La police chinoise utilise le big data pour des arrestations préventives au Xinjiang, par Reuters

Source : , 27-02-2018 PEKIN (Reuters) &; Les autorités chinoises utilisent un algorithme pour procéder à des arrestations préventives dans la région troublée du Xinjiang, dans l’extrême ouest du pays, affirme mardi l’association Human Rights Watch (HRW).
Les autorités chinoises utilisent un algorithme pour procéder à des arrestations préventives dans la région troublée du Xinjiang, dans l&;extrême ouest du pays, affirme mardi l&;association Human Rights Watch (HRW). /Photo d&;archives/REUTERS/Kacper Pempel
Un système informatique permet d’analyser des données individuelles globales obtenues en puisant dans les images tournées par les caméras de vidéosurveillance (dont certaines sont équipées de logiciels de reconnaissance faciale), les vérifications de cartes d’identité ou de plaques minéralogiques effectuées dans les postes de sécurité très nombreux au Xinjiang, les mouvements bancaires, les données de santé ou encore les connexions WiFi de téléphones ou d’ordinateurs ou les dossiers juridiques. “Pour la première fois, nous sommes en mesure de démontrer que l’utilisation par le gouvernement chinois du big data et de méthodes de police prédictives sont non seulement une violation flagrante du droit à la vie privée mais qu’elle permet aussi des détentions arbitraires”, a déclaré Maya Wang, chercheuse de HRW basée à Hong Kong.">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
Reuters, 27-02-2018

PEKIN (Reuters) – Les autorités chinoises utilisent un algorithme pour procéder à des arrestations préventives dans la région troublée du Xinjiang, dans l’extrême ouest du pays, affirme mardi l’association Human Rights Watch (HRW).

Ajouter un commentaire