L’UE veut supprimer les contrats d’approvisionnement en gaz à long terme

Le Bloc veut « mettre fin à sa dépendance » à l’égard de fournisseurs tels que la Russie afin « d’atteindre ses objectifs en matière de gaz à effet de serre ». Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises
La Russie fournit un tiers des besoins européens en gaz par l’intermédiaire du producteur monopolistique Gazprom, soutenu par l’État. © Andrey Rudakov/Bloomberg
Bruxelles a proposé d’interdire les contrats à long terme d’importation de gaz naturel dans l’UE au-delà de 2049, afin de mettre fin à la dépendance de l’Union vis-à-vis des producteurs étrangers, Russie en tête. La Commission européenne a dévoilé mercredi une mise à jour de ses règles relatives au marché du gaz, qui prévoit d’interdire aux États membres de conclure des contrats d’approvisionnement en gaz avec des pays non membres de l’UE au-delà de 2049, soit la dernière année avant que l’UE n’atteigne son objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre. « Aucun contrat à long terme de fourniture de gaz fossile pur ne sera conclu au-delà de la fin de l’année 2049 », indique la proposition de la Commission, qui devra être approuvée par une majorité de gouvernements et de députés européens pour entrer en vigueur. Cette proposition d’interdiction des contrats à long terme intervient alors que l’Europe subit depuis l’automne des prix records pour le gaz en gros. La flambée des prix est due à des facteurs tels que l’augmentation de la demande mondiale à mesure que les pays se remettent de la pandémie, la réduction de l’offre d’énergie renouvelable et la baisse des approvisionnements supplémentaires en provenance de Russie. La Russie, premier fournisseur de gaz naturel de l’UE, préfère les contrats à long terme et a déclaré que la crise énergétique était due en partie aux mesures prises par les pays de l’UE pour supprimer progressivement ces accords d’achat. ">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
Financial Times, Mehreen Khan, Nastassia Astrasheuskaya
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Ajouter un commentaire