A propos de la guerre contre le Venezuela. Par John Pilger

Source : , 23-02-2019 En voyageant avec Hugo Chavez, j’ai vite compris la menace du Venezuela. Dans une coopérative agricole de l’état de Lara, les gens attendaient patiemment et avec bonne humeur dans la chaleur. Des cruches d’eau et de jus de melon étaient distribuées. On jouait de la guitare ; une femme, Katarina, se tenait debout et chantait avec une voix de contralto. « Qu’est-ce qu’elle dit ? » ai-je demandé.« Que nous sommes fiers », m’a-t-on répondu. Les applaudissements qui lui étaient adressés se sont fusionnés avec l’arrivée de Chavez. Sous un bras, il portait une sacoche remplie de livres. Il portait sa grande chemise rouge et saluait les gens par leur nom, s’arrêtant pour écouter. Ce qui m’a frappé, c’est sa capacité d’écoute.">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
Venezuela info, John Pilger, 23-02-2019

Ajouter un commentaire