Affaire Assange : un kidnapping judiciaire – par John Pilger

Les juges de la Haute Cour qui ont jugé Julian Assange n’ont présenté aucune circonstance atténuante et n’ont pas laissé entendre qu’ils avaient réfléchi aux aspects juridiques ou même à la morale la plus élémentaire, écrit John Pilger. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises
« Regardons-nous, si nous en avons le courage, pour voir ce qu’il advient de nous » – Jean-Paul Sartre.
Les mots de Sartre devraient résonner dans tous nos esprits après la décision grotesque de la Haute Cour britannique d’extrader Julian Assange vers les États-Unis où il risque « une mort vivante ». C’est sa punition pour le crime de journalisme authentique, précis, courageux et vital. Erreur judiciaire est un terme inadéquat dans ces circonstances. Vendredi, il n’a fallu que neuf minutes aux courtisans en perruques de l’ancien régime britannique pour faire droit à un appel américain contre la décision prise en janvier par un juge de la Cour de district d’accepter une avalanche de preuves indiquant que l’enfer sur terre attendait Assange de l’autre côté de l’Atlantique : un enfer dans lequel, selon les prévisions des experts, il trouverait le moyen de se suicider. ">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
Consortium News, John Pilger
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Ajouter un commentaire