Incendie de l’usine Lubrizol à Rouen et mort de Jacques Chirac : comment les chaînes d’info ont traité d’une double actualité

Source : , 07-10-2019
© Crédits photo : Captures d&;écran de BFM TV, CNews, LCI et franceinfo, jeudi 26 septembre.
L’INA a mesuré, durant cinq jours, le temps de traitement accordé, sur les chaînes info et Twitter, au décès de Jacques Chirac et à la couverture de l’incendie de l’usine Lubrizol, à Rouen. Le verdict de ce décryptage fait ressortir un bilan plus nuancé que les accusations « d’éclipse » de l’incendie de l’usine Lubrizol de Rouen, lancées en premier lieu. L’événement faisait pourtant les gros titres. Jeudi 26 septembre, la ville de Rouen s’est réveillée dans la fumée noirâtre de l’incendie de l’usine chimique Lubrizol, classée Seveso seuil haut, survenu dans la nuit aux alentours de 2 h 40. Sur place, d’importants moyens humains sont déployés pour maîtriser le feu. Les images , dont les premières sont diffusées sur BFM TV et LCI à 5 h 56, sur lesquelles apparaissent d’épaisses fumées noires sont spectaculaires, les prémices de l’événement importantes. À l’antenne des principales chaînes d’information en continu, les faits sont répétés, les futures conséquences sanitaires et environnementales brièvement évoquées. Cet incendie aurait pu être l’actualité majeure de ce jeudi 26 septembre. Jusqu’à ce que l’AFP sonne le glas. « Jacques Chirac est mort », peut-on lire sur le flash de l’agence, émis à 11 h 57. Pour les rédactions, « une autre journée commence », résume Louis Laforge, présentateur de franceinfo, sur Twitter.">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr
INA, Juliette Labracherie, Nicolas Hervé, 07-10-2019

Ajouter un commentaire