L’hôpital Georges-Pompidou a maquillé les causes du décès d’un patient. Par Pascal Pascariello

On vit une époque formidable&; Pour les abonnés Médiapart.
Source : 06-12-2018 En avril 2018, un patient est mort à l’hôpital public Georges-Pompidou, faute d’effectifs, faute d’avoir été pris en charge à temps. Pour masquer les dysfonctionnements du service de réanimation, l’établissement parisien a maquillé le compte-rendu adressé à la famille, censé restituer les causes de la mort.
">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
Mediapart, Pascal Pascariello 06-12-2018

En avril 2018, un patient est mort à l’hôpital public Georges-Pompidou, faute d’effectifs, faute d’avoir été pris en charge à temps." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire