Peintures

Burkina Faso : En 10 ans, le gouvernement américain a anéanti le pays

Si le gouvernement américain cherchait à anéantir le Burkina Faso, il ne pourrait guère faire mieux. Mais ce pays d’Afrique de l’Ouest, déjà très appauvri et enclavé, est tout bonnement emblématique de l’exercice qui n’est qu’absurdité auquel se livre la Françafrique à l’échelle du Sahel. Source : ; Danny Sjursen Traduit par les lecteurs du site Les-Crises Voici comment cela se passe : dans les années qui ont suivi les attentats du 11 septembre, il n’y avait dans cette région aucune menace militante islamiste à proprement parler. Néanmoins, en raison de sa peur hallucinatoire, de sa cartographie mentale racialisée et de ses réflexes néo-impériaux néo-conservateurs, l’administration Bush a imaginé puis provoqué non seulement une véritable rébellion djihadiste, mais aussi une implosion inter&;communautaire dans tout le Sahel. Et parce que le Burkina Faso a longtemps été considéré comme l’un des pays les plus stables d’Afrique de l’Ouest &; actuellement son conflit est le plus chaud de tous &; cette nation torturée constitue un cas d’étude instructif en matière d’incompétence et d’indécence. Le concept même du Commandement Afrique du Pentagone (AFRICOM) était plus bizarre que ce dont la plupart des gens se souviennent probablement. Au moment de sa création en 2007, l’armée américaine était plus qu&;embourbée &; croyez-moi &; et n’arrivait pas à s‘extirper du sac de papier irakien que les Bush avaient mis sur leur propre tête. De plus, les talibans étaient de retour à la maison, en Afghanistan et prêts à entraîner Obama, le successeur du bon vieux George W dans un autre bourbier. ">Lire la suite
Feed item Author: 
LesCrises EV
Si le gouvernement américain cherchait à anéantir le Burkina Faso, il ne pourrait guère faire mieux." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire