Les alliés de l'Iran perdent les législatives iraquiennes

Les élections législatives irakiennes ont été boycottées par 59 % des citoyens. La population constate que les dés sont pipés, que les puissances étrangères font la pluie et le beau temps, que la corruption des élites est totale et que les milices ne respectent pas les lois. Elle n'accorde donc pas de crédit aux institutions démocratiques. Les 41 % d'électeurs qui se sont déplacés aux urnes ont bouleversé les équilibres politiques. Le parti de Moqtada el-Sadr (chiite nationaliste) est le mieux placé. Le (...)

Ajouter un commentaire