Trump est-il un « allié secret » de l’ordre multipolaire ? Par Alastair Crooke

Source : , 25-11-2019
© Photo : Wikimedia
Nous sommes amenés à comprendre que le « moment » unipolaire de l&;ascension américaine est en train de céder la place – à contrecœur – à un monde multipolaire : un retour peut-être à un « concert » de puissances (ou, de « pôles » significatifs – puisque la taille n&;est pas toujours le facteur déterminant) plus proche du XIXe siècle. Et que Trump tente simplement de prolonger ce moment hégémonique des États-Unis – bien que par des moyens différents, c&;est-à-dire, en adoptant des actes et un langage, apparemment bizarres, et parfois contre-productifs, qui rendent furieux l&;establishment américain de la politique étrangère. Mais ce point de vue est-il juste ? Peut-être – Trump est un vieux crabe. Peut-être qu&;il doit louvoyer vers ses fins, à la façon d&;un crabe, plutôt qu&;à toute vapeur, précisément parce qu&;il est soumis à une attaque politique aussi concertée. Certains en Russie pensent que la notion même d&;« America first » porte « dans son sein » l&;implication d&;un renoncement au projet mondialiste de l&;« Empire » et d&;un recentrage sur la situation intérieure américaine et aux défis auxquels les États-Unis font face à l&;intérieur (c&;est-à-dire un retour au type de conservatisme non-interventionniste que Pat Buchanan représentait, mais que les néo-conservateurs américains détestaient et se sont efforcé de détruire précisément – parce qu&;il proscrivait l&;« Empire »).">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
Strategic Culture, Alastair Crooke, 25-11-2019

Ajouter un commentaire