Réseau Voltaire

Éléments du fil RSS

La Suisse peut-elle échapper au droit de l'UE ?

Volonté de contourner de gré ou de force la reprise obligatoire du droit de l'UE, par Marianne Wüthrich / Penser de manière indépendante, agir humainement, établir les bases pour davantage de démocratie directe. Un commentaire suite aux élections parlementaires des Länder de Brandebourg et de Saxe, par Karl Müller / Opportunité d'un retrait des troupes étrangères, par Eberhard Hamer / La force de la diplomatie et du partenariat.

La NED pousse Moscou et Beijing à résister ensemble

Un pare-feu sino-russe contre l'ingérence américaine, par M. K. Bhadrakumar / Hong Kong : l'ingérence occidentale la main dans le sac ! Transformation d'une question intérieure en conflit international, par Bruno Guigue / Cachemire – La genèse du conflit, par Matin Baraki / L'Allemagne est-elle sous l'emprise de la politique de guerre anglo-saxonne ?, par Karl Müller / La culture de l'éthique et la façon de vivre au sein du mouvement coopératif, par Urs Knoblauch / Places d'apprentissage inutilisées et résiliations de contrats.

Le Réseau Voltaire a toujours besoin de vous

La collecte que nous avons ouvert en juillet sur « Le Pot Commun » ayant été illégalement annulée, nous avons ouvert une seconde collecte en août. Lorsqu'elles ont compris qui nous étions, les banques concernées ont refusé de la poursuivre et l'ont légalement clôturée. Simultanément, nous avons négocié un délai de remboursement de notre dette. À ce jour, il nous manque encore environ 5 000 euros à réunir avant le 25 septembre. S'il vous plaît, financez le Réseau Voltaire, en versant votre participation sur (...)

Réactivation de l'alliance militaire continentale américaine

12 États membres du Tiar (dit aussi « Pacte de Rio ») ont décidé de réactiver l'organisation en raison du risque de « déstabilisation » continentale que la « dictature » de Nicolás Maduro ferait courir à l'Amérique latine. Simultanément, l'Assemblée nationale du Venezuela —dont l'ancien président Juan Guaidó, s'est auto-proclamé président de la République et siège à ce titre à l'Organisation des États américains— s'est prononcée pour le retour de la République bolivarienne dans le Traité interaméricain (...)

L'« Adrian Darya 1 » accoste en Syrie

Sur demande des États-Unis, le Grace 1, un pétrolier iranien battant pavillon panaméen, a été arraisonné au large de Gibraltar par la Royal Navy, le 4 juillet 2019. Selon Washington, le tanker était destiné à la Syrie en violation de l'embargo —illégal en droit international— de l'Union européenne. L'Union européenne a le droit d'interdire à ses ressortissants et à ses entreprise tout ce qui lui chante, y compris de livrer du pétrole à la Syrie. Mais elle n'a pas le droit d'interdire quoi que ce soit à des (...)

Les citoyens de l'UE refusent de prendre parti entre les USA et la Russie

Un sondage réalisé par le Conseil européen des relations étrangères (ECFR), équivalent du Council of Foreign Relations états-unien, évalue le soutien actuel du projet d'État supranational du Traité de Maastricht, capable de rivaliser avec les États-Unis et la Chine —bien qu'en 1992, ce second pays n'était pas ressenti comme une super-puissance— . Il montre qu'il est porté par près d'un tiers des Français, des Autrichiens et des Allemands. Plus surprenant : malgré une quarantaine d'années où ils furent placés (...)

Le Brexit, l'UE et la démocratie, par Thierry Meyssan

Pour Thierry Meyssan, la politique de Boris Johnson se situe dans la parfaite continuité de l'histoire britannique. Si l'on se réfère aux écrits du Premier ministre britannique et non à ses propos de campagne, elle est bien plus guidée par le danger ressenti face à la naissance d'un État supranational continental que par une volonté d'indépendance économique.

Où est passé l'engagement antinucléaire de Luigi Di Maio ?, par Manlio Dinucci

Comme tous les partis écologiste européens, sans aucune exception, le Mouvement cinq étoiles de Luigi Di Maio est profondément anti-nucléaire. Il a mené campagne avec véhémence sur ce thème. Et comme tous les partis écologistes européens, lorsqu'il arrive au pouvoir, il défend l'Otan, ses guerres et sa politique nucléaire.

Le retour de la question des réfugiés en provenance de Turquie

Le 22 juillet 2019, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, annonçait sur les ondes de TGRT qu'il suspendait l'accord avec l'Union européenne relatif aux migrations . Durant le mois d'août, Frontex a constaté une hausse significative des réfugiés passant de Turquie en Grèce. Le centre d'accueil de Moria, prévu pour recevoir 7 500 personnes est saturé et héberge plus de 15 000 nouveaux arrivants. Depuis le début septembre, 13 embarcations ont débarqué 530 migrants à Lesbos, etc. Le 5 (...)

Petite leçon d'histoire à Justin Trudeau, par Michael Jabara Carley

Alors que le gouvernement polonais demande, trois quart de siècles plus tard, des dommages de guerre à l'Allemagne, la presse internationale souligne la responsabilité soviétique dans la Seconde Guerre mondiale. C'est oublier que durant six ans, l'URSS essaya de former une alliance contre le nazisme et ne trouva aucun soutien. C'est oublier qu'en 1938, l'alliance de la Grande-Bretagne, de la France et de la Pologne avec l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste lors des accords de Munich dépeça la Tchécoslovaquie au profit de l'Allemagne et de la Pologne.

Offre de récompense US pour des informations sur les mécanismes financiers du Corps des gardiens de la révolution

Département d'État des États-Unis Le programme Rewards for Justice (« Récompenses pour la justice », RFJ) du département d'État des Etats-Unis offre une récompense pouvant aller jusqu'à 15 millions de dollars pour toute information pouvant conduire à la perturbation des mécanismes financiers du Corps des gardiens de la révolutionnaire islamique (CGRI) et de ses branches, en particulier les Forces Al-Qods. Cette récompense s'applique aussi à la recherche d'informations sur les ventes de pétrole illicites (...)

15e anniversaire de l'attentat de Beslan

Le 3 septembre en Russie marque la Journée de la solidarité dans la lutte contre le terrorisme. Tout le pays rend hommage aux victimes des attentats, notamment aux policiers tués durant leur mission antiterroriste et en remplissant leur devoir. L'établissement de cette date commémorative est lié aux événements tragiques survenus en septembre 2004, quand un acte terroriste avait tué 334 personnes à l'école de Beslan, dont une majorité d'enfants. Il est important de se rappeler que le terrorisme est un (...)

Commentaire russe concernant la frappe aérienne des États-Unis dans la zone de désescalade d'Idleb

Selon les informations qui nous parviennent, samedi 31 août à 15 heures deux avions de l'armée de l'air américaine ont lancé sept bombes aériennes contre le poste de commandement du groupe Hurras al-Din, situé à 7 km au Nord-Est de la ville d'Idleb. Selon le lieutenant-colonel Earl Brown, porte-parole du Commandement central des forces armées américaines, l'opération était dirigée contre les chefs de guerre d'Al-Qaïda "responsables d'attaques ayant menacé les citoyens américains, leurs partenaires et les (...)

L'intox iranienne

Au sommet du G7 de Biarritz, le président français Emmanuel Macron a tenté d'imposer une négociation à son homologue états-unien, Donald Trump, dans le dossier iranien. Ainsi, a-t-il a invité le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Djavad Zarif, en marge du sommet et a abandonné ses hôtes pour s'entretenir bilatéralement avec lui. L'initiative française se doublait d'une offre de crédit de 15 milliards de dollars pour donner une bouffée d'oxygène à l'économie iranienne. Pour la presse (...)

Déclaration conjointe de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni sur la situation en mer de Chine méridionale

Nous sommes préoccupés par la situation en mer de Chine méridionale, qui est susceptible d'engendrer une insécurité et une instabilité dans la région. Nous appelons tous les Etats riverains de la mer de Chine méridionale à prendre des mesures propres à réduire les tensions et à contribuer à maintenir et promouvoir la paix, la sécurité, la stabilité et la sûreté dans la région, notamment en ce qui concerne les droits des Etats côtiers dans leurs eaux ainsi que la liberté et les droits de navigation et de (...)

Discours de clôture de la conférence des ambassadeurs, par Jean-Yves Le Drian

Madame la Secrétaire d'Etat, chère Amélie, Monsieur le Secrétaire d'Etat, cher Jean-Baptiste, Madame et Messieurs les Présidents des commissions parlementaires, Mesdames et Messieurs les Ministres, Mesdames et Messieurs les Parlementaires, Monsieur le Secrétaire général, cher François Delattre, c'est une première pour vous, ici dans ces conditions, vous y étiez déjà un habitué historique, Mesdames les Ambassadrices, Messieurs les Ambassadeurs, Mesdames et Messieurs, On dit souvent - et je l'ai (...)

L'intox vénézuélienne

La presse internationale a rendu compte, en août 2018, d'un exode massif des Vénézuéliens, fuyant la famine et la dictature du chaviste Nicolás Maduro. Ils étaient 18 000 à franchir la frontière chaque jour. À l'époque l'Onu prévoyait qu'ils seraient 5,3 millions de migrants et de réfugiés vénézuéliens dans toute l'Amérique latine à la fin 2019. On dénonçait une crise majeure. Las ! Ces chiffres étaient de pure propagande : le Haut-Commissariat aux réfugiés vient de publier ses statistiques officielles au 31 (...)

Des vétérans du « Rojava » de retour en Europe

Les États-Unis étant convenus avec la Russie que la Syrie ne sera pas dépecée et qu'il n'y aura donc pas de nouvel État (ni le « Sunnistan » de Daesh, ni le « Rojava » du PKK), les anarchistes européens qui étaient partis faire le coup de feu devront rentrer chez eux. Des militants libertaires espagnols, français, anglais, allemand et italiens étaient allés se battre aux côté des mercenaires kurdes de l'Otan en Syrie séduits par le discours « municipaliste libertaire » et les références à Murray Bookchin. (...)

Développements politiques contre Erdoğan en gestation en Turquie, par Savvas Kalèndéridès

Deux personnalités de l'AKP —dont l'un de ses fondateurs— et un ancien Premier ministre ont annoncé qu'ils préparaient la création d'un nouveau parti politique en rupture avec le président Erdoğan. Dans l'ambiance mafieuse de la politique turque, l'ère des règlements de compte, des fausses révélations et des vraies diffamations est ouverte.

Donald Trump apportera-t-il la paix ?, par Thierry Meyssan

Après deux ans et demi au pouvoir, le président Donald Trump est sur le point d'imposer ses vues au Pentagone. Celui qui a mis fin au projet de « Sunnistan » de Daesh entend en finir avec la doctrine Rumsfeld/Cebrowski de destruction des structures étatiques du Moyen-Orient élargi. S'il y parvient, la paix reviendra dans la région ainsi que dans le Bassin des Caraïbes. Cependant, les peuples qui auront survécu à l'impérialisme militaire devront encore combattre pour leur souveraineté économique.

Les États-Unis bombardent Al-Qaëda à Idleb

Les États-Unis ont bombardé le quartier général d'Al-Qaëda à Idleb, le 31 août 2019. Selon la coalition internationale contre Daesh, ils auraient tué une quarantaine de personnes. En agissant ainsi, les États-Unis prêtent main forte à l'armée arabe syrienne qui, depuis deux mois, libère le gouvernorat d'Idleb, occupé par Al-Qaëda. Jusqu'à présent, Washington prétendait que le gouvernorat d'Idleb était le refuge des « opposants au régime Assad » et déniait qu'il soit occupé par Al-Qaëda. Il accusait la Syrie et (...)

Précisions sur la forêt amazonienne

Nous avons reçu un abondant courrier sur la polémique relative aux incendies en Amazonie. Aucun ne conteste nos informations, mais ils entrent dans le débat avec passion. En quatre jours, de nombreuses informations supplémentaires ont été heureusement rapportées par de nouveaux acteurs. Il apparait notamment que non seulement les incendies se sont globalement raréfiés depuis une dizaine d'années dans cette région (avec une croissance cette année), mais qu'ils sont beaucoup moins importants qu'en (...)

Elizabeth II suspend le Parlement britannique

À la demande de son Premier ministre Boris Johnson, la reine Elizabeth II a suspendu le Parlement britannique le temps d'effectuer le Brexit. Selon la tradition constitutionnelle, la reine n'a pas le droit de s'opposer à une demande du Premier ministre. Cependant dans ce cas, elle le pouvait —et certains soutiendront même qu'elle le devait—. En effet une suspension du Parlement ne peut avoir lieu que pour des raisons techniques (une élection par exemple), mais jamais pour atteindre un but politique. (...)

Discours d'Emmanuel Macron à la XXVIIe conférence des ambassadeurs, par Emmanuel Macron

Mesdames, Messieurs les présidents, Monsieur le Premier ministre, Mesdames, Messieurs les ministres, Mesdames, Messieurs les parlementaires, Mesdames, Messieurs les ambassadeurs, Mesdames, Messieurs, chers amis. J'ai beaucoup hésité au fond à venir faire un discours devant vous aujourd'hui. Je voulais malgré tout honorer une tradition et je me suis demandé s'il n'était pas préférable de rester sur le G7 qui vient de s'achever en me disant que le seul risque que je courais c'était finalement (...)

Commentaire russe concernant les tentatives US de faire échouer le déroulement de la Foire internationale de Damas

Mercredi 28 août, la 61e Foire internationale de Damas ouvrira ses portes dans la capitale syrienne. Il est difficile de surestimer son importance pour ce pays qui avance sur la voie de la stabilisation et de la reprise de l'économie, détruite par l'attaque du terrorisme international. L'an dernier, des représentants officiels et des hommes d'affaires de 49 pays ont participé à cette activité. Cette année, les organisateurs comptent sur une représentation tout aussi solide des partenaires étrangers qui (...)

La communication, seul enjeu du sommet du G-7 à Biarritz, par Thierry Meyssan

Le G7, qui était originellement un lieu d'échange entre dirigeants occidentaux pour mieux comprendre les points de vue respectifs, est devenu un enjeu de communication. Loin d'exposer à huis clos le fond de leur pensée, les invités sont devenus des acteurs d'un show médiatique où chacun essaye de faire bonne figure. Le pire aura été la surprise concoctée par Emmanuel Macron pour les journalistes et contre son invité états-unien.

Déclaration des chefs d'État et de gouvernement du G7

Les dirigeants du G7 souhaitent souligner leur grande unité et l'esprit positif de leurs débats. Le G7 organisé à Biarritz par la France a pu dégager avec succès des accords sur plusieurs points, repris ci-dessous de manière synthétique, par les chefs d'État et de gouvernement eux-mêmes : Commerce Le G7 est attaché à un commerce mondial ouvert et juste et à la stabilité de l'économie mondiale. Le G7 demande aux Ministres des finances d'assurer un suivi de la situation de l'économie mondiale. Pour cela, le (...)

L'intox amazonienne

Juste avant l'ouverture du G7 de Biarritz, une intense campagne d'intoxication a été lancée dans la presse internationale avec la complicité du président français, Emmanuel Macron, et du président du Conseil européen, Donald Tusk. Elle vise à permettre aux Européens de contrôler l'Amazonie, ses minerais, ses trésors pharmaceutiques et ses bois précieux. Elle a pour objet de fausser le problème avant d'y apporter une fausse solution. En premier lieu, les auteurs de cette campagne ont répété que l'Amazonie (...)

Des Kurdes détruisent leurs fortications au « Rojava »

Sur ordre des États-Unis, des unités des Forces démocratiques syriennes (FDS) ont commencé, le 23 août 2019, la destruction de leurs fortifications à la frontière turque, a annoncé l'US Central Command. Les FDS sont une unité de mercenaires kurdes et de quelques arabes, formée par les États-Unis pour fonder un pseudo-Kurdistan en territoire syrien. Dans la pratique, les FDS sont une couverture du PKK. Comme nous l'avons annoncé, cinq puissances prenant part au conflit sont parvenues à un accord. Le (...)

Réponse iranienne aux USA à propos de la guerre des pétroliers, par Majid Takht Ravanchi

J'ai l'honneur de vous écrire au sujet de la lettre datée du 27 juin 2019, adressée au Secrétaire général par le Chargé d'affaires par intérim de la Mission permanente des États-Unis d'Amérique auprès de l'Organisation des Nations Unies (S/2019/536), dans laquelle la République islamique d'Iran est mise en cause sans fondement dans les incidents du 12 mai 2019 relatifs à quatre pétroliers et dans ceux du 13 juin 2019 concernant deux autres pétroliers. Compte tenu de l'omniprésence des forces étrangères dans (...)

Adresse d'Emmanuel Macron avant le G7, par Emmanuel Macron

Mes chers compatriotes, je voulais m'adresser directement à vous, en ce samedi midi, quelques heures avant que ne commence ici même, à Biarritz, le G7. Dans quelques heures, en effet, j'accueillerai à cet endroit même, devant la ville de Biarritz, les chefs d'État et de gouvernement des États-Unis d'Amérique, du Canada, du Japon, de l'Allemagne, de l'Italie, du Royaume-Uni et les institutions européennes. Ces sept grands pays industrialisés, ces sept puissances économiques et militaires que nous formons, (...)

« Justice pour les Sœurs »

Les services secrets occidentaux suivent attentivement la campagne de collecte de fonds « Justice pour les Sœurs » sur la messagerie cryptée Telegram. Selon le Rojava Information Centre, les combattantes féminines de Daesh et leurs enfants qui sont incarcérés dans le camp d'Al-Hol espèrent recueillir 8 000 euros par « sœur ». Le Centre précise que ce camp est géré par les Forces démocratiques syriennes (FDS). En réalité, il est placé sous la responsabilité des États-Unis et gardé par des mercenaires (...)

Libération partielle du gouvernorat d'Idleb

Au Nord de la Syrie, le gouvernorat d'Idleb est occupé par une multitude de groupes dijhadistes regroupés sous la bannière d'Hayat Tahrir al-Cham (Al-Qaïda). Selon un accord signé par la Turquie à Sotchi en septembre dernier, Ankara s'engageait à en retirer les armes lourdes. Il n'a pas été suivi d'effet. La fin de l'été est la période la plus propice pour livrer bataille : la température n'est pas étouffante et la pluie de l'automne n'a pas encore transformé cette région agricole en bourbier pour les (...)

Discours d'Emmanuel Macron pour le 75è anniversaire du débarquement en Provence, par Emmanuel Macron

Messieurs les Présidents de la République de Côte d'Ivoire et de la République de Guinée, Monsieur le Président, Madame la Secrétaire d'Etat auprès de la ministre des armées, Monsieur le Chef d'Etat-Major des armées, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Mesdames et Messieurs les Elus, Monsieur le Préfet, Messieurs les Anciens Combattants, Mesdames et Messieurs, Il y a 75 ans, avec l'aide des forces alliées, la France brisait enfin les chaînes dans lesquelles l'armée d'Hitler l'avait enchaînée (...)

Contacts secrets USA-Venezuela

Les présidents Donald Trump et Nicolas Maduro ont confirmé l'un et l'autre, le 20 août 2019, l'existence de contacts à haut niveau entre les États-Unis et le Venezuela. L'agence Associated Press avait laissé entendre que le président de l'Assemblée constituante, Diosdado Cabello, se serait rendu aux USA pour y négocier. Cette information paraissait d'autant plus fantaisiste que Washington l'accuse de trafic de drogue et a émis un mandat d'arrêt à son encontre. Sa formulation laissait à penser que le (...)

Les succès de la diplomatie russe au Moyen-Orient, par Thierry Meyssan

Les changements politiques qui transforment le Moyen-Orient depuis deux mois sont la résultante non pas de l'écrasement de protagonistes, mais de l'évolution des points de vue iranien, turc et émirati. Là où la puissance militaire états-unienne a échoué, la finesse diplomatique russe a réussi. Refusant de se prononcer sur les crimes des uns et des autres, Moscou parvient à pacifier lentement la région.

Démocratie directe

Qui se sent gêné par la démocratie directe ? Recette d'Avenir Suisse pour son abolition à long terme, par Marianne Wüthrich / Quelle liberté nous apporte l'« Opération Libero » ? / Les actions de l'armement explosent : 500 % de bénéfices en dix ans ! / Une catastrophe s'approche du Tian Shan – est-ce maintenant le tour de la Chine ?, par Willy Wimmer / Eléments criminels de la politique étrangère des Etats-Unis. Deux livres d'information, par Matin Baraki / Egarements des européistes de l'UE.

Fondement de la politique étrangère suisse

La neutralité comme ligne directrice, la démocratie directe comme fondement. Réflexions de Paul Widmer sur l'histoire de la politique étrangère suisse, par Marianne Wüthrich / La politique extérieure du jeune Etat fédéral : corrélation entre la neutralité et l'action humanitaire / La Swatch – une importante facette de l'histoire suisse. Nicolas et Nick Hayek – deux véritables patrons suisses, par Werner Wüthrich / Onze ans de continuel « sauvetage des banques ». Comment se préparer pour l'avenir / Où va l'Etat de droit allemand ?

La Russie contre l'Occident – ou l'inverse ?

L'Union européenne avalise la nomination de quatre hauts fonctionnaires, par Thierry Meyssan / Marchandage autour des postes dirigeants de l'UE / La Russie contre l'Occident – ou l'inverse ?, par Erwin Mächler / La Suisse est-elle menacée par la Russie ?, par Albert A. Stahel / Les Etats-Unis exigent : « Les Allemands au front » – désormais en Syrie, par Willy Wimmer / Non-extension de l'équivalence boursière – un autogoal pour l'UE, par René Zeyer / S'imaginer la guerre future, par Gotthard Frick / Le Conseil fédéral reporte l'adoption de la réglementation législative du vote électronique.

Assassinat de Dvir Sorek, par Danny Danon

C'est avec la plus profonde tristesse et le plus grand chagrin que je vous écris pour vous informer de l'assassinat brutal de Dvir Sorek, étudiant à l'école talmudique (séminaire juif) âgé de 19 ans, commis par des terroristes palestiniens la nuit dernière à Gush Etzion. Soldat en permission qui ne portait pas l'uniforme, Dvir rentrait seul de Jérusalem à son école talmudique lorsque des terroristes palestiniens l'ont attaqué aux abords de la ville de Migdal Oz, le poignardant à mort de sang-froid puis (...)

Déclaration du président Abdrabbo Mansour Hadi

Le Gouvernement yéménite tient le Conseil de transition du Sud pour responsable de l'intensification du conflit dans la capitale provisoire, Aden, et des graves conséquences de celle-ci sur la sécurité et la sûreté des citoyens et la sécurité et la stabilité en général. Le Gouvernement a réaffirmé dans sa déclaration qu'il rejetait les actes irresponsables du Conseil de transition du Sud, à savoir l'utilisation d'armes lourdes et la tentative de prendre d'assaut les institutions de l'État et les camps (...)

L'Australie pourrait adhérer à l'Otan

L'Alliance atlantique va déployer des missiles nucléaires à moyenne portée autour de la Chine. C'était le sens profond du retrait des États-Unis du Traité INF qui n'avait été signé que par la Russie et pas par la Chine. Le secrétaire US à la Défense, Mark T. Esper, et son collègue secrétaire d'État, Mike Pompeo, se sont rendus du 3 au 5 août en Australie. Il y ont été rejoints par le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, qui y était présent du 6 au 8 août. Tous ont discuté à Canberra d'une éventuelle (...)

Affaiblir des pays en manipulant la démocratie

C'est désormais systématique : lorsque des gens, quels qu'ils soient, expriment leur opposition au pouvoir de leur pays (sauf dans les « Cinq yeux » ), quel qu'il soit, des groupes affiliés à la NED prennent le contrôle des manifestants à leur insu. Cette stratégie n'a aucun rapport avec les situations particulières des pays impactés, ni avec la légitimité ou l'illégitimité des revendications. À Hong Kong, le Mouvement pour l'indépendance a choisi le drapeau de l'ancienne puissance coloniale, l'Empire (...)

La Turquie renonce une seconde fois au Califat, par Thierry Meyssan

En islam, le rôle du pape n'échoit pas à un théologien, mais comme dans le Christianisme à l'époque romaine, au chef d'État le plus puissant. La fonction de calife est donc devenue un enjeu politique bien plus que spirituel. Après avoir cru que le Califat de Daesh offrait à la Turquie la possibilité de retrouver sa grandeur ottomane, le président Erdoğan a réalisé qu'au contraire, il précipitait son pays dans la barbarie.

Déclaration conjointe des Émirats arabes unis, des États-Unis d'Amérique, de la France, de l'Italie et du Royaume-Uni à propos de la Libye

Les Emirats arabes unis, les Etats-Unis d'Amérique, la France, l'Italie, et le Royaume-Uni saluent l'annonce d'une trêve en Libye à l'occasion de l'Aïd el Adha en réponse à l'appel du représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, avec le soutien du Conseil de sécurité (déclaration à la presse sur la Libye du CSNU le 11/09/2019), et invitent les parties à cesser effectivement les hostilités sur l'ensemble du territoire libyen. Nous sommes prêts à appuyer les Nations unies pour assurer le respect de (...)

Les Britanniques et la « révolution colorée » à Hong Kong

Depuis le transfert de souveraineté de l'Empire britannique à la République populaire de Chine, Hong Kong est —avec Macao— une des deux Régions administratives spéciales chinoise. Conformément aux accords de 1997, Beijing a installé la démocratie occidentale à Hong Kong qui ne l'avait jamais connu au paravent. Pour la première fois, le Parlement a été élu par la population. Cependant, si la rétrocession de Hong Kong à Chine a marqué une amélioration des conditions de vie de la population, celle-ci est (...)

Sergueï Riabkov à propos de la suspension du Traité FNI, par Sergeï Ryabkov

Le 2 août 2019, soit six mois après que Washington a initié la procédure de retrait du Traité entre l'URSS et les États-Unis sur les forces nucléaires à portée intermédiaire signé en 1987, ce dernier a cessé d'être effectif pour ses parties - les États-Unis, la Russie, le Belarus, le Kazakhstan et l'Ukraine. Ce Traité, qui avait une signification clé pour la construction de l'architecture régionale et mondiale de sécurité, n'existe plus. Dans le cadre de la mise en œuvre du Traité FNI, les arsenaux des deux (...)