique une participation aux combats. Le général français fait état d'une communication téléphonique avec son homologue ukrainien, le général Valerii Zaluzhnyi, dont le leader bandériste (« néo-nazis » selon la terminologie russe) Dmitry Yarosh est le conseiller (...)

Washington étudie comment créer un double marché des hydrocarbures

L'Administration Biden étudie la manière de contraindre les transnationales commerçant les hydrocarbures à n'acheter de production russe que très en dessous des prix du marché. Il s'agirait, une fois la Russie exclue de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), de constituer un double marché. Le premier serait régi par la loi de l'offre et de la demande. Son prix variera donc. Il est actuellement d'environ 100 $ le baril. Le seconde serait basé sur les coûts d'exploitation. Il serait alors d'environ 40 (...)

Le gouvernement Scholtz sanctionne Gerhard Schröder

Le gouvernement allemand vient de supprimer les avantages de l'ancien chancelier Gerhard Schröder pour sanctionner son soutien à la Russie. En tant qu'ancien chancelier, Gerhard Schröder disposait d'un vaste bureau non loin de l'ambassade de Russie. En outre, il percevait une allocation mensuel. Le tout pour 407 000 euros par an. Désormais il ne recevra que des indemnités pour le rôle qu'il acceptera de remplir dans la politique allemande et non pas en fonction de son statut d'ancien (...)

Possible boycott du Sommet des Amériques

Le neuvième sommet des Amériques est convoqué en juin à Los Angeles, mais sans Cuba, le Honduras et le Venezuela qui n'ont pas été invités par Washington. Un vaste mouvement de boycott du sommet se dessine autour des États des Caraïbes, du Mexique et du Brésil pour contester l'attitude des États-Unis. Dans ce contexte, Washington retire partiellement des mesures d'embargo contre Cuba et s'apprête à rouvrir des négociations sur l'exportation de pétrole avec le (...)

La Croatie s'oppose à l'élargissement de l'Otan

Le président croate, Zoran Milanović, a annoncé que son pays s'opposerait à tout élargissement de l'Alliance atlantique tant que la situation des Croates de Bosnie-Herzégovine ne serait pas résolue. La Croatie n'a pas de problème particulier ni avec la Finlande, ni avec la Suède, mais, comme la Turquie, considère ses intérêts particuliers avant ceux de ces pays. Le président Milanović fut, en 1996, conseiller au sein de la mission croate auprès de l'Union européenne et de l'Otan. À propos de la Turquie, (...)

Il y avait environ 1 700 soldats réguliers et 800 bandéristes à Azovstal

1 800 combattants ukrainiens de l'usine Azovstal de Marioupol se sont rendus depuis le 16 mai 2022. Les informations recueillies par les débriefers russes laissent à penser qu'il y avait sur place 2 500 soldats de l'armée ukrainienne dont 804 bandéristes du régiment Azov. Les civils qui ont pu quitter l'usine ont assuré qu'ils avaient été utilisés comme boucliers humains par les bandéristes. Les autorités russes ont promis de libérer les soldats réguliers, mais considèrent les bandéristes comme des (...)

Armes et milliards pour la guerre, par Manlio Dinucci

Le champ de bataille ukrainien est le plus subventionné au monde à la fois par les Etats-Unis, par le Royaume-Uni et par l'Union européenne. Cet investissement massif vise à soutenir non pas les Ukrainiens, mais les bandéristes, en totale contradiction avec les buts de l'Alliance durant la Seconde Guerre mondiale. Cet argent est prélevé dans les programmes sociaux des pays donateurs, c'est-à-dire qu'il manque aux populations pauvres occidentales.