Les milices d’extrême droite ukrainiennes défient le gouvernement jusqu’à la confrontation.

Source : , 15-06-2017
Des membres du bataillon Azov et des partisans de divers mouvements de droite crient des slogans lors d&;une manifestation devant le parlement à Kiev, Ukraine, en mai 2016. (Sergey Dolzhenko/Agence européenne Pressphoto)
Josh Cohen est un ancien agent de projet de l&;Agence des États-Unis pour le développement international qui a participé à la gestion de projets de réforme économique dans l&;ancienne Union soviétique. Alors que la lutte de l&;Ukraine contre les séparatistes soutenus par la Russie se poursuit, Kiev fait face à une autre menace pour sa souveraineté à long terme : les puissants groupes ultranationalistes de droite. Ces groupes n&;hésitent pas à recourir à la violence pour atteindre leurs objectifs, ce qui va certainement à l&;encontre de la démocratie occidentale tolérante que Kiev cherche ostensiblement à devenir. Le récent coup de couteau brutal infligé à un militant gauchiste pacifiste nommé Stas Serhiyenko illustre la menace que représentent ces extrémistes. Serhiyenko et ses collègues militants pensent que les auteurs appartiennent au groupe néonazi C14 (dont le nom vient d&; utilisée par les tenants de la suprématie blanche). L&;attaque a eu lieu le jour anniversaire de l&;anniversaire d&;Hitler, et le chef du C14 a publié célébrant le coup de couteau contre Serhiyenko immédiatement après.">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
The Washingtom Post, Joshua Cohen, 15-06-2017

Ajouter un commentaire