Manifeste contre le mimétisme !

  Et si on cessait d'être paranos, schizos, rigolos sur les réseaux sociaux? Paranos en croyant mériter le gros lot ou être les seuls à avoir du mal à sortir la tête de l'eau. Schizos comme des moutons qui bêlent, et dont l'écho leur fait croire à un monde parallèle. Rigolos de nous faire croire que tout se vaut: comme être ou avoir un cerveau. Et si on cessait de se faire la peau sur les réseaux sociaux? Allons jusqu'à tergiverser sur nos peines mais sans déverser de la haine. Allons au bout du bout du bout mais sans traîner personne dans la boue. Allons jusqu'à nous impliquer les uns les autres mais sans compliquer l'existence des uns et des autres. Et si on cessait une fois pour toutes de se faire la guerre à travers nos passions les plus vulgaires? Comme la peur, ou la colère, la jalousie ou l'hypocrisie...Il faut être d'une nullité abyssale pour souscrire à ce genre d'indignités...qui nous rendent affreux, sales et méchants. Indignité de ceux qui n'aiment pas la vie, même pas, et qui nous envient même d'être en vie... Si à chaque fois que l'on se pose une question, on se demande en même temps, si elle nous rend digne de vivre ou non, on aura accompli un grand pas vers la sortie...de soi. Ça urge pour tous les moutons de Panurge !!! L’article est apparu en premier sur .
Feed item Author: 
le journal de Personne

 

Et si on cessait d'être paranos, schizos, rigolos sur les réseaux sociaux?

Paranos en croyant mériter le gros lot ou être les seuls à avoir du mal à sortir la tête de l'eau." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire