Les Saoudiens peuvent-ils rompre avec le wahhabisme ? Par Nabil Mouline

Source : , 03-07-2018 M. Mouline est un historien du clergé et de la monarchie saoudienne.
Portraits du prince héritier Mohammed ben Salmane, à gauche, le roi Salmane ben Abdulaziz et l&;ancien prince héritier Mohammed Ben Nayef sur le mur d&;un restaurant à Riyad, Arabie saoudite.Crédit Jordan Pix/Getty Images
La vitesse et l&;ampleur se sont considérablement accélérées après la consécration du prince héritier Mohammed ben Salmane. Pour légitimer son ascension, réaliser ses ambitions absolutistes et faire face à divers défis internes et externes, le Prince Mohammed s&;est présenté et positionné comme le champion de la « modernisation ». Plusieurs du prince héritier – appelant à un islam modéré, autorisant les femmes à conduire, rouvrant les salles de cinéma – ont été interprétées comme son désir de rompre le pacte historique entre la Maison des Saoud et l&;institution religieuse wahhabite.">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
The New York Times, Nabil Mouline, 03-07-2018

M. Mouline est un historien du clergé et de la monarchie saoudienne.

Ajouter un commentaire