Le Parti Travailliste doit non seulement prendre acte du Brexit, mais s’en saisir

Source : , 20-12-2019 C&;est la seule option pour que le Parti revienne dans la course : la défense d&;un Royaume-Uni de gauche hors de l&;UE.
Un travailleur du port de Blyth, dans le Nord-Est, qui a voté conservateur pour la première fois. « Les électeurs des anciennes régions industrielles de Grande-Bretagne ne sont pas des idiots ». Photographie : Lindsey Parnaby/AFP via Getty Images
La Grande-Bretagne moderne a été façonnée par deux événements : la crise bancaire de 2008 et le vote du Brexit huit ans plus tard. Boris Johnson a accédé au 10 Downing Street parce que ont tiré les bonnes leçons de ces épisodes – ce que les travaillistes n&;ont pas fait. Les conservateurs ont compris que les mesures qu&;ils ont prises suite au krach financier – imposant une période prolongée d&;austérité qui a réduit le niveau de vie – étaient impopulaires et mauvaises. Ils ont également compris que était une révolte contre l&;austérité et l&;économie de marché en général ; ils ont donc opté pour le leadership pro-Brexit et se sont positionnés comme le parti interventionniste de la classe ouvrière.">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
The Guardian, Larry Elliott, 20-12-2019

C’est la seule option pour que le Parti revienne dans la course : la défense d’un Royaume-Uni de gauche hors de l’UE.

Ajouter un commentaire