L'« Otan arabe » sérieusement compromise

Alors que le projet de « deal du siècle » des États-Unis devrait être prochainement révélé, l'Égypte a fait savoir, le 14 avril 2019, qu'elle ne participerait pas à l'Alliance stratégique moyen-orientale (Middle East Strategic Alliance) dite « Otan arabe ». Le retrait de l'armée arabe la plus nombreuse obère le projet. L'Égypte estime ne pas d'objectif stratégique commun avec les autres États susceptibles de rejoindre cette alliance, ni avoir de raison de se placer sous commandement saoudien. La participation (...)

Ajouter un commentaire