Cinquante nuances de simagrées !

 
Le jambon de Bayonne a tiré et... n' a pas marqué ! Depuis l'attentat de l'homme de 84 ans qui a mangé un peu trop de jambon, je me sens un peu bâillonnée... je ne sais ce que je dois me mettre sur le dos, pour passer inaperçue : hijab, nikab ou burka... on dirait que l'irhab a changé de camp... de COD... je veux dire de CON... J'attends comme une conne, l'indignation de tous les gens bons, enfin de tous les gens bien. Qu'est-ce qui est permis ? Qu'est-ce qui est interdit ? Qu'est-ce qui est licite ? Qu'est-ce qui est illicite ? Ira-t-on jusqu'à prier les cuisiniers de renoncer à leurs toques ? Nous vivons dans un monde de plus en plus toc-toc... Et qu'est-ce qu'on nous mijote ? La couche d'après qu'on passe avant ou la souche d'avant, qu'on se repasse pour faire exprès ? Cinquante nuances de simagrées! ( et pas de canards) Pour dire que tout peut être fichu avec un bout de tissu... Cinquante nuances de simagrées ! Pour dire que tout peut être fichu avec un bout de tissu... Le voile n'est plus souhaitable, nous dit le ministre de l'éducation exécrable qui prend ses désirs pour la réalité. Marine ira jusqu'à prier les hommes juifs d'ôter leur kippa, pour obliger les femmes musulmanes d'ôter leur burqa. Ingénieuse façon de mettre une croix sur les deux ou sur Dieu.   En tout état de cause, la France ne veut plus voir de signe religieux pour que sa raison seule gouverne l'histoire. Parce que figurez-vous que la République vient de réaliser que l'Islam n'est pas une vocation mais une provocation... il n'a plus droit de cité ou alors dans le noir et sans signe ostentatoire !   Je vais essayer de lever un coin du voile sur cette psychose qui n'a aucune chance d'obtenir gain de cause en interdisant définitivement le voile dans tout espace public. Je crains que ce ne soit une cause perdue d'avance... Une imposition qui n'a et n'aura que des effets pervers, parce qu'elle impose du non-imposable : UNE VISION DE L’ÊTRE. Une médaille dont on ne retient que l'envers et qui fait naître tout un univers car l'arbitraire qui voudrait que l'on renonce à notre libre arbitre est mortifère ! On obtient le contraire de ce que l'on veut faire... on incite ces gens à faire tout le contraire de ce que l'on veut leur faire faire ! Les forcer à goûter à notre paradis, c'est ça l'enfer. On n'aime pas leur mode d'être et on ne comprend pas pourquoi ils n'aiment pas notre être à la mode... Entre eux et nous lesquels se voilent le plus la face ? Le paraître ou l'être ?   La musulmane ne voile pas son paraître, mais dévoile son attachement à ses ancêtres... le ralliement authentique à son être. Ce n'est plus un signe, mais tout un symbole d'identité et de fierté. Non pas une infime indication mais une revendication légitime pour toute musulmane qui s'estime libre avant d'être femme... un être qui voudrait bien montrer son courage plutôt que son visage !
L’article est apparu en premier sur .
Feed item Author: 
le journal de Personne

Copyright ~ Marc Angles AT gmail DOT com ~ Pour toutes les images dont je suis le publicateur les textes que j'aurais écris. Les "Bookmarks" présentent des extraits dont je ne suis pas l'auteur, ce sont souvent des citations; parfois je fais des commentaires

Ce site est mis à disposition sous plusieurs licences permissives à souhait, à vous de choisir celle qui convient à vos utilisations : License Art Libre (pour les images, je la conseille), GPL (Licence publique générale GNU), GFDL (GNU Free Documentation License).

IFTBQP RSS Feed

S'abonner à Syndiquer