Ce que la politique de domination énergétique de Trump signifie pour le monde, par Alastair Crooke

Source : , 05-06-2018 Il y a deux semaines, nous avons écrit sur la façon dont la politique étrangère du président Trump s&;était en quelque sorte « repliée sur elle-même » dans un « néo-américanisme ». Nous avons cité Russell-Mead, professeur de politique étrangère américaine, qui suggérait que la métamorphose du 8 mai de Trump (la sortie de la Joint Comprehensive Plan of Action, JCPOA [l&;accord de Vienne sur le nucléaire iranien, NdT]), représentait quelque chose de nouveau, un changement de direction (lui qui était un habile négociateur), vers « une ère néo-américaine de la politique mondiale – plutôt qu&;une ère post-américaine [Obama-iste] ». « L&;administration veut accroître le pouvoir des États-Unis, plutôt que de s&;adapter à son déclin (comme l&;aurait fait Obama). Pour l&;instant, au moins, le Moyen-Orient est la pièce maîtresse de cette nouvelle affirmation », estime Russell-Mead, expliquant que cette nouvelle impulsion de Trump provient de ses instincts qui lui disent que la plupart des Américains sont tout sauf désireux d&;un monde &;post-américain&;. Les partisans de M. Trump ne veulent pas de longues guerres, mais ils ne se résignent pas non plus au déclin national ». Il y a là quelque chose de paradoxal : Trump et sa base déplorent le coût et l&;engagement de l&;immense parapluie défensif américain, disséminé à travers le monde par les internationalistes (sentiments aggravés par l&;ingratitude supposée de ses bénéficiaires) – mais le Président veut « élargir le pouvoir américain, plutôt que de s&;ajuster au déclin ». C&;est-à-dire qu&;il veut plus de pouvoir, mais moins d&;empire. Comment pourrait-il résoudre la quadrature du cercle ? En fait, un indice est apparu presque un an plus tôt, lorsque le 29 juin 2017, le Président a utilisé un mot tout à fait inattendu dans un discours lors d&;un événement du Département de l&;énergie : Libérer l&;énergie américaine. Au lieu de parler de l&;indépendance énergétique américaine, comme on pouvait s&;y attendre, il a plutôt annoncé une nouvelle ère de « domination » de l&;énergie américaine.">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
Strategic Culture, Alastair Crooke, 05-06-2018

Ajouter un commentaire