Peintures

Pourquoi l’Occident ignore toujours les terroristes au sein de ses alliés ? – par Paul Pillar

Deux Israéliens susceptibles de devenir Premiers ministres étaient des leaders de mouvements politiques violents qui ont tué des innocents. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises
Le Premier ministre israélien Menahem Begin est accueilli à son arrivée aux États-Unis pour une visite en 1980 (Archives nationales)
Le terme « terroriste » est souvent utilisé comme une épithète à usage général destinée à condamner un État ou un groupe honni à être à tout jamais isolé et puni. Utilisée de cette manière, l’étiquette de « terroriste » devient un substitut à une analyse rigoureuse de la politique à l’égard de l’État ou du groupe en question. En général, l’objet de cette qualification a effectivement eu recours au terrorisme, mais il en est de même pour beaucoup d’autres qui ne sont pas catalogués de la même manière et qui peuvent même être considérés comme des amis et des alliés. Si la doctrine est « terroriste un jour, terroriste toujours », alors il existe de nombreuses histoires louches qui méritent d’être scrutées. ">Lire la suite
Feed item Author: 
LesCrises EV
Deux Israéliens susceptibles de devenir Premiers ministres étaient des leaders de mouvements politiques violents qui ont tué des innocents.

Source : Responsible Statecraft
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Ajouter un commentaire