Djibouti dans la nasse chinoise… Par Richard Labévière

Source : , 01-04-2019 En mer entre Djibouti et le Mozambique, 28 mars 2019. Comme chaque année depuis 2016, une partie de la rédaction de prochetmoyen-orient.ch a appareillé de Djibouti pour l’océan Indien. Cette opportunité nous permet, notamment de mesurer l’évolution du « grand jeu djiboutien » qui se déploie au beau milieu d’un axe stratégique vital pour la défense et la sécurité de la France : Méditerranée/mer Rouge/océan Indien. Dernièrement sur la route de l’Ethiopie et du Kenya, le président de la République a fait halte dans l’Etat portuaire afin d’y transmettre essentiellement trois messages : la France dispose toujours à Djibouti de sa plus grande base militaire à l’étranger et elle y remplit pleinement les obligations de ses accords de défense dans une région en bouillonnement constant ; elle veille aussi à questionner – autant que faire se peut – le clanisme et l’opacité d’un régime autoritaire ; enfin, il s’agissait aussi de prendre la mesure des évolutions économiques de ce « hub stratégique », maillon important du collier de perles chinois et des routes de la soie. UNE TACTIQUE D’ENDETTEMENT SYSTEMIQUE">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
Proche & Moyen-Orient, Richard Labévière, 01-04-2019

En mer entre Djibouti et le Mozambique, 28 mars 2019.

Comme chaque année depuis 2016, une partie de la rédaction de prochetmoyen-orient.ch a appareillé de Djibouti pour l’océan Indien. Cette opportunité nous permet, notamment de mesurer l’évolution du « grand jeu djiboutien » qui se déploie au beau milieu d’un axe stratégique vital pour la défense et la sécurité de la France : Méditerranée/mer Rouge/océan Indien." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire