Amnesty International : Chine 2017/2018

Source :

CHINE 2017/2018

Cette année encore, de nouvelles lois menaçant gravement les droits humains ont été rédigées et adoptées sous couvert de « sécurité nationale ». Liu Xiaobo, lauréat du prix Nobel de la paix, est mort en détention. Des militants et des défenseurs des droits humains ont été arrêtés, poursuivis en justice et condamnés sur la base d’accusations vagues et trop générales telles que la « subversion du pouvoir de l’État » ou le fait d’avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public ». Des défenseurs des droits humains ont été maintenus par la police dans des lieux de détention non officiels, parfois au secret, pendant de longues périodes, ce qui les exposait à un risque accru de subir des actes de torture et d’autres formes de mauvais traitements. Les autorités ont renforcé leur contrôle sur Internet. La répression des activités religieuses pratiquées en dehors des cultes autorisés par l’État s’est intensifiée. La répression exercée dans le cadre de campagnes de « lutte contre le séparatisme » ou de « lutte contre le terrorisme » est demeurée particulièrement sévère dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang et dans les zones à population tibétaine. À Hong Kong, la liberté d’expression a été mise à mal par le gouvernement qui a utilisé des accusations vagues et trop générales pour poursuivre en justice des militants favorables à la démocratie.

Évolutions législatives, constitutionnelles ou institutionnelles

">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr
Amnesty International

CHINE 2017/2018

Cette année encore, de nouvelles lois menaçant gravement les droits humains ont été rédigées et adoptées sous couvert de « sécurité nationale ». Liu Xiaobo, lauréat du prix Nobel de la paix, est mort en détention. Des militants et des défenseurs des droits humains ont été arrêtés, poursuivis en justice et condamnés sur la base d’accusations vagues et trop générales telles que la « subversion du pouvoir de l’État » ou le fait d’avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public »." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire