Cohn-Bendit et la Fédération franco-allemande : Un grand Saut dans le Vide – par Eric Juillot

  Le 15 septembre dernier, dans Le Monde, Daniel Cohn-Bendit a cosigné" name="_ednref1">[1] une tribune dans laquelle il appelle à la création d’une fédération franco-allemande. Cette proposition fantasque en dit beaucoup sur le rapport entretenu par l’européisme avec la démocratie et avec l’Histoire.

Quelques arguments pêle-mêle

Conscient que le contexte ne s’y prête guère et que son ambition peut sembler démesurée, Cohn-Bendit multiplie, dans son propos, les arguments de toutes sortes, évoqués sans souci d’ordre et sans grande rigueur analytique. La fédération qu’il propose serait ainsi une « conséquence logique »" name="_ednref1">[2] de l’existence déjà ancienne de nombreuses institutions communes (celles de l’UE), dont une sorte de dynamique autonome aboutirait in fine à un couronnement fédéral.">Lire la suite
Feed item Author: 
LesCrises EV
[1] une tribune dans laquelle il appelle à la création d’une fédération franco-allemande. Cette proposition fantasque en dit beaucoup sur le rapport entretenu par l’européisme avec la démocratie et avec l’Histoire.

Quelques arguments pêle-mêle

Conscient que le contexte ne s’y prête guère et que son ambition peut sembler démesurée, Cohn-Bendit multiplie, dans son propos, les arguments de toutes sortes, évoqués sans souci d’ordre et sans grande rigueur analytique." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire