La Dette dans l’Antiquité : Entretien avec l’économiste Michael Hudson (4/4)

Source et traduction :
L’économiste américain est l’auteur de « … Et Remettez-leur leurs Dettes : Prêts, saisie et rachat de la finance de l’âge de bronze à l’année du jubilé« . John Siman a pu s’entretenir longuement avec lui à propos de son deuxième volume sur l’effondrement de l’Antiquité.
Si vous avez manqué la troisième partie c’est ! John Siman : Je voudrais revenir sur les implications des arguments soulevés par Socrate et avec lesquels vous et moi sommes d’accord. Ils nous amènent à la question qui nous occupe aujourd’hui : l’oligarchie et l’État américains sont-ils aussi rapaces que ceux de Rome ? Ou est-ce la nature universelle de l’oligarchie dans n’importe quel contexte historique d’être insatiable? Et si oui, où tout cela mène-t-il ? Michael Hudson : Si l’Antiquité avait suivi les politiques de « marché libre » de l’économie néolibérale moderne, le Proche-Orient, la Grèce et Rome n’auraient jamais pris leur essor. Une telle économie renonçant à l’entraide et permettant à une classe riche d’émerger et d’asservir la majeure partie de la population en l’endettant et en lui prenant ses terres se serait contractée ou aurait été conquise de l’extérieur ou par une révolution de l’intérieur. C’est pourquoi les révolutions du VIIe siècle avant J.-C., qui conduisirent à des réformateurs appelés par la suite « tyrans » en Grèce (et « rois » à Rome) furent nécessaires pour attirer les populations plutôt que de les réduire en esclavage.">Lire la suite
Feed item Author: 
LesCrises EV
Source et traduction : appointir.blogspot.com

L’économiste américain Michael Hudson est l’auteur de « … Et Remettez-leur leurs Dettes : Prêts, saisie et rachat de la finance de l’âge de bronze à l’année du jubilé« ." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire