Détournement de mineurs

Bonjour l'homme ! Comment va ? Ça va ? Ça ne va pas ? comme-ci, comme ça ? Sais-tu au moins ce que c'est qu'être autonome ? Tu crois le savoir, mais tu ne le sais pas, sinon tu m'aurais dit : ça va comme je vais et non comme tu vas... et je t'aurais dit : chapeau bas !   Dorénavant, tu prendras les devants car on ne peut vivre sans prendre le risque de mourir au combat. Je n'ai pas besoin de savoir comment tu te prénommes, mais juste de savoir si tu es oui ou non autonome ? Auto-nomos, c'est du grec même si ça n'a rien de grec, l'autonome est celui qui se fixe lui-même sa propre loi, qui ne commande et n'obéit qu'à soi-même. C'est limpide : l'autonome est celui qui est à soi-même son propre guide. Personne d'autre que lui ne peut se substituer à lui, c'est lui qui décide. Ce n'est pas seulement une question de liberté, mais de dignité... il faut parfois forcer le destin à te suivre pour mériter de vivre. La dignité ou le suicide. Je peux te le dire en arabe, si je veux : " ida el chaabou yawman arada el hayat flabouda an yastadjiba el kadar". Tu aurais préféré que je te le dise en hébreu ? bien sûr que j'aurais pu, je peux le faire mais je ne fais pas ce que je peux, je ne fais que ce que je veux. Je me commande, cela veut dire que je ne fais pas ce qu'on me demande même sous la menace... je ne cède pas le pas. Et sais-tu pourquoi? Parce que je suis A U T O N O M E  : la loi c'est MA loi. Advienne que pourra !   Je suis comme on dit : majeure et vaccinée contre les paroles empoisonnées ! Et toi l'homme, qu'est-ce que tu crois ? Es-tu autonome ou ne l'es-tu pas ? Qu'est-ce que tu racontes ? Que tu l'es métaphysiquement... mais non physiquement ! Que tu l'es formellement mais non matériellement ! Que tu l'es symboliquement mais non réellement ! C'est ça ? Autrement dit : tu ne l'es pas. Mais c'est l'enfer.   Rousseau disait : l'homme est né libre et partout il est dans les fers. Elle est bien bonne ! Tu n'as pas les moyens, c'est ça ? De te payer le dernier Smartphone ? Ni de régler ta facture d'eau ou d'électricité ? Tu m'étonnes !   Tu es au chômage technique... j'ai compris, donc tu ne peux profiter des avantages du pilotage automatique... oui... oui... j'ai bien saisi la mécanique.   Mais sais-tu au moins pourquoi tu dépens d'autres que toi ? La réponse va être dialectique : ça ne dépens pas de toi parce qu'on fait tout pour te faire croire ça... qui ça ?  Que sais-je ? Ceux qui ont inventé ce manège... l'huissier... l'état vicié... le système politico-médiatico-financier ! Tu es scié ? Non, je dirais plutôt niais, niaisé, le mot juste c'est que tu es infantilisé. Avec leurs jouets puérils, ils t'ont rendu débile et infantile. Mineur et toujours pas vacciné contre les usurpateurs d'identité, de liberté et d'intégrité. Débile, on te fait croire que les temps sont difficiles pour que tu restes servile, débile et vil! Ces gens là Monsieur, ne peuvent aller au bout que si tu as du mal à joindre les deux bouts. Infortuné, c'est toi qui fais leur fortune. Ils passent leur temps à tuer les malades pour les guérir, à ressusciter les morts pour les élire ou réélire. On te dit : il faut avoir les moyens pour prétendre à l'autonomie, cher Monsieur ! Et on te dit ça pour que tu n'aies pas une autre fin que la leur, pas d'autre but que leur but. Chut ! C'est la fin de la lutte !   L’article est apparu en premier sur .
Feed item Author: 
le journal de Personne

Bonjour l'homme !

Comment va ? Ça va ? Ça ne va pas ? comme-ci, comme ça ?

Sais-tu au moins ce que c'est qu'être autonome ?

Tu crois le savoir, mais tu ne le sais pas, sinon tu m'aurais dit : ça va comme je vais et non comme tu vas." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire