Révélations sur l'espionnage néo-zélandais

Durant la Guerre froide, les services secrets néo-zélandais ont conduit diverses opérations pour le compte des « Cinq Yeux » (Australie, Canada, États-Unis, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni). Ainsi, à la fin des années 80 à Wellington, le Security Intelligence Service (SIS) aurait cambriolé les ambassades de l'Inde et de l'Iran qu'ils auraient sonorisé (« Opération Horoscope ») et où ils auraient copié des manuels de cryptographie. L'ancien Premier ministre (travailliste) au moment des faits, Sir Geoffrey (...)

Ajouter un commentaire