Fondamentalist

La guerre est déclarée entre les fondamentalistes et les formalistes. Quelques pistes de réflexions vous permettront peut-être de choisir votre tête de liste. On enlève ce qui relève de la posture ou de l'imposture pour ne pas tomber dans la caricature, et on prélève juste l'essentiel. On va assister à une sacrée partie d'échecs. Disons que les blancs sont fondamentalistes et les noirs formalistes. La fondamentaliste : à fond la forme... on y va Diva! La formaliste: je t'informe qu'il n'y a pas de fond La fondamentaliste : tu es mal informé de prendre la forme pour le fond. La formaliste: j'ai 3 référents pour justifier mon formalisme : l'histoire, la convention et la liberté. Tout le reste est vanité ! La fondamentaliste : j'ai trois référents pour fonder mon fondamentalisme : la Nature, la tradition et l'éternité. Il n'y a pas de restes. La formaliste: moi je dis, il n'y a pas de nature humaine, ni de Dieu pour la concevoir, ni d'éternité pour la recevoir. Autant en emporte le temps... ou le vent. La fondamentaliste : et moi je réponds que la forme ne peut se dispenser du fond. Elle peut l'ignorer en s'ignorant mais ça ne dure jamais bien longtemps. Parce que le temps passe, mais l'être, le verbe être, l'être des êtres demeure. Tu finiras un jour ou l'autre par rentrer à la maison et retrouver ta raison. La formaliste : je t'entends mais je ne t'écoute pas. Je te comprends mais je ne te suis pas parce que tu cherches à me soumettre parce que tu es soumise, ta liberté, tu ne veux même pas l'admettre. La fondamentaliste : incline-toi, nature imbécile et écoute Dieu, et malgré ta déroute sache qu'il y a un ciel donc une clé de voûte. La formaliste : je suis laïque et agnostique, j'ai fait exprès de perdre la clé pour m'ouvrir et ne plus sentir le renfermé. Il n'y a qu'un monde et il est à construire. La fondamentaliste : et il n'est pas prêt de se construire parce qu'il est coupé de ses racines, sans lien avec le chemin, la vie, la vérité. La formaliste : qu'est-ce que la vérité ? La fondamentaliste : quelque chose de derrière qui t'empêchera toujours de prendre les devants! La formaliste : j'ai une sainte horreur des intégristes, juifs, chrétiens ou musulmans. Et je dis et redis que même si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser! La fondamentaliste : tu as deux pères et tu ne sais pas lequel est "le bon". Si tu le savais, tu saurais pourquoi tu es si con. Échec et mat! Cet article est apparu en premier sur .
Feed item Author: 
le journal de Personne

Ajouter un commentaire