L’effondrement imminent. Par Chris Hedges

Source : , 20-05-2018
Mr. Fish / Truthdig
L&;administration Trump n&;est pas apparue, de prime abord, comme une Vénus sortant des eaux sur un coquillage. Donald Trump est l&;aboutissement d&;un long processus de déclin politique, culturel et social. Il est le produit de l&;échec de notre démocratie. Plus nous perpétuons la fiction selon laquelle nous vivons dans une démocratie qui fonctionne, Trump et les mutations politiques qui l&;accompagnent étant, en quelque sorte, une aberration qui peut être surmontée lors des prochaines élections, plus nous nous précipitons vers la tyrannie. Le problème, ce n&;est pas Trump, mais un système politique, dominé par le pouvoir des entreprises et les mandarins des deux principaux partis politiques, dans lequel nous ne comptons pas. Nous récupérerons le contrôle politique en démantelant cet État qui est au service des entreprises, ce qui passe par une désobéissance civile massive et s&;inscrivant dans la durée, comme celle partout dans le pays. Si nous ne résistons pas, nous allons vers un nouvel âge des ténèbres. Le Parti Démocrate, qui a aidé à construire notre système de , est une fois de plus considéré comme le sauveur par une frange importante de la gauche. Pourtant, le parti refuse constamment de s&;attaquer à l&;inégalité sociale qui a mené à l&;élection de Trump et à l&;insurrection incarnée par Bernie Sanders. Il est sourd, muet et aveugle aux souffrances économiques, bien réelles, qui touchent plus de la moitié du pays. Il ne se battra pas pour que les travailleurs perçoivent un salaire décent. Il ne mettra pas l&;industrie pharmaceutique et les sociétés d&;assurances en demeure de fournir une assurance-maladie pour tous. Il ne jugulera pas l&;appétit vorace des militaires qui saignent le pays à blanc et encouragent la poursuite, à l&;étranger, de guerres vaines et coûteuses. Il ne rétablira pas nos libertés publiques perdues, comme les droits à la vie privée, à l&;absence de surveillance gouvernementale et à l&;application régulière de la loi. Il ne supprimera pas le financement de la politique par l&;argent des entreprises et . Il ne démilitarisera pas notre police et ne réformera pas un système carcéral qui compte 25 % des prisonniers du monde, alors que les États-Unis ne comptent que pour 5 % de la population mondiale. Il tourne autour du pot, surtout en période électorale, refuse de s&;attaquer à des problèmes politiques et sociaux essentiels, préférant se concentrer sur des questions culturelles de portée limitée comme les droits des homosexuels, l&;avortement et le contrôle des armes à feu, dans cette espèce ;anti-politique qui nous est propre. C&;est une tactique vouée à l&;échec, mais compréhensible. La direction du parti, les Clinton, Nancy Pelosi, Chuck Schumer, Tom Perez, sont des créations de l&;Amérique des affaires. Dans un processus politique ouvert et démocratique, qui ne serait pas dominé par les élites des partis et l&;argent des entreprises, ces personnes ne détiendraient pas le pouvoir politique. Ils le savent. Ils préféreraient faire imploser tout le système plutôt que de renoncer à leurs positions privilégiées. Et c&;est, je le crains, ce qui arrivera. L&;idée que le Parti Démocrate constitue un quelconque rempart contre le despotisme est contredit par son activité politique de ces trois dernières décennies. Il est le garant du despotisme.">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
Truthdig, Chris Hedges, 20-05-2018

Ajouter un commentaire