Les États-Unis ont tout à perdre en choisissant l’inaction face à Israël

S’il ne met pas tout le monde au même niveau de responsabilité, Biden finira par porter le chapeau de la dernière répression palestinienne de Tel Aviv. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises
Ce fut un honneur d’accueillir aujourd’hui le Premier ministre israélien Naftali Bennett à la Maison Blanche. Nous avons renforcé le partenariat durable entre nos deux nations et souligné l’engagement indéfectible des États-Unis envers la sécurité d’Israël. (photo de la Maison Blanche)
L’administration Biden n’a pas donné de nouvelles après sa rencontre en tête-à-tête de jeudi avec des responsables israéliens pour entendre leurs « preuves secrètes » derrière la décision de Tel Aviv de désigner six organisations palestiniennes, parmi lesquelles des groupes de défense des droits humains éminents et bien placés, comme « organisations terroristes. » Alors que de telles mesures prises par d’autres pays déclenchent souvent une condamnation indignée des États-Unis, voire des sanctions, dans le cas d’Israël, la réponse de l’administration semble se limiter à une demande de « clarification » et à des plaintes selon lesquelles le gouvernement israélien n’a pas fourni de « notification préalable » de la désignation. ">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
Responsible Statecraft, Sarah Leah Whitson
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Ajouter un commentaire