Michel Ralle

J’ai aujourd’hui une pensée pour l’un de mes maîtres décédé le 22 décembre dernier, . C’était un homme modeste et d’une immense culture, bienveillant et exigeant, qui savait déceler le potentiel et les failles de chacun et savait aussi aider à surmonter ces dernières. J’ai eu le privilège de le côtoyer pendant plus de vingt ans, autour d’une passion commune: l’histoire sociale et politique de l’Espagne contemporaine. Le dernier courrier qu’il m’a envoyé date de ce mois d’octobre. Il souhaitait que nous nous rencontrions à Paris pour discuter autour d’un bon plat et je sais que la discussion aurait porté sur la Catalogne et le que Manuelle Péloille, Cyril Trépier et moi-même avions publié l’été dernier. Ce déjeuner n’a pas eu lieu et j’ai perdu un ami et un maître.
Feed item Author: 
Serge Buj
le professeur Michel Ralle.

C’était un homme modeste et d’une immense culture, bienveillant et exigeant, qui savait déceler le potentiel et les failles de chacun et savait aussi aider à surmonter ces dernières. J’ai eu le privilège de le côtoyer pendant plus de vingt ans, autour d’une passion commune: l’histoire sociale et politique de l’Espagne contemporaine." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire