Le président chinois dénonce la « loi de la jungle » dans le commerce

Source : , 07-11-2018 Le président chinois Xi Jinping a de nouveau tenté de positionner Beijing en tant que défenseur du libre-échange contre les États-Unis, en dénonçant la « loi de la jungle » dans un discours important prononcé hier. Xi a pris la parole lors d’une foire commerciale internationale à Shanghai au cours de laquelle il a qualifié la Chine de pays importateur. C’était une tentative de trouver des alliés dans l’intensification de la guerre commerciale et économique avec les États-Unis, en prévision d’une réunion attendue avec le président américain Donald Trump lors du sommet du G20 à la fin du mois. « La Chine a un grand marché de plus de 1,3 milliard d’habitants et c’est notre engagement sincère d’ouvrir le marché chinois », a-t-il déclaré. L’audience comprenait des représentants de grandes entreprises mondiales, certains chefs de gouvernement et des représentants d’organisations internationales, notamment l’Organisation mondiale du commerce et le Fonds monétaire international. Cependant, le discours ne contenait aucune nouvelle initiative pour gagner du soutien pour la Chine dans son conflit avec les États-Unis. C’était en grande partie une répétition de ses déclarations antérieures en faveur de la mondialisation depuis l’arrivée au pouvoir de Trump.">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr
World Socialist Web Site, Nick Beam, 07-11-2018

Le président chinois Xi Jinping a de nouveau tenté de positionner Beijing en tant que défenseur du libre-échange contre les États-Unis, en dénonçant la « loi de la jungle » dans un discours important prononcé hier.

Xi a pris la parole lors d’une foire commerciale internationale à Shanghai au cours de laquelle il a qualifié la Chine de pays importateur." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire