[RussEurope-en-Exil] Quant l’ancien monde couronne des économistes de l’ancien monde, par Jacques Sapir

La désignation des deux prix Nobel d’économie pour 2018 marque un retour du Comité Nobel à une économie néoclassique pure et dure qui présente, sous des formes sophistiquées, les mêmes sophismes et les mêmes erreurs qu’il y a plus de cent ans. Ce « retour en arrière » du Comité Nobel se pare néanmoins des oripeaux de la modernité. Ainsi, les deux économistes couronnés sont réputés avoir apporté des contributions majeures sur la question de la croissance et de l’environnement. Pourtant, la réalité est toute autres. Paul M. Romer

Qui sont Paul M. Romer et William D. Nordhaus

Paul M. Romer et William D. Nordhaus se sont donc partagés le Prix Nobel d’économie 2018 pour leurs travaux intégrant l’innovation et le climat dans la croissance économique" name="_ftnref1">[1]. C’est ce qui est supposé les qualifier parmi les fondateurs de ce que l’on appelle « l’économie verte »" name="_ftnref2">[2]. On le sait, l’économie est supposée traiter de la gestion des ressources rares et la nature y est perçue comme une force qui dicte les principales contraintes à la croissance économique. Ce sont nos connaissances, mais aussi nos aptitudes – et notre capacité à mobiliser du capital &; qui déterminent notre capacité à gérer ces contraintes.">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr

Ajouter un commentaire