La Chine se retire d’un projet gazier géant en Iran

Source : , 06-10-2019 Ce retrait chinois de la République islamique fait suite à un désengagement plus général sous la pression des États-Unis. Alors que l&;escalade des tensions menace de mettre un terme aux échanges commerciaux entre Pékin et Téhéran, essentiels à la survie de la République islamique, la China National Petroleum Corp. (CNPC) renonce à un projet gazier de 5 milliards de dollars en Iran. Le retrait de Pékin – qui s&;était juré de résister aux entraves américaines exercées sur l&;Iran – est un coup porté aux efforts de Téhéran pour rompre son isolement économique croissant. Il intervient après que Washington a imposé de nouvelles sanctions aux entreprises chinoises qui commercent toujours avec l&;Iran. Le ministre iranien du pétrole, Bijan Zangeneh, a déclaré dimanche que la compagnie nationale Petropars Co. avait entièrement repris un projet de développement du champ gazier de South Pars après que CNPC en était sorti.">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
The Wall Street Journal, Benoit Faucon, 06-10-2019

Ce retrait chinois de la République islamique fait suite à un désengagement plus général sous la pression des États-Unis.

Alors que l’escalade des tensions menace de mettre un terme aux échanges commerciaux entre Pékin et Téhéran, essentiels à la survie de la République islamique, la China National Petroleum Corp." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire