à l’aide, à l’aide, à moi…

J'ai retenu un passage dans un livre tibétain, que je récite tous les matins, pour ne pas perdre la main. Imaginez une vague à la surface de la mer  Vue sous un certain angle, elle semble avoir une existence distincte, Un début et une fin, une naissance et une mort. Perçue sous un autre angle, la vague n'existe pas réellement en elle-même, elle est seulement le comportement de l'eau, "vide" d'une identité séparée, mais "pleine" d'eau. Si vous réfléchissez sérieusement à la vague, vous en venez à réaliser que c'est un phénomène rendu temporairement possible par le vent et l'eau qui dépend d'un ensemble de circonstances en constante fluctuation. Vous vous apercevez également que chaque vague est reliée à toutes les autres. Si vous regardez de près, rien ne possède d'existence intrinsèque. C'est cette absence d'existence indépendante que nous nommons "vacuité". Un rien qui ne rime à rien...Permettez-moi d'en rajouter...au sujet de cette vacuité que vous ressentez à chaque fois que vous vous sentez seul, abandonné ou malmené. Vacuité qui vous renvoie en pleine figure votre nullité. On dit: Nul et non avenu. Non seulement vous êtes vide mais vous êtes aussi dans l'incapacité d'accéder à la plénitude...votre vérité est pour ainsi dire sans lendemain comme un creux au milieu de la vague. Mais de vous à moi, il y a comme un LIEN entre nous: Sans vous, je ne suis rien...Mais avec vous, je deviens quelqu'un...comme Personne. Pas vous? L’article ; est apparu en premier sur .
Feed item Author: 
le journal de Personne

J'ai retenu un passage dans un livre tibétain, que je récite tous les matins, pour ne pas perdre la main.

Imaginez une vague à la surface de la mer 

Vue sous un certain angle, elle semble avoir une existence distincte,

Un début et une fin, une naissance et une mort." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire