Licenciée pour avoir tenté de syndiquer son Starbucks, Emma Chambers ne regrette rien

Emma Chambers a tenté de syndiquer son salon de café Starbucks de Los Angeles. Résultat, elle a été licenciée et a perdu son logement et ses droits aux soins de santé. Mais elle affirme que même si elle avait su tout cela au départ, elle se serait quand même engagée pour défendre ses droits, ceux de ses collègues et la classe ouvrière. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises
Emma Chambers et ses collègues ont été licenciés après avoir organisé un syndicat dans leur établissement Starbucks de Los Angeles. (Hamza Inayat / Unsplash ; avec l’aimable autorisation d’Emma Chambers)
Interview par Will Shattuc En l’espace de quelques mois, le nombre de cafés Starbucks syndiqués aux États-Unis est passé de zéro à plus de 160 — et ce chiffre ne cesse d’augmenter. Starbucks a réagi par une campagne intensive de démantèlement des syndicats contraire à la loi. ">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
Jacobin Mag, Will Shattuc
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Ajouter un commentaire