MACRON, c’est votre inconscient

Vous ne le saviez pas, vous ne l'avez pas su... mais vous l'avez élu à votre insu... parce qu'au fond de vous-même, vous l'avez voulu... voulu le porter aux nues... non pas sciemment mais inconsciemment. Macron fut votre désir profond... d'être pénétrés tout en continuant de prétendre que vous êtes impénétrables... c'est toute la petite histoire de l'inconscient français. Le vote que vous avez exprimé sans pression en dit long sur votre dépression. Parce que Macron n'est que l'expression de votre putain d'inconscient! C'est Freud qui parle le mieux de votre heureux élu. Macron, c'est votre amant... l'être sulfureux avec lequel vous avez transgressé l'interdit en baissant inconsciemment votre pantalon devant celui qui a le bras le plus long... et en renouant avec une vieille tradition française qui loue la raison du plus faible et se voue à la raison du plus fort. C'est l'ironie de Lady Chatterley qui trompe son jardinier avec son mari. Parce qu'il y a en chacun d'entre vous, un être dépravé qui désire s'offrir au plus offrant, non pour y gagner quelque trophée mais juste pour le plaisir de se prostituer... de se prosterner devant le veau d'or... animal débile que votre fantasme a rendu viril et qui est susceptible de vous creuser dans l'être des tunnels à n'en plus finir. En élisant Macron, la France a réalisé pourquoi elle est non seulement irrespectueuse mais surtout libidineuse! Libido ergo sum : je désire donc je suis. Avec Macron dirait Freud, vous avez cherché inconsciemment à saper les fondements de votre maison en vous délectant sur les ruines de votre propre raison. Cela s'appelle de l'autodestruction. C'est votre inconscient qui vous a donné la chance d'assister à votre propre déchéance. C'est Freud qui attire encore l'attention sur l'économie de vos pulsions : Trop tard pour donner l'alerte : la France court déjà à sa perte : sa pulsion de mort est plus mordante que sa pulsion de vie! Macron... ça fait du bien parce que ça fait mal... à la morale, pas au moral. Tous ceux qui s'automutilent vous diront jusqu'à quel point c'est utile... de s'auto-suffire en matière de souffrance. C'est Freud et son complexe d'Oedipe. Avec Macron, ça se décomplexe... ça devient le grand trip! Grâce à lui, c'est tout l'inconscient français qui s'émancipe. Il a tué le père sur le plan symbolique et épousé sa mère pour rendre notre récit national encore plus authentique. Pour tous les inconscients qui le soutiennent, c'est le plus sacré des repères. Éros et Thanatos qui s'emparent de l'Élysée pour la réalisation déguisée de vos désirs les plus refoulés... Une autre façon d'écrire les textes, une autre façon de vivre le sexe. C'est Freud qui révèle à votre nation son narcissisme primordial. Qui veut sauver son âme est assuré de la perdre... c'est ça le drame biblique... que s'apprêtent à vivre le premier homme et la première dame. Narcisse se noie dans le fleuve qui lui renvoie son image... victime de son propre reflet... À force de se mirer ou de s'admirer... il a fini par sombrer avec son selfie, lui et sa France chérie. Macron c'est votre égocentrisme le plus enfoui... parce que c'est lui, parce que c'est vous... même ses pires ennemis ne sont pas mécontents de le voir prospérer à leurs dépens. Je vous aime... dit Macron... oui... monsieur le Président, nous aussi, nous nous aimons... un peu, beaucoup, à la folie.       Cet article est apparu en premier sur .
Feed item Author: 
le journal de Personne

Vous ne le saviez pas, vous ne l'avez pas su... mais vous l'avez élu à votre insu... parce qu'au fond de vous-même, vous l'avez voulu... voulu le porter aux nues... non pas sciemment mais inconsciemment. Macron fut votre désir profond... d'être pénétrés tout en continuant de prétendre que vous êtes impénétrables... c'est toute la petite histoire de l'inconscient français." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire