Réseau Voltaire

Éléments du fil RSS

La Turquie envoye des jihadistes d'Idleb en Afghanistan

La Turquie a pris en charge la protection des autorités de Kaboul, face aux Talibans, lors du départ des troupes régulières US. Les services secrets turcs recrutent 2 000 combattants parmi les jihadistes stationnés dans la zone occupée de Syrie pour les envoyer en Afghanistan. Les services secrets turcs ont déjà eu recours à des jihadistes stationnés en Syrie occupée dans le conflit libyen et lors du conflit du Haut Karabagh. S'ils ont été retirés d'Arménie, les jihadistes « syriens » sont (...)

Le Japon doit défendre Taïwan face à la Chine

Le Premier ministre adjoint du Japon, Taro Aso, a assuré lors d'un débat à la chambre haute, le 5 juillet 2021 : « Si un incident majeur se produisait (contre Taïwan), on peut dire qu'il serait lié à une situation menaçant la survie (du Japon). Si tel était le cas, le Japon et les États-Unis devraient défendre Taiwan ensemble ». La loi ayant modifié la Constitution en 2015 n'autorise le Japon a faire usage de son armée que si sa suvie était menacée. La République populaire de Chine a immédiatement réagi, (...)

Yalta II : une méthode pour résoudre la crise du Donbass ?

Au cours du sommet USA-Russie de Genève (dit « Yalta II »), le 6 juin 2021, les deux chefs d'État, Joe Biden et Vladimir Poutine, auraient posé les bases d'un accord de paix en Ukraine. Il s'agirait soit de reconnaitre les particularités des régions russophones d'Ukraine, soit leur indépendance de l'Ukraine. Dans cette optique les représentants des deux Républiques autoproclamées de Donetsk et de Luhansk devraient participer à des réunions au format Normandie, c'est-à-dire avec des délégations non (...)

La nouvelle « Stratégie de sécurité nationale » russe

Le Kremlin a publié, le 2 juillet 2021, sa nouvelle Stratégie de sécurité nationale (téléchargeable ci-dessous). Celle-ci n'avait pas été modifiée depuis 6 ans. Le Kremlin examine tous les types de menaces, provenant principalement des États-Unis et de leurs alliés. Il définit pour chacune les réponses à apporter. Pour la première fois, ce document inclut les attaques contre « les valeurs spirituelles, morales, culturelles et historiques traditionnelles de la Russie » perpétrées par des Etats, des ONG et (...)

Funérailles officielles d'un ancien SS à Kiev

Le 13 juin 2021 ont eu lieu à la cathédrale de l'Église autocéphale d'Ukraine à Kiev, Saint-Michel-au-dôme-d'Or, les funérailles de l'ancien SS Orest Vaskoul. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, était représenté par des soldats de sa garde personnelle. Le ministre de la Défense et ancien attaché militaire à Washington, le lieutenant général Andriy Taran, était également représenté. Le drapeau ukrainien a été déployé sur le cercueil du défunt. Orest Vaskoul s'est engagé volontairement dans la SS (...)

Communiqué de la Coalition globale contre Daesh

Les ministres de la Coalition internationale contre Daech, réunis en personne après 2 ans, se sont rencontrés aujourd'hui à Rome sur invitation du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de l'Italie, Luigi Di Maio, et du secrétaire d'État américain, Antony J. Blinken. Les ministres ont réaffirmé leur détermination commune à poursuivre la lutte contre Daech et à créer les conditions pour parvenir à vaincre de manière durable le groupe terroriste, qui reste l'unique objectif de la (...)

« Le Seigneur Dieu a des projets de paix, ensemble pour le Liban », par Pape François

Conclusion de la prière œcuménique par François Chers frères et sœurs, Nous nous sommes réunis aujourd'hui pour prier et réfléchir, poussés par la préoccupation pour le Liban, préoccupation forte, à la vue de ce pays que je porte dans le cœur et que j'ai le désir de visiter, précipité dans une grave crise. Je suis reconnaissant à tous les participants d'avoir accueilli rapidement l'invitation et pour le partage fraternel. Nous, pasteurs, soutenus par la prière du Peuple saint de Dieu, en ce moment sombre, (...)

Point de vue égyptien sur le barrage de la Renaissance, par Sameh Shokry

Faisant suite à mes lettres adressées à la présidence du Conseil de sécurité en date du 13 avril 2021 (S/2021/354) et du 11 juin 2021 (S/2021/565), je vous écris au sujet du Grand barrage éthiopien de la Renaissance. Après une décennie de négociations infructueuses, la question du barrage a malheureusement fini par donner lieu à une situation qui est à l'origine d'un désaccord entre nations, au sens entendu par l'Article 34 de la Charte des Nations Unies, dont la prolongation pourrait menacer la paix et (...)

L'Administration Biden abandonne la « guerre sans fin »

L'Administration Biden, comme les trois précédentes (Bush, Obama et Trump) a pris l'initiative de bombarder des « ennemis », le 27 juin 2021 (en l'occurrence des miliciens pro-iraniens en Syrie). Cependant, pour la première fois depuis 20 ans, elle n'a pas justifié son bombardement en invoquant l'AUMF 2001 (Authorization for Use of Military Force of 2001) qui validait la « guerre sans fin » imaginée par Donald Rumsfeld et par l'amiral Arthur Cebrowski, ni l'AUMF 2002 (Authorization for Use of Military (...)

Alliance Égypte-Iraq-Jordanie

Les chefs d'État et de gouvernement d'Égypte, d'iraq et de Jordanie se sont réunis le 27 juin à Bagdad. Les trois pays entendent renforcer leurs relations aussi bien face à la Turquie que face à l'Arabie saoudite et l'Iran. La Turquie occupe le Nord-Ouest de l'Iraq et soutient les Frères musulmans contre l'Égypte. L'Arabie saoudite est impliquée dans la tentative de coup d'État en Jordanie. L'Iran soutient les milices iraquiennes qui tentent d'expulser les forces US du pays. Il s'agissait du 4ème sommet (...)

Vers un Liban neutre sous tutelle USA-Russie et adminstration syrienne

Une délégation russe est présente au Liban depuis une semaine. Elle a proposé de régler les problèmes de l'approvisionnement en nourriture, en eau potable et en électricité. La Russie entend construire des silos de grain (détruits par l'explosion du port de Beyrouth), des usines de purification de l'eau et de production d'électricité. Ces investissements seraient au départ la propriété de compagnies publiques russes puis, une fois amortis dans une trentaine d'années, passeraient sous contrôle de l'État (...)

Le président iranien suspecté de crime contre l'humanité

Javaid Rehman, rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des Droits de l'homme en Iran, a formellement demandé l'ouverture d'une enquête sur les massacres de 1988 en Iran et sur le rôle qu'y aurait joué le nouveau président Ebrahim Raïssi. À la fin de la guerre lancée —à la demande des puissances occidentales— par l'Iraq contre l'Iran, l'ayatollah Rouhollah Khomeiny émit une fatwa condamnant à mort les engagés volontaires iraniens au service de l'agresseur iraquien. Un tribunal d'exception (...)

Et si la Covid-19 s'était échappée d'un laboratoire militaire US ?

La République populaire de Chine a débuté une campagne médiatique pour obtenir des informations sur les activités du laboratoire militaire états-unien de Fort Detrick. Compte tenu l'affaire de la contamination volontaire à l'anthrax, en 2001, et au vu des accusations lancées contre le laboratoire chinois P4 de Wuhan, Beijing estime qu'une fuite de Fort Detrick pourrait être à l'origine de l'épidémie de Covid-19. Il a actuellement été établi que le laboratoire chinois P4 de Wuhan avait contracté (...)

Yalta II : le Pentagone a déjà commandé des armes pour Al-Qaïda

Photo : Formation des combattants d'Al-Qaïda au maniement des armes livrées par le Pentagone. Le Pentagone a commandé 2,8 milliards de dollars d'armes pour ses alliés dans le monde. Il s'agit de produits principalement sous licence soviétique ou russe afin de ne pas avoir à rendre compte de ces livraisons. La moitié de ces armes est destinée à poursuivre la guerre contre la Syrie. La journaliste bulgare Dilyana Gaytandzhieva a relevé sur le US « Federal Procurement Data System » huit contrats d'une (...)

Joe Biden nomme une envoyée spéciale des États-Unis pour la promotion des droits humains des personnes LGBTQI+

Aujourd'hui, avant son allocution à la Maison-Blanche à l'occasion du Mois des fiertés, le président Joe Biden a annoncé la nomination de Jessica Stern au poste d'envoyée spéciale des États-Unis pour la promotion des droits humains des personnes LGBTQI+ au département d'État, un rôle essentiel pour garantir que la diplomatie et l'aide étrangère des États-Unis encouragent et protègent les droits humains des personnes LGBTQI+ dans le monde entier. L'envoyée spéciale jouera un rôle essentiel dans la mise en œuvre (...)

Les États-Unis et la France : des alliés, partenaires et amis

Note du département d'État « Le président Macron et moi sommes unis, prêts à relever les défis les plus difficiles auxquels nous sommes confrontés. » Le président Biden, le 11 juin 2021 Le secrétaire Antony J. Blinken se rendra à Paris, en France, du 24 au 27 juin 2021, pour y rencontrer le président français Emmanuel Macron et le ministre des Affaires étrangères Jean Yves Le Drian. Au cours de ce voyage qui sera l'occasion d'échanges avec l'allié le plus ancien des États-Unis, le secrétaire Blinken (...)

Déclaration conjointe des États-Unis et de la Russie sur la stabilité stratégique, par Joseph R. Biden Jr., Vladimir Poutine

Nous, le président des États-Unis d'Amérique Joseph R. Biden et le président de la fédération de Russie Vladimir Poutine, notons que les États-Unis et la Russie ont montré que, même en période de tension, sont capables de progresser sur la voie de nos objectifs communs d'assurer la prévisibilité dans le domaine stratégique, et de réduire les risques de conflits armés et de menace de guerre nucléaire. La récente prorogation du traité New START témoigne de notre attachement au contrôle des armements (...)

Communiqué du ministère des armées à propos de la Conférence multilatérale de soutien aux Forces armées libanaises

La ministre des armées a présidé ce jour avec son homologue italien et le soutien de la Coordinatrice spéciale des Nations unies pour le Liban (UNSCOL), une visioconférence exceptionnelle consacrée au soutien international aux Forces armées libanaises (FAL). Cette réunion visait à élaborer une réponse coordonnée aux besoins urgents exprimés par l'Armée libanaise en matière de soutien de l'homme et de maintenance. Les participants ont souligné la dégradation continue de la situation économique et sociale au (...)

Biden-Poutine, un Yalta II plutôt qu'un nouveau Berlin, par Thierry Meyssan

Les États-Unis, vaincus à plate couture en Syrie, se sont rendus à Genève accepter les conditions du vainqueur, la Russie. Le sommet du 16 juin 2021 devrait mettre un terme aux hostilités à la condition que l'Administration Biden tienne ses troupes. Les Européens de l'Ouest devront payer l'addition. La Chine se voit confirmée dans sa position de partenaire de la Russie.

Yalta II — Washington devrait renoncer à la « Guerre sans fin »

Le 17 juin 2021, la Chambre des représentants a voté l'abrogation de la Loi de 2001 autorisant l'usage de la force (Authorization for Use of Military Force of 2001), conformément aux accords du sommet de Genève (dit « Yalta II »). Ce texte avait autorisé les présidents des États-Unis a lancer des guerres contre les auteurs des attentats du 11 septembre 2001. Selon le Congressional Research Service, ce texte a été invoqué en 39 occasions pour 14 pays [1]. Il avait été adopté le 18 septembre 2001, (...)

Yalta II — Les USA retirent leurs missiles Patriot du Moyen-Orient

Les États-Unis retirent leur défense anti-aérienne du Moyen-Orient élargi. Sont déjà concernés l'Arabie saoudite, l'Iraq, la Jordanie et le Koweït pour le retrait des missiles Patriot et l'Arabie saoudite pour le système Thaaad (Terminal High Altitude Area Defense) [1]. Le nouvel ambassadeur de Moscou en Iraq, Elbrouz Kutrashev (ancien chargé d'affaires en Syrie) [photo], a proposé de prendre le relai et d'équiper le pays de S-400 russes, comme la Syrie. Ils pourraient être opérationnels en (...)

L'ITIF analyse la stratégie économique chinoise

Le plus important think tank industriel au monde, l'Information Technology and Innovation Foundation (ITIF), a débuté une campagne aux États-Unis contre la stratégie industrielle de la Chine. Prenant l'exemple des transports ferroviaires à grande vitesse, il démontre comment la Chine, bien qu'innovant assez peu, est parvenue à dominer le secteur . Son gouvernement a d'abord largement subventionné une compagnie publique. Celle-ci est devenue le principal acteur du marché et rachète toutes les petites (...)

Avant le Yalta II, Poutine réaffirme l'alliance russo-chinoise

Juste avant le sommet USA-Russie de Genève, le « Yalta II », le président russe, Vladimir Poutine, a accordé un entretien à une chaîne de télévision US, NBC News . Son hôte, le journaliste Keir Simmons, l'a questionné sur la montée en puissance de l'armée chinoise, l'absence de la Chine dans les négociations sur le contrôle des armes nucléaires entre les États-Unis et la Russie, les affaires chinoises du Xinjiang, la coopération de la Russie dans le programme spatial avec la Chine et les États-Unis, et sur ce (...)

L'empire américain d'Occident place ses troupes en rang pour la bataille, par Manlio Dinucci

Le président états-unien, Joe Biden, s'est rendu en Europe pour s'assurer que tous ses alliés tiennent bon. Après avoir signé une Nouvelle Charte de l'Atlantique avec les Britanniques, il a imposé ses points de vue au sommet du G7 et à celui de l'Otan. Il s'est évertué à enfermer les Européens dans la logique de son discours. Il a donc maintenant le champ libre pour négocier avec l'« ennemi » : Moscou.

Pourquoi un Yalta II ?, par Thierry Meyssan

Les États-Unis ne sont pas l'hyper-puissance qu'ils rêvaient d'être. Ils ont enduré une terrible défaite militaire en Syrie avec une centaine d'États alliés. Même si ces derniers continuent à se bercer d'illusion, le moment des comptes est venu. Pour survivre, Washington n'a pas d'autre choix que de s'allier avec un de ses adversaires. La Russie ou la Chine ?, telle est la question.

Yalta II : Israël sans les disciples de Jabotinsky

Les États-Unis et la Russie sont parvenus à accord sur Israël dans la perspective du sommet de Genève, le Yalta II. La Russie avait fait pression depuis deux ans sur le Moldave Avigdor Liberman pour faire tomber le Premier ministre révisionniste, Benjamin Netanyahu. Mais celui-ci restait soutenu par les États-Unis. Netanyahu est le fils du secrétaire particulier de Vladimir Jabotinsky, fondateur du Parti révisionniste, ancêtre du Likoud. Selon sa doctrine, la Palestine est « une terre sans peuple, (...)

Yalta II : quel sort pour Taïwan ?

Très inquiets de la position du Pentagone sur Taïwan, jugé « non essentiel » aux intérêts US, les membres du G7, dont le Japon, ont exigé que le sommet apporte son soutien à Taïwan. Le communiqué final précise : « Nous restons gravement préoccupés par la situation dans les mers de Chine orientale et méridionale et nous nous opposons fermement à toute tentative unilatérale de modifier le statu quo et d'accroître les tensions ». Il s'agit d'éviter que Beijing interprète les conclusions du sommet USA-Russie (...)

Yalta II : le Liban en zone russe

À deux jours du sommet USA-Russie de Genève, le « Yalta II », les dirigeants libanais terminent leurs consultations à Moscou. Après le Hezbollah chiite, le président de la République chrétien Michel Aoun et le Premier ministre désigné sunnite Saad Hariri, c'est au tour du chef de la Sécurité générale, le général Abbas Ibrahim. La Russie tient à vérifier qu'Ibrahim sera bien loyal à Damas et qu'il participera activement au rapatriement des réfugiés syriens chez eux. Moscou entend organiser une conférence (...)

Comment le Pentagone doit-il cibler la Chine ?

Un violent débat se déroule au Pentagone entre deux visions du rôle des forces états-uniennes face à la Chine. Doivent-elles être positionnées à distance et ne craindre que des missiles ou à proximité et être possiblement attaquée par des soldats ennemis ? Les deux options impliquent des déploiements de troupes très différents et, dans le cas de bases à la frontière chinoise, des coûts très élevés. Le Bureau d'évaluation des coûts et des programme (Office of Cost Assessment and Program Evaluation — CAPE) et (...)

Le Hezbollah prêt à subvenir aux besoins essentiels des Libanais

Dans un discours télévisé prononcé le 8 juin 2021, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a mis en garde la classe politique libanaise. Après avoir dénoncé la pénurie, selon lui organisée par les distributeurs, de médicaments, les problèmes d'approvisionnement en carburant, en électricité et maintenant en nourriture, il a sommé chacun de prendre ses responsabilités. Il a souligne que le Premier ministre désigné, Saad Hariri, avait la responsabilité de composer un gouvernement, coupant l'herbe (...)

L'administration Biden réactive le Quad

Dans le cadre de la « DoD China Task Force », des contacts ont été pris par les États-Unis avec les membres du « Quad » (Australie, Inde, Japon, USA). Il s'agirait de réactiver cette structure pour en faire une alliance militaire de défense de la démocratie. D'autres contacts ont également été pris avec la Corée du Sud, les Philippines, la Malaisie, Singapour et le Vietnam en vue de créer un Quad+. Cette stratégie vise à ne rien entreprendre qui menace directement la Chine, mais de l'isoler (...)

Le Pentagone reçoit l'ordre d'abandonner le Moyen-Orient et de se concentrer sur l'Extrême-Orient

Le Groupe de travail du secrétariat US à la Défense sur la Chine (China Task Force) vient de rendre son rapport. Celui-ci est classifié. Cependant on comprend qu'il dénonce le fossé entre les déclarations et les actes. Ce groupe de travail avait été annoncé, en février, quelques heures avant un entretien téléphonique entre les présidents Biden et Xi. Il était composé de quinze membres principalement issus du Pentagone et du monde du Renseignement, sous la présidence d'Ely Ratner. Sous l'administration (...)

Le Lion Africain en chasse de nouvelles proies, par Manlio Dinucci

Après l'échec de l'implantation de l'AfriCom sur le continent noir, le Pentagone a regroupé ses forces pour l'Afrique et pour l'Europe sous un commandement unique à Wiesbaden (Allemagne). Il les utilise pour imposer un nouveau découpage territorial, notamment en reconnaissant la République sahraouie. Les États membres de l'Union européenne sont priés de suivre le mouvement et devront la reconnaître aussi. En définitive, c'est le commandement US de Wiesbaden qui imposera à Bruxelles sa politique étrangère.

Les FDS tuent dix manifestants à Minbej (Syrie)

Les Forces Démocratique Syrienne (FDS), qui servent de paravent à l'occupation militaire états-unienne du Nord-Est de la Syrie, ont institué une conscription obligatoire au service de « l'Oncle Sam ». La population —fidèle à la République arabe syrienne— a multiplié les manifestations de protestation. Les « policiers » kurdes ont « maintenu l'ordre » en tirant à balle réelles sur la population. Le total des morts en trois jours est d'au moins 10 personnes. Sur ordre du Pentagone, les FDS ont suspendu la (...)

Un criminel contre l'Humanité arrêté par Interpol en Turquie

Interpol a arrêté Arkan Taha Ahmad à Bolu (Turquie). Cet officier de Daesh avait dirigé le massacre du camp Speicher (l'académie militaire de Tikrit en Iraq). Lors de la progression de l'État islamique, en 2014, les jihadistes massacrèrent tous les « infidèles » de la garnison après avoir relevé les noms et grades de chacun. Le ministère iraquien de la Défense confirma la disparition de 1 660 soldats, mais seuls 470 corps furent retrouvés. Daesh quant à lui revendiqua avoir exécutés 1 700 soldats (...)

Le Conseil européen remet en cause l'e-Privacy

Le Conseil des chefs d'Etat et de gouvernement européens tente de mettre en place un système de surveillance des e-mails. Cet objectif étant très impopulaire car violant les libertés individuelles, le noble idéal énoncé est de lutter contre la pédopornographie. Il s'agit en fait de considérer différemment les courriers papiers et électroniques. Les premiers seraient régis par la Convention postale universelle qui en garanti la confidentialité ; les seconds seraient tous scannés et passés au travers d'un (...)

Les États-Unis soutiennent les LGTBQI+ dans le monde, par Antony Blinken

Cette année, pendant le Mois des fiertés, nous célébrons un message important : « Vous êtes inclus. » Les diverses expériences, perspectives et contributions de la communauté du département d'État rendent notre institution plus forte et font progresser les objectifs de la diplomatie américaine. De plusieurs, nous sommes un. Le département s'est engagé à accroître l'engagement des États-Unis sur les questions des droits humains des lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres, queers et intersexes (LGBTQI+) à (...)

Des ambassades européennes vont bientôt rouvrir en Syrie

La Grèce et Chypre vont prochainement rouvrir leurs ambassades à Damas, fermées depuis 2012. Seule membre de l'Union européenne, la Tchéquie a maintenu ouverte son ambassade durant toute la guerre. L'ambassadrice représentait le président Miloš Zeman (favorable à la Syrie) et ne rendait pas compte aux différents gouvernements qui se sont succédé à Prague. En réalité, la Hongrie depuis un an, puis la Grèce et Chypre depuis six mois ont rouvert secrètement leurs ambassades. Ces États sont déjà représentés (...)

L'épreuve de force du Maroc contre l'Espagne

Le Maroc, s'appuyant sur la reconnaissance de sa pleine souveraineté par les USA en échange de la normalisation de ses relations avec Israël, n'entend rien céder sur le « Sahara espagnol » qu'il considère comme son territoire. Le soutien de Washington au Maroc face à l'Espagne et à l'Algérie n'est pas neuf. Le secrétaire d'État Henri Kissinger encouragea le roi Hassan II d'organiser la « marche verte » (350 000 civils marchant sur le Sahara). Lors de la décolonisation du Sahara espagnol, en 1976, le (...)

Le scrutin présidentiel iranien de plus en plus « encadré »

La campagne pour l'élection présidentielle en Iran a débuté le vendredi 28 mai. Le Conseil des Gardiens a présélectionné quelques candidats et exclus les autres, dont l'ancien président du Parlement Ali Laridjani et l'ancien président de la République Mahmoud Ahmadinejad. Le Guide de la Révolution, l'ayatollah Ali Khamenei, a intimé le 27 mai les candidats de se borner aux question économiques telles que le « chômage des jeunes » et « les moyens de subsistance de la classe défavorisée ». Le général (...)

Déclaration de Joe Biden à propos de la crise en Éthiopie , par Joseph R. Biden Jr.

Je suis profondément préoccupé par l'escalade de la violence et le durcissement des divisions régionales et ethniques dans plusieurs régions de l'Éthiopie. Les violations massives des droits de l'homme qui ont lieu au Tigré, en particulier la violence sexuelle généralisée, sont inacceptables et doivent cesser. Les familles de toutes origines et héritages ethniques méritent de vivre en paix et en sécurité dans leur pays. Les blessures politiques ne peuvent être guéries par la force des armes. Les combattants (...)

Discours d'Emmanuel Macron au mémorial du génocide rwandais, par Emmanuel Macron

Ce sont ces paroles, empreintes de gravité et dignité, qui résonnent en ce lieu, ici au mémorial de Gisozi, à Kigali. Raconter la nuit. Ces paroles convoquent un insondable silence. Le silence de plus d'un million d'hommes, de femmes, d'enfants, qui ne sont plus là pour raconter cette interminable éclipse de l'Humanité, ces heures où tout s'est tu. Elles nous racontent la course éperdue des victimes, la fuite dans la forêt ou dans les marais. Une course sans arrivée et sans espoir, une traque (...)