NEYMAR à l’Équipe du soir

"Mes amis, je vous en supplie, débarrassez-moi de Paris. Le PSG n'est pas une institution, c'est une contrefaçon. C'est doré, mais ce n'est pas de l'or. Je l'affirme en bloc : c'est du toc. C'est le faible qui veut faire croire qu'il est le plus fort sous prétexte qu'il dispose d'un trésor. À Paris, les Qatari cherchent la gloire mais ne savent pas comment l'avoir... Ce qui leur manque, c'est le savoir-faire qui est l'essence de cet art bien à part, qui a conquis l'univers. Souvenez-vous de leur douloureux épisode avec Serge Aurier, leur ridicule sanction de Ben Arfa, leur misérable traitement de Rabiot. Ils ont toujours mal ficelé tous leurs grands dossiers. Zlatan avait raison de se prendre avec eux pour un dieu et de prendre leurs dirigeants pour des bouseux. Sous leur ciel tout y est artificiel. Les entraineurs comme les joueurs ne sont là que pour amasser le plus d'argent, et non pour exercer leur passion. Ils alternent malice et caprice en faisant semblant de rendre service à un public qui n'a pas encore compris que Paris n'est pas une équipe mais une capitale qui a le complexe d'Oedipe de celui qui veut tuer son père pour niquer sa mère et enfanter toujours de nouvelles galères ! J'ai envie de regagner mon pays : le Barça et réapprendre à gagner." L’article est apparu en premier sur .
Feed item Author: 
le journal de Personne

"Mes amis,
je vous en supplie,
débarrassez-moi de Paris.
Le PSG n'est pas une institution,
c'est une contrefaçon.
C'est doré, mais ce n'est pas de l'or.
Je l'affirme en bloc : c'est du toc." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire