Racialement différents ?!

Alors comme ça depuis la parution du texte , nous nous serions révélé n’être à Diktacratie.com qu’une bande de sournois antisémites !? Il faut dire qu’il y a des sujets auxquels on ne touche pas&; Jusqu’alors il nous est arrivé de ne pas respecter, raisonnablement, des textes sacrés recelant intrinsèquement des incitations à la haine et à la guerre&; Nous le fîmes sans dommage. En effet, les arguments alors avancés, dénués de provocations blasphématoires et avalisés par notre sanglante Histoire, n’auraient pu être réfutés que par les esprits les plus malhonnêtes. Ainsi, nous restions dans une vindicte globale, de sorte que personne n’eut pu s’y sentir réellement outragé, sinon quelques musulmans rodés, et chrétiens érodés par ces exercices de style&; Mais voilà, depuis que nous eûmes le malheur d’ouvrir le livre de Jean Soler (Qui est Dieu ? ), une envie, ou plutôt un besoin irrépressible s’est emparé de nos consciences : il nous fallut impérativement surligner l’odieuse vision racialiste et surtout raciste d’un Livre invitant à une sélection radicale des hommes : l’Ancien Testament.
Aujourd’hui, si vous raillez un musulman on vous qualifiera d’islamophobe, si vous insultez un catholique on vous taxera tout au plus d’intolérant. Pourtant, si vous remettez en question les fondements du judaïsme on ne vous estampillera pas de « judaïsmophobe » mais bien d’antisémite ! Mais alors, qu’entend-t-on réellement par « antisémitisme », si ce n’est un racisme envers les juifs ? Il faut comprendre qu’être juif n’est pas le fait d’appartenir à une religion transmise par culture ou par initiation. Non, être juif c’est avant tout appartenir à une race ! Face à ces révélations, notre naïveté de gauchiste en prit un sacré coup ! En effet, nous croyions bêtement que chaque religion se définissait par rapport aux pratiques et aux croyances envers un Dieu, lui-même définit par des textes sacrés. Alors certes, baptêmes et circoncisions donnent une incarnation à toute la dimension transcendante de ces modes de vie spirituelle, mais un homme préalablement initié à l’eau bénite et au bistouri et qui cracherait soudainement sur Jésus ou insulterait Allah, ne pourrait plus en aucun cas être considéré comme chrétien ou musulman : car ce n’est en rien sa race qui définit sa spiritualité, mais bien sa pratique !

Mais pour les juifs, c’est « racialement » différent.

Nos amis juifs non croyants en sont d’ailleurs nos témoins et nos garants. Ils peuvent ignorer tout de la Torah, dire du Talmud que c’est de la chienlit, si leur mère est juive, ils resteront juifs quoiqu’ils fassent, et quoiqu’on en dise&; Seule  la loi du sang fait autorité. D’ailleurs, il est intéressant de noter qu’à l’inverse, pour se convertir au judaïsme, il faut braver un vrai parcours du combattant : entre lettres de motivation, tutorat par un rabbin, présence effective dans la communauté, suivi assidu de cours de judaïsme qui aboutiront au bout d’une ou de plusieurs années à un examen écrit de quelque 280 questions&;pour enfin passer devant une commission rabbinique constitué de trois rabbins qui en dernière instance jugeront des motivations profondes du prétendant, et inaugureront peut-être la nouvelle vie du fils ou de la fille d’Abraham&; Notons quand même que pour les plus orthodoxes d’entre les juifs, nulle conversion n’est possible&; D’ailleurs, le judaïsme se distingue entre autre par son absence de prosélytisme doctrinal, ne recherchant clairement pas à susciter des conversions. Ainsi, certains biologistes israéliens cherchent même à démontrer que les juifs forment un peuple doté d’un ADN spécifique&; C’est Shlomo Sand qui le développe dans son livre : Comment le peuple juif fut inventé. Il y parle d’un État juif en tant qu’État ethnique, fruit d’une conscience nationale échafaudée sur des racines ethnico-organiques. Alors oui, si être antisémite c’est refuser une telle philosophie nationalo-racialiste, où l’ethnie prime sur la culture, nous sommes clairement des antisémites. Et puis, nous rappelons ici qu’à Diktacratie.com nous défendons une réflexion radicalement athée, fondée sur le logos, ce qui incite les dévots dévoyés à nous amalgamer avec des satanistes, des islamophobes et désormais des antisémites ! D’ailleurs, notre idéal politique se fonde sur des principes égalitaires dépourvus de toute hiérarchie tyrannique ou transcendante, et par lesquels tous – sans exception &; peuvent s’exprimer et  prétendre au pouvoir  sans pour autant recourir à des intermédiaires humains ou divins.

Mais trêve de plaisanterie, voici l’heure des révélations !

Maintenant que nous sommes stigmatisés de la sorte, il est temps de ne plus prendre de gants. Déjà, il faut que vous sachiez que tous les rédacteurs de Diktacratie.com sont des descendants de collabos. Demandez autour de vous, recherchez honnêtement, vous n’en trouverez plus ! Hé oui, nous sommes bien l’exception française, le fleuron de son génie, malheureusement exterminé, que dis-je, génocidé depuis Vichy ! Alors que tous les fils de France prétendent être des enfants de la Résistance, nous, nous sommes fiers de pouvoir enfin assumer devant vous notre nostalgie. Mais soyons encore plus précis : Vous devez savoir que l’un des auteurs de Diktacratie.com, petit fils de collabo et de franquiste, fils de colon, s’est diverti d’une belle africaine, musulmane et sodomite, très pratiquante, avec laquelle il a eu plusieurs enfants. Le premier fut baptisé d’un prénom juif, histoire de satisfaire, à titre privé, ses pulsions xénophobes et antisémites ! Il a carrément aménagé sa cave dans laquelle il torture son petit afin de calmer sa fureur chaque fois qu’il entend prononcer son prénom. Il paraît même que les voisins ont porté plainte pour vacarme odieux, mais la main courante ne relate que de la musique trop forte. Du Wagner il semblerait&; Un autre auteur du site, lui descendant d’un pur aryen, SS de surcroît, considère les nègres comme des animaux, et pour exorciser ses lubies zoophiles, il s’est autorisé à rédiger un article titré dont l’illustration &; un postérieur d’hippopotame &; n’était en définitive que l’objet de son fantasme. Aussi, avec ses grands yeux bleus, sa peau diaphane et sa blondeur germanique, la plus charmante d’entre nous, camouflée comme il se doit sous un prénom anglophone, s’attellerait en secret à rédiger les mémoires des aventures de son grand père, alors enrôlé dans les jeunesses hitlériennes. Pour ajouter à sa schizophrénie franco-allemande, elle s’est entichée du plus célinien de nos camarades, dont la grand-mère juive de par sa mère nourrit une haine exacerbée envers sa race&;depuis qu’elle soupçonne les plus hauts dignitaires de sa filiation d’avoir contribués à la déportation de quelques uns de ses semblables !  Ce couple dont les ébats confinent nécessairement plus au massacre qu’à la bagatelle, s’imagine même que le fruit de leur union pourrait offrir à l’humanité une nouvelle race de seigneur, proche du surhomme nietzschéen. Enfin, le plus méditerranéen de nos rédacteurs, l’inventeur même du mot Diktacratie, se retire régulièrement au pays de ses rêves : l’Iran, dans lequel il a édifié un harem de femmes voilées au diapason de sa libido antisémite. C’est ainsi  que nous pouvons vous dire de source sûre, qu’au pays des mollahs, les gouvernements travaillent à la fabrication en série de chambre à… pétrole, dans lesquels des convois secrets de juifs seront noyés puis dissous simultanément de par la formule atomiquo-ziklonée, fruit de leur raffinerie diabolique. C’est pour cela que nous défendons sur Diktacratie.com ce pays, qui est pour nous un paradis inespéré !
Feed item Author: 
Diktacratie

Alors comme ça depuis la parution du texte A-t-on lu la Bible ?, nous nous serions révélé n’être à Diktacratie.com qu’une bande de sournois antisémites !?
Il faut dire qu’il y a des sujets auxquels on ne touche pas…

Jusqu’alors il nous est arrivé de ne pas respecter, raisonnablement, des textes sacrés recelant intrinsèquement des incitations à la haine et à la guerre… Nous le fîmes sans dommage." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire