Pourquoi faire Ramadan ?

Le mois de Ramadan, c'est le buisson ardent du Musulman... qui voit le croyant ouvrir son cœur pour laisser passer la lumière. Que la Lumière soit ! Mais pour que ce soit le cas, il faut avoir la Foi... rien que la Foi... mais toute la Foi et la Lumière sera. Qu'est-ce que la Foi ? Ce n'est pas ce que j'ai mais ce que je suis... ce n'est pas un être à suivre mais un être à vivre... vivre auprès du verbe être... en se disant que je ne suis peut être "rien" mais que ce rien peut être tout... l'espoir au cœur de l'inespoir.   Le moi de Ramadan, M.O.I. c'est le moi qui entrevoit la voie à suivre. Où l'on se dit : il faut que je cesse d'être et de faire n'importe quoi... c'est le moment ou jamais d'observer et d'appliquer la Loi. Oui, mais quelle loi ? La Loi dit juste ce qu'il faut... qu'il faut distinguer l'essentiel de l'inessentiel... Comment ? En se rapprochant un peu plus du ciel... et en cessant d'être artificiel. Il suffit de lever les yeux pour s'imprégner de l'idée de Dieu... c'est majestueux... Le moi de Ramadan est en effet très curieux... y compris pour ceux qui n'en ont cure. C'est un souci qui rend soucieux de l'état des lieux... je vais prendre soin de chaque recoin de mon âme, de mon corps... je me lave de la tête au pied et je redeviens léger, légère... prête à m'envoler, à embrasser l'étoile qui m'est destinée... ma lune redessinée. Le moi de Ramadan... c'est pour moi... deux choses qui n'en font qu'une : de la retenue et une main tendue à tous ceux qui ont du mal à se retenir... Je cesse de me regarder... je regarde l'autre. Le moi de Ramadan c'est un moi qui se met entre parenthèses... il suspend son jugement et reprend son étonnement ou son émerveillement... en se disant qu'il n'y a pas que des écueils, il y a aussi des merveilles... dans mon œil comme dans celui des autres. Oui, des merveilles... et cet angélisme est à la portée de celui qui décide de changer de prisme. Pourquoi le moi de Ramadan s'abstient-il de manger, de boire et de fumer du lever au coucher du soleil? Peut être pour substituer à sa chienne de vie, une véritable hygiène de vie ? Ou peut être pour apprendre à se déprendre, à renoncer à toute dépendance et comprendre qu'il ne faut pas se laisser être, mais se dresser contre toute inclination et lui opposer une franche résistance. Se dire en se levant : Non... le penchant ce n'est pas moi, le désir pas davantage...il vient du fin fond des âges. Il n'y a que la volonté pour contrôler mes dérapages... ce n'est pas une solution parmi d'autres... mais ma solution... ma RÉSOLUTION... de faire ou d'être le moi de Ramadan. C'est le moi qui s'impose une discipline pour épargner à mon âme toute ruine. Ma Foi se dilate en emploi du temps : Un  temps pour se nourrir et un temps pour réfléchir Un temps pour lutter et un temps pour méditer Un temps pour souffrir et un temps pour me réjouir... C'est le régime le plus approprié pour éduquer, élever ma volonté et la rendre capable de tout surmonter... de se surmonter elle-même en se vidant de toute obscénité... Je ne dirais plus de mal d'autrui. Je ne penserais plus de mal d'autrui. Je ne ferais plus de mal à autrui... C'est ça... faire Ramadan. Parce que je suis... Autrui... l'espace d'un mois qui est là pour inspirer les onze autres mois. Qu'est-ce que c'est que l'Infini sinon cette divine réconciliation avec le fini qui a le visage d'autrui ? Auteur interprète : Emeline Becuwe Scénario : Emeline Becuwe Actrice : Emeline Becuwe Cet article est apparu en premier sur .
Feed item Author: 
le journal de Personne

Le mois de Ramadan, c'est le buisson ardent du Musulman... qui voit le croyant ouvrir son cœur pour laisser passer la lumière. Que la Lumière soit !

Mais pour que ce soit le cas, il faut avoir la Foi... rien que la Foi... mais toute la Foi et la Lumière sera. Qu'est-ce que la Foi ?

Ce n'est pas ce que j'ai mais ce que je suis." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire