Merah était-il un informateur des services de renseignements ?

L’affaire Mohammed Merah, ce jeune Français d’origine algérienne qui a revendiqué le massacre de sept personnes à Toulouse et à Montauban au nom d’Al-Qaida, déclenche une guerre entre différents services secrets. D’après des sources des renseignements qui se sont confiées à Il Foglio, la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), l’agence française chargée de l’espionnage et de l’antiterrorisme en dehors des frontières nationales, aurait garanti à Merah – en sa qualité d’informateur – un accès en Israël en septembre 2010 par un point de contrôle à la frontière jordanienne. Le Français y serait resté trois jours en "touriste" avant de retourner en Jordanie puis de prendre la direction de l’Afghanistan. Son entrée en Israël, couverte par les services français, devait prouver la capacité du réseau djihadiste à passer facilement les frontières grâce à un passeport européen.
CERTAINEMENT !!

Ajouter un commentaire