Powell et l’Irak : La démission qui aurait pu stopper l’invasion

Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises Un article du New York Times Magazine de dimanche nous explique comment la CIA a aidé à préparer les preuves pour l’invasion de l’Irak et pourquoi Colin Powell aurait dû démissionner plutôt que de s’y rallier. Le matin du 5 février 2003, j’étais dans mon bureau, une vieille cabine de radio surplombant la salle du Conseil de tutelle au siège des Nations Unies à New York, lorsque j’ai décidé de passer par une salle pour rejoindre la salle du Conseil de sécurité. J’ai suivi dans un couloir sur la gauche, bien au-dessus de la salle du Conseil, et je suis entré dans une cabine d’interprétation vide. J’ai observé la scène plus bas. L’espace était bondé, c’était la première fois que je voyais la galerie publique aussi pleine depuis 13 ans que je couvrais l’ONU. La tension palpable dans l’air était ce à quoi on pouvait s’attendre avant une corrida.">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
Consortium News, Joe Lauria
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Un article du New York Times Magazine de dimanche nous explique comment la CIA a aidé à préparer les preuves pour l’invasion de l’Irak et pourquoi Colin Powell aurait dû démissionner plutôt que de s’y rallier." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire