Le vivier Otan de néonazis en Ukraine, par Manlio Dinucci

À ceux qui douteraient de la persistance du réseau stay behind italien de l'Otan, le Gladio, la saisie d'un arsenal d'armes de guerre à Turin apporte un démenti cinglant. Le réseau de néonazis travaillant avec l'Alliance atlantique contre la Russie est opérationnel en Ukraine.

Ajouter un commentaire