Peintures

Noam Chomsky : « Les intellectuels et les « responsables » suivent en réalité les diktats du pouvoir privé »

Noam Chomsky est indispensable. Tout comme il est impossible d’imaginer apprécier l’art dramatique sans étudier Shakespeare, ou d’aimer la trompette de jazz sans connaître Louis Armstrong, il est inconcevable d’étudier la pensée politique contemporaine sans lire Chomsky. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises Dès les années 1960, avec son manifeste contre la guerre du Vietnam, American Power and the New Mandarins (1969), Chomsky n’aura de cesse qu’il n’ait construit une œuvre prolifique qui remet en cause la tromperie des puissants et met en lumière la promesse de la révolte démocratique. Parmi ses classiques, citons Manufacturing Consent : The Political Economy of the Mass Media (1988), une analyse de la partialité de la presse commerciale co-écrite avec Edward S. Herman ; Profit Over People (1999), l’un des exercices les plus précoces et les plus convaincants dans la démolition de la logique du néolibéralisme ; et 9-11 (2001), un pamphlet qui a donné à entendre une des rares voix de la raison pendant la ferveur patriotique belliciste qui a suivi les attaques terroristes de 2001 contre les États-Unis.">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
Los Angeles Review, David Masciotra
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Ajouter un commentaire