Pourquoi la Russie s’éloigne de l’OTAN et de l’Union européenne

L’OTAN ne ressent pas le besoin de céder. Elle ne se sent pas non plus dans l’obligation morale ou politique de le faire. La Russie, en revanche, n’est plus la Russie des années 1990, déclare Paul Robinson dans une interview accordée à Strategic Culture Foundation. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises
© Photo : REUTERS/Gleb Garanich
Parfois, les choses se dégradent tellement qu’une des parties estime qu’il est préférable de mettre un terme à la relation. Ce raisonnement, note le professeur Paul Robinson dans l’interview qui suit, semble être à l’origine de la récente décision de la Russie de couper ses liens diplomatiques avec l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) dirigée par les États-Unis. De même, la Russie a rompu ses relations avec l’Union européenne, déplorant qu’elles se soient également effondrées et soient devenues dysfonctionnelles. Selon Robinson, ces mesures ne sont pas le signe d’un inquiétant programme russe. Ils reflètent simplement une frustration et une désillusion à l’égard des voies diplomatiques que Moscou a empruntées pendant plusieurs décennies avec les deux blocs. Désormais, il pourrait être plus productif pour Moscou de traiter avec des États individuels sur une base bilatérale plutôt que de recourir à la médiation avec des groupes collectifs. ">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
Strategic Culture Foundation, Finian Cunningham
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Ajouter un commentaire