Peintures

NOUS SOMMES EN GUERRE !

C'est la guerre ! Maintenant qu'on le sait, qu'est-ce qu'on fait ? On fait le point ou on jette l'aiguille dans une botte de foin ? L'aiguille qui nous a piqué au vif pour nous rappeler que le mal ne vient pas de loin, c'est notre voisin. Pas si lointain, c'est littéralement notre prochain.   Maintenant qu'on le sait, qu'est-ce qu'on fait ?   En premier : on met fin à tous les contes de fées en cessant de se la raconter. Parce qu'il est plus qu'urgent de reconnaître qu'il y a un compte à régler, un règlement de compte entre deux visions du monde : une vision démocratique qui croit entendre la voix du peuple et une vision théocratique qui croit entendre la voix de Dieu. La vision démocratique pratique la simulation, elle simule la liberté. Le vison théocratique pratique la dissimulation, elle dissimule la vérité. Ce qui est sacré pour l'une est massacré par l'autre. Les hommes d'un côté et Dieu de l'autre et nous entre les deux feux ! Ce ne sont pas l'ange et la bête mais deux bêtes qui se prennent pour deux anges qui s'affrontent pour la conquête d'une essence pure et sans mélange. La liberté pour l'une, la vérité pour l'autre.   Et maintenant qu'on le sait, qu'est-ce qu'on fait ?   On sait quoi en fait ? On sait plus que jamais qu'il n'y a plus d'état sans attentat. La guerre est désormais déclarée entre politique et religion, entre des hommes qui croient pouvoir se passer de Dieu et des hommes qui croient pouvoir se passer des hommes. Chassé croisé entre un état qui voudrait ôter à la religion sa volonté de puissance et une religion qui voudrait ôter à l'état la puissance de sa volonté...   Maintenant qu'on le sait, qu'est-ce qu'on fait ?   Qui le sait ? Dieu seul le sait, répondent en chœur les musulmans qui frissonnent en se disant : quel sale temps pour les musulmans ! Ils ne se sentent plus eux-mêmes. Plus du tout à l'abri de cette horrible et terrible confrontation. Confrontation entre une vision pieuse de Dieu et une vision odieuse de Dieu. Si la première est intègre, la seconde est intégriste. La première est piétiste, la seconde est terroriste. La première se soumet à la loi de Dieu, la seconde veut vous y soumettre. Dans un cas on propose, dans l'autre on impose. Et le monde a de plus en plus de mal à composer avec ceux qui parmi eux veulent la guerre et absolument pas la paix.   Maintenant qu'on le sait, qu'est-ce qu'on fait ?   Qu'est-ce qui est bon ? Qu'est-ce qui est mauvais ? Où est le faux ? Ou est le vrai ? Le drame qui vient de frapper la préfecture de police en dit long sur notre déconfiture... Mais ce n'est pas une raison de déclarer forfait. C'est la forêt qui cache l'arbre et non l'arbre qui cache la forêt... il y a trop de signifiants et pas assez de signifiés... il y a sans doute des agents de discorde par derrière qui nous tendent une corde pour nous pousser à nous pendre... ou nous rendre ! C'est pour cette raison que je fais appel à notre sens de la résistance, à notre devoir de retenue pour que le contenant ne nous dispense pas du contenu. Il y a une guerre oui, depuis jadis et naguère, entre non musulmans et faux musulmans, pour la conquête du pouvoir. Ils sont faux parce que les vrais musulmans savent que toute la puissance est entre les mains de Dieu. Oui, il y a une guerre entre non-musulmans et faux musulmans. Pour refaire ou défaire l'image du monde ou pour imposer un nouvel ordre au monde. Oui mais où sont passés, me diriez-vous les vrais musulmans ? Quoi qu'ils fassent, ils sont en passe de devenir de véritables objets de tourment... de questionnement. Et le monde est en passe d'oublier qu'ils sont innocents ou au-dessus de tout soupçon !   Et maintenant qu'on le sait, qu'est-ce qu'on fait ? On fait la paix et on y réfléchit après.
  L’article est apparu en premier sur .
Feed item Author: 
le journal de Personne
C'est la guerre !

Maintenant qu'on le sait, qu'est-ce qu'on fait ?

On fait le point ou on jette l'aiguille dans une botte de foin ?

L'aiguille qui nous a piqué au vif pour nous rappeler que le mal ne vient pas de loin, c'est notre voisin." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire