Coronavirus : Manaus, l’exemple de l’échec de l’immunité collective non vaccinale

Source : L’idée d’atteindre une immunité collective via les infections naturelles montre ses limites. L’exemple de Manaus, au Brésil, est le plus flagrant. Selon une publiée en septembre, 66% de la population de cette ville de plus de deux millions d’habitants a été atteinte par le Covid-19 en juin dernier. Une autre étude, publiée le 8 décembre dans la revue scientifique estime ce chiffre à 76% de la population en octobre. Pourtant, la situation sanitaire est de nouveau alarmante sur place. L’État d’Amazonas, où se trouve Manaus, a annoncé jeudi 14 janvier l’instauration d’un en raison de la saturation des hôpitaux débordés par l’afflux permanent de patients atteints du Covid-19. Certains hôpitaux de Manaus n’ont plus d’oxygène pour les patients. Les voyageurs brésiliens sur lesquels le Japon a détecté un nouveau variant sont originaire de cet État d’Amazonas. Le taux élevé de contaminations au sein de la population de Manaus pourrait avoir joué un rôle dans l’apparition du variant. « Dans une zone avec beaucoup de malades et des mesures barrières faibles, l’exposition au Covid-19 est élevée et prolongée. Ce qui peut augmenter les possibilités du virus de muter”, rappelle Eric Billy, chercheur en immuno-oncologie à Strasbourg.">Lire la suite
Feed item Author: 
LesCrises EV
Yahoo Actu

L’idée d’atteindre une immunité collective via les infections naturelles montre ses limites. L’exemple de Manaus, au Brésil, est le plus flagrant. Selon une étude publiée en septembre, 66% de la population de cette ville de plus de deux millions d’habitants a été atteinte par le Covid-19 en juin dernier." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire