Tous-à-l’égout

Imaginez que l'on annonce la fin du monde pour la fin de l'été, d'une manière souveraine, scientifiquement certaine. Et que nul ne survivra à ce sort qu'on nous a jeté. Ce sera chacun pour soi et Dieu pour personne. Que ferons-nous de nos vacances, de ce qui nous reste comme part d'existence ? Personne ne sait qui sera ou ne sera pas sauvé. Ni même s'il y a ou pas un salut C'est peut-être l'abîme qui nous guette tous... l'océan noir qui va nous engloutir... plus on s'en rapproche et moins on le sait. On n'a même pas eu le temps de nous laver de tous nos péchés, ni de passer par la case purgatoire... ce sera le paradis pour quelques uns ou peut-être l'enfer pour tous sans la moindre chance de se refaire ! Vous me direz que j'ai beaucoup d'imagination... Et moi je vous répondrais que vous n'en avez pas assez ! Parce qu'avec toutes les bombes atomiques dont on dispose et tous les sots qui nous indisposent, on peut dater à une seconde près le dernier son de cloche !
Cet article est apparu en premier sur .
Feed item Author: 
le journal de Personne
Imaginez que l'on annonce la fin du monde pour la fin de l'été, d'une manière souveraine, scientifiquement certaine.
Et que nul ne survivra à ce sort qu'on nous a jeté.
Ce sera chacun pour soi et Dieu pour personne.
Que ferons-nous de nos vacances, de ce qui nous reste comme part d'existence ?
Personne ne sait qui sera ou ne sera pas sauvé.

Ni même s'il y a ou pas un salut
C'est peut-être l'abîme qui nous guette tous... l'océan noir qui va nous engloutir." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire