Ya Ilahi

Quand je dis Mon Dieu J'ai le sentiment Le sentiment de prêter serment De faire la promesse solennelle d'être moi-même En invoquant l'être suprême En le nommant : ya ilahi Je le prie et en même temps, je me l'approprie Mon Dieu, chante Édith Piaf Ce sera gravé sur mon épitaphe : " Mon Dieu, je te demande pardon" De ne pas avoir pris le temps de croire à l'éternité De ne pas avoir eu assez de lucidité Pour te voir même dans l'obscurité YA ILAHI Donne-moi la force de croire sans voir La force de voir sans savoir Et de savoir sans avoir Je te demande pardon De manquer de bonté, de générosité Je m'en veux, ô mon Dieu.... D'avoir tourné le dos aux cupides et aux stupides Pardon d'avoir été si rigide ... ou si pleine de vide YA ILAHI, Je ne crois en personne et personne ne croit en moi Excepté toi... toute passion est vaine et inutile Je te demande pardon De ne pas prendre tout ce qui m'arrive comme un don du ciel Je n'y arrive pas Et ma dérive consolide ma Foi en toi. Auteur interprète : Emeline Becuwe Scénario : Emeline Becuwe Actrice : Emeline Becuwe Cet article est apparu en premier sur .
Feed item Author: 
le journal de Personne

Quand je dis Mon Dieu

J'ai le sentiment

Le sentiment de prêter serment

De faire la promesse solennelle d'être moi-même

En invoquant l'être suprême

En le nommant : ya ilahi

Je le prie et en même temps, je me l'approprie

Mon Dieu, chante Édith Piaf

Ce sera gravé sur mon épitaphe :

" Mon Dieu, je te demande pardon"

De ne pas avoir pris le temps de croire à l'éternité

De ne pas avoir eu assez de lucidité

Pour te voir même dans l'obscurité

YA ILAHI

Donne-moi la force de croire sans voir

La force de voir sans savoir

Et de savoir sans avoir

Je te demande pardon

De manquer de bonté, de générosité

Je m'en veux, ô mon Dieu." data-share-imageurl="" style="position:fixed;top:0px;right:0px;">

Ajouter un commentaire