Vice France avait aussi sa “ligue du LOL”

Source : , 11-02-2019

EXCLUSIF – Alors que le scandale de la “ligue du LOL” révèle des pratiques sexistes et de harcèlement, la rédaction de Vice s’avère aussi touchée.

La polémique qui secoue la presse depuis la parution d’un article de Libération sur la “, la semaine dernière, n’en finit pas de libérer la parole dans les rédactions. Après avoir été harcelées par leurs confrères sur Twitter, les femmes journalistes, rejointes par des militantes et parfois des hommes, dénoncent les groupes de messagerie instantanées pratiquées en entreprise parfois dignes des pires confréries d’universités américaines. Y compris dans les rédactions qu’on imaginait progressistes, comme Vice, le pure-player qui se veut le plus cool de la génération Y… C’est ce que démontrent les témoignages exclusifs que l’Express a recueillis, et qui mettent en cause une dizaine de salariés et anciens salariés du web magazine Vice, accusés de graves dérives sexistes. Au point, pour deux d’entre eux, Rodolphe B. et Sébastien C., d’avoir été licenciés pour faute par la direction en juillet 2017, quelques semaines après la découverte des faits. Dans la lettre de licenciement adressée à l’un d’entre eux, il est précisé qu’ “il apparaît en effet que vos collègues ont à subir quotidiennement des remarques désobligeantes et humiliantes, que ce soit sur la qualité de leur travail, le fait que ce soient des femmes ou parfois même sur leurs orientations sexuelles. Nous avons en ce sens reçu des témoignages particulièrement clairs et similaires qui, tous, démontrent que vous manifestez clairement, publiquement et de manière assumée une attitude méprisante à l’égard de vos collègues femmes allant jusqu’à les qualifier de “greluches” sur vos lieu et temps de travail”.

Violente, salace, dégradante

">Lire la suite
Feed item Author: 
Les-crises.fr DT
L’Express, Stéphanie Marteau, 11-02-2019

EXCLUSIF – Alors que le scandale de la “ligue du LOL” révèle des pratiques sexistes et de harcèlement, la rédaction de Vice s’avère aussi touchée.

La polémique qui secoue la presse depuis la parution d’un article de Libération sur la

Ajouter un commentaire