Une faute stratégique européenne : la question des sanctions et de l’énergie – Jacques Sapir

La question des sanctions prises contre la Russie suite à son invasion de l’Ukraine le 24 février a fait couler beaucoup d’encre. Ces sanctions ont été mal pensées et mal mis en œuvre. Elles vont provoquer une crise énergétique grave dans les pays de l’Union européenne. En effet, compte tenu de la dépendance de certains pays de l’UE face à la Russie sur la question de l’énergie, entamer un bras de fer avec ce dernier pays sur cette question était globalement une stratégie perdante. De plus, plus globalement, l’efficacité de sanctions économiques pour obliger un pays de cesser de faire la guerre à un autre est historiquement très faible. Sans même vouloir remonter à la période 1920-1939, avec les cas de la Guerre du Chaco (Bolivie-Paraguay) ou de l’agression de l’Abyssinie (Éthiopie) par l’Italie en 1935, les statistiques ne sont pas en faveur des sanctions. La stratégie des dirigeants des pays de l’UE, mais aussi des dirigeants de l’UE comme Mme Von der Layen apparait infondée et dangereuse. Les populations des pays de l’UE en payerons, hélas, très probablement le prix.

1. L’ampleur de la dépendance énergétique de l’UE face à la Russie

Pour mesurer l’ampleur de la crise dans l’approvisionnement énergétique des pays européens, au sens de l’UE-27, il faut commencer par mesurer leur dépendance par rapport aux importations russes.">Lire la suite
Feed item Author: 
Sapir
La question des sanctions prises contre la Russie suite à son invasion de l’Ukraine le 24 février a fait couler beaucoup d’encre. Ces sanctions ont été mal pensées et mal mis en œuvre. Elles vont provoquer une crise énergétique grave dans les pays de l’Union européenne.

En effet, compte tenu de la dépendance de certains pays de l’UE face à la Russie sur la question de l’énergie, entamer un bras de fer avec ce dernier pays sur cette question était globalement une stratégie perdante." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire